Gestion de l'information , livre ebook

icon

220

pages

icon

Français

icon

Ebooks

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

220

pages

icon

Français

icon

Ebook

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Les informations sont de plus en plus considérées comme une ressource essentielle de l’entreprise, au même titre que les matières, l’argent, les personnes, les savoirs et les compétences. Dans certains cas extrêmes, les informations sont même la « matière » unique de production. Il ne devrait donc pas être étonnant que les informations fassent également l’objet d’une gestion rigoureuse. La qualité de l’information devrait être un objectif permanent des dirigeants et des managers de terrain. Dans le cas contraire, on doit s’attendre à ce que l’entreprise soit pénalisée de multiples façons, de même qu’elle serait pénalisée si elle gérait mal, ou pas du tout, ses matières ou ses finances. Pour dépasser les abstractions nous avons choisi une image et un fil directeur. L’image, c’est la maladie de l’information ; le fil directeur ce sont les diverses maladies de l’information dont peut souffrir une entreprise, ainsi que leurs conséquences sur ses performances économiques.



Cet ouvrage traite des trois familles d’informations : les informations de fonctionnement (pour les opérations courantes de gestion), les informations d’influence (dans laquelle se situent la communication interne et la communication externe) et les informations anticipatives d’évolution ou d’anticipation (lesquelles concernent la veille anticipative stratégique). Dans cet ouvrage, l’information est considérée tour à tour comme un processus et comme un produit du processus. On parlera donc des maladies de l’information en tant que produit (appelées maladies organiques de l’information) et également en tant que processus (appelées maladies circulatoires). Pour chacune des maladies sont proposés des moyens de les dépister et de les soigner.

Voir Alternate Text

Publié par

Nombre de lectures

36

EAN13

9782847692099

Langue

Français

Gestion de l'information

Humbert Lesca
Elisabeth Lesca
Le logo qui figure sur la couverture de ce livre mérite une explication. Son objet est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit, tout particulièrement dans le domaine du droit, d’économie et de gestion, le développement massif du photocopillage.
Le Code de la propriété intellectuelle du 1 er juillet 1992 interdit en effet expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée dans les établissements d’enseignement supérieur, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée.
© Éditions EMS, 2010
Nous rappelons donc qu’il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement sur quelque support que ce soit le présent ouvrage sans autorisation de l’auteur, de son éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC) 3, rue Hautefeuille, 75006 Paris (Code de la propriété intellectuelle, articles L. 122-4, L. 122-5 et L. 335-2).
9782847691306
Sommaire
Page de titre Page de Copyright INTRODUCTION GÉNÉRALE - explorer un monde méconnu et en mutations nombreuses PREMIÈRE PARTIE - OBJECTIFS, CONCEPTS ET MÉTHODE
chapitre 1 - l’information de l’entreprise, c’est-à-dire ? chapitre 2 - finalités de l’usage de l’information chapitre 3 - système d’information chapitre 4 - qualité versus maladies de l’information chapitre 5 - dépistage d’une maladie de l’information
DEUXIÈME PARTIE - MALADIES ORGANIQUES DE L’INFORMATION (INFORMATION = PRODUIT)
chapitre 6 - utilité : « des informations ? nous en sommes submergés !» chapitre 7 - ambiguïté chapitre 8 - complétude : anémie de l’information et faiblesse du champ de vision de l’entreprise chapitre 9 - incohérence des informations chapitre 10 - présentation : vos informations sont-elles en bonne forme ?
TROISIÈME PARTIE - MALADIES CIRCULATOIRES DE L’INFORMATION (INFORMATION = PROCESSUS)
chapitre 11 - fiabilité : des erreurs qui remontent loin chapitre 12 - accès : les pertes de mémoire de l’entreprise chapitre 13 - distorsion des informations chapitre 14 - feed-back : connaissons-nous les résultats de ce que nous faisons ? chapitre 15 - flux tendus et infarctus informationnel chapitre 16 - instruments de mesure de la qualité de la communication
BIBLIOGRAPHIE INDEX
INTRODUCTION GÉNÉRALE
explorer un monde méconnu et en mutations nombreuses
On compare souvent les entreprises à des êtres vivants. Savez-vous que, tout comme les êtres vivants, les entreprises sont susceptibles d’avoir des maladies ? Parmi celles-ci figurent celles que nous allons appeler Maladies de l’information de l’entreprise. Ces maladies peuvent être générées par l’entreprise elle-même, en son sein, et/ou provenant de l’environnement de celle-ci. Les maladies de l’information de l’entreprise font l’objet de ce livre.
Le but de cet ouvrage est de montrer qu’une entreprise (ou une organisation en général) peut être malade de son information, et que cette maladie peut compromettre sérieusement ses performances économiques. Face aux maladies se pose la question : comment se soigner ?
Mais l’ouvrage montre également que l’information de l’entreprise représente un capital susceptible d’être volé, ou détruit délibérément, aussi bien par des agents extérieurs que par des membres de son propre personnel. Si la chose n’est pas totalement nouvelle, elle a pris, désormais, des proportions qui permettent de parler de « rupture ». Rupture notamment dans les comportements, la déontologie et l’éthique. Face aux agressions (vols, falsifications, destructions délibérées) se pose la question : comment se protéger ?

encadré 0.1.
des pirates prennent le contrôle de 74 000 ordinateurs dans 196 pays
Une société de sécurité informatique a révélé […] qu’une attaque à grande échelle avait permis de prendre le contrôle de 74 000 ordinateurs dans 196 pays […] La société NetWitness a identifié 2 411 organisations visées par ces attaques depuis un an […] Le laboratoire pharmaceutique Merck et les studios Paramount seraient parmi les sociétés visées, selon le Wall Street Journal . Certains signes laissent penser qu’un groupe basé en Europe de l’Est est à l’origine de cette attaque […]
(AFP) (Extraits) Le Monde, 19 février 2010

encadré 0.2.
la cybercriminalité a coûté 1 000 milliards de dollars aux entreprises en 2008
Selon une étude de la société spécialisée en sécurité informatique, McAfee, la cybercriminalité a causé – à la suite de vols de données informatiques aux entreprises — un préjudice estimé à 1 000 milliards de dollars en 2008. « Ce rapport est un signal d’alerte parce que la crise économique actuelle est sur le point de créer une débâcle mondiale pour les informations vitales » , a déclaré le PDG de McAfee […] « la sécurité des économies de l’information » […] « les entreprises sous-estiment largement leurs pertes » et, en réduisant leurs coûts, « amoindrissent leur sécurité informatique » .
Le but de cet ouvrage est donc de montrer que l’information de l’entreprise, sa gestion (plus ou moins bonne), sa protection (plus ou moins prise au sérieux), son usage (plus ou moins intelligent) sont des facteurs de succès favorables aux performances économiques de l’entreprise, ou, au contraire, des facteurs de catastrophe, selon le cas. Mais dans tous les cas le comportement des dirigeants et des managers est déterminant.

figure 0.1 influence de la qualité, de la protection et de l’usage de l’information sur les performances de l’entreprise

Cet ouvrage est conçu comme une exploration , car les multiples exemples que rapporte tous les jours la presse (nous en donnerons de nombreuses illustrations), montrent que la traçabilité de l’information dans les grands groupes industriels et bancaires reste « ténébreuse ». Le monde de l’information de l’entreprise (en son sein et dans son environnement) est un monde vaste et, aujourd’hui encore, mal connu du public et ses frontières sont floues. C’est pourquoi nous avons pris le parti de construire cet ouvrage comme une exploration au cours de laquelle vont être présentés une multitude de paysages et de situations vécues . Chaque situation montrera un aspect différent des maladies de l’information et des agressions de celle-ci, dont peut souffrir une entreprise. Nous espérons que les diverses fenêtres ainsi ouvertes permettront au lecteur de découvrir, de façon aussi agréable que possible, un monde passionnant et où tant de choses restent à faire pour rendre nos entreprises plus efficaces et moins vulnérables, si toutefois leurs dirigeants le souhaitent.
Il s’adresse à la fois aux responsables d’entreprise et aux personnes désireuses de devenir des médecins des maladies de l’information des entreprises (consultants internes ou externes, chercheurs en Sciences de Gestion, nouveaux spécialistes de l’Intelligence Economique, etc.). Les auteurs de ce livre explorent cette jungle et contribuent à l’émergence de ces nouveaux métiers, depuis de nombreuses années. Ils ont une expérience de terrain (entreprises et d’organisations publiques, en France et à l’étranger), soit directement, soit par le canal des personnes qu’ils ont formées et accompagnées dans leurs activités (Lesca et Kriaa, 2007).

figure 0.2

Vouloir montrer qu’une entreprise peut être malade de son information, ou bien rendue malade par les agressions de son information (y compris les virus !!!) n’est pas chose facile. En effet, l’information est un concept abstrait, une « chose » impalpable, et cependant multiforme donc difficile à saisir. De plus, l’information est quelque chose de transversal, de fugace : elle traverse sous forme de flux les différentes unités de l’entreprise (ou d’un organisme public), mais aussi ses frontières (plus que poreuses). Aussi avons nous choisi de donner de très nombreux exemples concrets et d’utiliser largement des analogies et des dessins en espérant que le lecteur pourra ainsi substituer des images parlantes aux abstractions des mots et à la furtivité du concept.
Les maladies de l’information, qui tienn

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text