Génération Y, Merci ! , livre ebook

icon

93

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2013

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

93

pages

icon

Français

icon

Ebook

2013

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

De nombreux ouvrages décryptent déjà cette génération Y, c’est-à-dire les Jeunes nés entre 1980 et 1995. Thérèse-Marie Brisvalter, après un parcours de Responsable des Ressources Humaines, exerce le métier de Consultant indépendant et Coach depuis plus de vingt ans. Sa réalité quotidienne est truffée de managers en difficulté face à des Jeunes fondamentalement différents des générations antérieures : problèmes d’intégration, de fidélisation, de management au quotidien. La situation n’est pas plus facile pour les représentants de la génération Y, rapidement démotivés par des pratiques non adaptées à leurs besoins. Le credo de ce livre : appliquer les Bonnes Pratiques du Management Durable ne peut qu’être bénéfique à tous les collaborateurs, quelle que soit leur génération. D’où le titre « Génération Y, merci ». Merci en effet à ces Jeunes de remettre en cause les pratiques managériales pour permettre aux entreprises de réussir le challenge économique qui les attend demain. Cet ouvrage s’adresse donc tout particulièrement aux Managers, aux Responsables de Ressources Humaines, aux consultants mais aussi aux Jeunes de cette génération. Le lecteur y trouvera des pistes concrètes de réflexion pour chaque thème du management.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

23 janvier 2013

Nombre de lectures

1

EAN13

9782312007670

Langue

Français

Génération Y, merci !

Thérèse-Marie Brisvalter
Génération Y, merci !
La génération Y, une réelle opportunité pour s’engager dans un management durable






LES ÉDITIONS DU NET 70, quai Dion Bouton 92800 Puteaux
© Les Éditions du Net, 2013 ISBN : 978-2-312-00767-0
Remerciements
Un grand MERCI à tous les Jeunes, moins Jeunes, Managers, Managés, que j’ai pu rencontrer dans le cadre de mon activité professionnelle. En effet, sans eux, je n’aurais jamais autant réfléchi à cette question a priori anodine : comment mobiliser cette jeune génération dite « Y » qui permettra aux entreprises de relever les défis qui les attendent.
Un grand merci aussi à mon entourage personnel qui m’a aidée à l’aboutissement de ce projet.

Avant-Propos
Il n’y a pas de hasard dans la vie, n’est-ce pas ! J’étais en train de terminer cet ouvrage lorsque je revois une ancienne stagiaire d’une trentaine d’années. Nous discutons à bâtons rompus et je ne peux m’empêcher de sourire en l’écoutant car…. ses propos relataient, quasiment mot pour mot, ce que j’étais en train d’écrire ! Voici donc un bref extrait de notre conversation :
«Il y a trois ans, j’avais l’impression d’avoir fait le tour de mon poste et j’ai décidé de postuler à un emploi que je pensais surdimensionné pour moi. J’ai osé me présenter à l’entretien de recrutement que j’avais préparé, grâce à des amis. Je n’en croyais pas mes oreilles quand j’ai appris que ma candidature était retenue.
Je me retrouve donc en charge d’une fonction très convoitée, une super promotion. Mais voilà, très vite, avant la fin de la période d’essai, j’ai dû alerter mon manager car je ne me sentais vraiment pas bien. Personne ne comprenait. En fait, je ne retrouvais pas mon compte entre vie personnelle et vie professionnelle. J’avais l’impression de ne vivre que pour le travail.
Dans toute cette période de grande solitude, j’ai développé une véritable addiction aux réseaux sociaux. Lorsque je rentrais chez moi, je comblais le vide en allant sur internet pour discuter avec mes amis Facebook, et je vous assure qu’ils étaient nombreux ! Des amis (les vrais) m’ont fait prendre conscience de la gravité de ma situation.
A cette époque donc, je me sens vraiment mal et là, surprise pour tout mon entourage, je décide de quitter ce poste, quitter la région dans laquelle je ne me suis pas habituée, et reprendre une fonction, certes moins importante, mais me correspondant beaucoup mieux.
Dans ce nouveau job, je m’éclate, je peux y développer un vrai réseau, le téléphone sonne tout le temps, j’ai un besoin fondamental de communiquer, d’échanger. Sans cela, je ne peux pas vivre au travail. D’ailleurs, je ne suis plus du tout accro aux réseaux sociaux. Chaque week end, je m’octroie une plage horaire pour aller sur internet et je me sens vraiment beaucoup plus équilibrée.
Tout devrait aller bien mais j’ai un vrai souci avec mon responsable : j’ai l’impression de manager mon manager. Ce qui est certain, c’est que je ne peux pas compter sur lui pour évoluer professionnellement. Il ne m’apporte rien, si ce n’est parfois un peu d’organisation mais je n’en ressens pas le besoin.
Il a osé me fixer exactement les mêmes objectifs qu’à mes collègues. Alors, je suis allée le revoir, lui ai posé des questions, ai essayé de le challenger mais là, vraiment, j’ai eu l’impression de l’ennuyer. D’ailleurs, il me l’a dit : tu es la seule de l’équipe à me poser ce genre de questions, tu me donnes parfois l’image d’une revendicatrice.
J’ai un autre souci : on me fait appliquer vis-à-vis de mes interlocuteurs des règles contraires aux valeurs affichées dans l’entreprise. Je suis très mal à l’aise ».

Je ne ferai aucun commentaire car les pages qui suivent vont nous permettre de mieux comprendre cette génération Y à laquelle, oui, j’ose dire « merci » pour sa spontanéité, sa jeunesse, son ouverture d’esprit et pour sa contribution à l’avenir de nos entreprises.
Je propose, dans cet ouvrage, de faire plus ample connaissance avec cette génération Y souvent critiquée car incomprise, mais aussi et surtout de réfléchir à l’intérêt certain que les managers ont à adapter leurs pratiques de management pour s’approcher de l’Excellence du Management Durable qui, convenons-en, est adaptée à tout type de collaborateur, quel que soit son âge.
Alors, oui, saisissons cette opportunité pour redonner un élan à nos organisations.

Introduction
« Tous les automobilistes portant un chapeau sont vieux et conduisent mal ! ». Faux, me direz-vous ? Peut-être portez-vous vous-même un chapeau, êtes jeune et conduisez de manière exemplaire… Voici ce que je voudrais éviter dans la suite de cet ouvrage. Ne tombons pas dans la généralisation. En effet, je vais vous parler des Jeunes entrant dans le monde du travail. Parfois, vous serez d’accord avec les propos tenus, parfois, vous aurez envie, à juste titre, de témoigner d’un contre-exemple. Prenons donc ce qui suit comme une base de réflexion et non comme une vérité absolue.
Certaines personnes plus âgées s’identifieront peut-être aux situations citées en exemple, tandis que ce ne sera pas le cas pour certains représentants de ladite Génération Y.
Née dans les années 1980, cette génération dite « Y » est arrivée ou arrive dans le monde du travail, elle peut parfois perturber la vision que l’on peut avoir du management, éprouver quelques difficultés d’intégration dans les équipes existantes. Tout ceci est une réalité qui ne doit, sous aucun prétexte, passer sous silence les innombrables qualités de ces Jeunes.
C’est de cela dont nous allons parler dans les pages qui suivent.
Je souhaite, au-travers de cet ouvrage, vous aider à :
– Mieux comprendre cette nouvelle génération en découvrant ses spécificités,
– Identifier quelques actions concrètes pour adapter le management aux besoins de cette nouvelle génération,
– Amorcer une réflexion sur la mutation managériale en cours : comment aider les managers, quelle que soit leur génération, à gagner en aisance dans ce nouveau contexte,
– Imaginer ce que nous réserve la Génération Z qui rejoindra le monde du travail d’ici une dizaine d’années.
P ARTIE I
Générations X, Y… quelles différences ?

Choc des générations, un phénomène nouveau ?
Rassurez-vous : de tout temps, dans les organisations, se sont côtoyées plusieurs générations : les anciens, les moins anciens, les nouveaux. Et Socrate ne disait-il pas déjà en son temps : « Notre jeunesse se moque de l’autorité et n’a aucun respect pour les anciens ».
Combien de managers ne sont-ils pas confrontés aujourd’hui à des nouveaux entrants dans le monde du travail, impertinents, impatients, récalcitrants aux règles… Toutefois ? méfions-nous : cette partie visible de l’iceberg cache une partie immergée faite de qualités innombrables, indispensables pour l’efficacité des organisations. Car c’est bien de cela dont il s’agit : ce sont ces Jeunes qui décideront de l’avenir de notre tissu économique.
Sortons-nous de l’esprit que ces Jeunes, avec le temps, vont s’adapter à nos manières de faire. Non, ils sont vraiment formatés différemment des générations précédentes. Envisageons plutôt de faire évoluer nos pratiques pour nous adapter à une génération qui vit de manière totalement différente la relation au travail.
Une vraie réflexion reste à mener pour répondre à leurs besoins.
Pourquoi dire « merci » à cette génération ? Selon toute vraisemblance, elle va permettre à nos organisations et à nos pratiques d’évoluer pour, espérons-le, atteindre de meilleurs résultats. Notre modèle actuel nous donne-t-il toujours satisfaction ? Combien de fois pouvons-nous entendre : « c’est n’importe quoi ! il n’y a plus que le résultat qui compte ! pourquoi s’investir ? ». Et ne nous y trompons pas, les Jeunes ne sont pas les seuls à tenir ce type de propos. Alors, oui, vraiment, un grand merci à une génération qui va obliger les Managers à reprendre de bonnes pratiques centrées sur la motivation de l’Etre Humain au Travail, la recherche de sens, de cohérence…Mais

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text