La Vie quotidienne en économie distributive , livre ebook

icon

110

pages

icon

Français

icon

Ebooks

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

110

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

La situation mondiale n’a pas évolué, ses conséquences sont devenues de plus en plus lourdes à supporter pour la plus grande part de la population. Le progrès annoncé et espéré ne se manifeste guère en faveur des plus déshérités, bien que l’on constate l’existence réelle de richesses détournées par des financiers irresponsables, des intermédiaires avides ou des patrons-voyous sans scrupules. La solution? L’économie distributive, ouvrant enfin une perspective optimiste sur l’avenir de notre société, pour nous et nos enfants. Depuis longtemps déjà, l’auteur de "Capitalisme et libéralisme sont morts" et "Où le bon sens s’est-il perdu?" a constaté et annoncé les dérives du capitalo-libéralisme. Dans le sillon de "La nouvelle économie distributive au XXIe siècle", Bernard Hervé poursuit sa réflexion et détaille les avantages de sa proposition de renouveau politico-social. Nouvelle constitution, loi électorale, retraites, désacralisation de l’argent… Riches de pistes à explorer, l’économie distributive et son vent de réformes laissent envisager un monde pas si utopique que cela.
Voir Alternate Text

Publié par

Nombre de lectures

27

EAN13

9782748350197

Langue

Français

La Vie quotidienne en économie distributive
Du même auteur
Capitalisme et libéralisme sont morts Qui a oublié les faire-parts ? Où le bon sens s’est-il perdu ? Lettre d’un paysan français e La nouvelle économie distributive au XXI Siècle
Bernard Hervé La Vie quotidienne en économie distributive Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0112934.000.R.P.2009.030.40000 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2009
Introduction En cette époque bénie (?? = début 2008), et encore plus 1 que d’habitude , nos convictions se trouvent, de manière éclatante, malheureusement confirmées par les faits. L’actualité mondiale nous assène chaque jour des nou-velles boursières ou financières, démoralisantes pour tous ceux qui se soucient de leur avenir et de celui de leurs en-fants. Le système économique actuel se caricature lui-même car les capitaux, soi-disant investis pour développer l’agriculture et l’industrie au bénéfice d’une population en constante croissance, ne font que circuler en circuit fermé (et deviennent donc inutiles), sous l’égide de « traders » en-fermés dans des salles coupées du monde, et au seul bénéfice des spéculateurs dont les opérations artificielles et risquées (sur les matières premières en priorité) n’aboutissent qu’à l’augmentation du coût de la vie pour tous les habitants de la planète, …et même pour certains, à la famine. Cette valse des milliards perdus (5 + 2 à la Sté Générale, 3 à la BNP, …pour ne parler que de la France !) constatée actuellement ne crée absolument aucune élévation du ni-veau de vie pour les consommateurs, ni aucune richesse à répartir dans les budgets des divers pays du monde. Aux USA même, soi-disant phare de l’économie mondiale, aucun garde-fou n’a préservé les plus démunis (ni même les classes moyennes) de l’arnaque cynique des « subprimes ».
1 Lire, du même auteur, son ouvrage «Capitalisme et Libéralisme sont mortsQui a oublié les faire-parts», rédigé en 2001.
9
Autre cause et même effet : les prix qui grimpent sans cesse, spécialement ressenti par les plus démunis, résultant de circuits commerciaux alourdis par l’action des intermé-diaires …alors que ceux-ci n’en ressentent pas eux-mêmes les effets, engraissés qu’ils sont par les multiples commis-sions prélevées à chaque étape de la répartition des véritables richesses de production. Cette complication des filières d’approvisionnement, aggravée encore plus par la « mondialisation » qui aug-mente les distances (et la pollution qui en résulte) entre producteur et consommateur, n’est absolument pas justi-fiée dans la plupart des cas : devons-nous vraiment manger des légumes hors-saison (cultivés dans des pays déshérités, au détriment de leurs propres besoins locaux) ou importer des objets que nous sommes capables de réaliser nous-mêmes sur place ? Dans notre France plus spécifiquement, sous prétexte de « mieux gérer » – sic les finances publiques, les contra-dictions du système se multiplient : - on encense la décentralisationMAIS on regroupe les hôpitaux, on supprime les bureaux de poste, les perceptions, ou autres implantations administratives - on glorifie l’éducation « à la française »MAIS on supprime des postes d’enseignants quand un aléa démographique local en baisse de quelques unités a réduit le nombre d’élèves (dans l’immédiat proche) AU LIEU DE réduire les effectifs de classes (sur)char-gées, pour mieux préparer l’avenir (par la qualité pédagogique)
10
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text