RITE ANGLAIS DE 1717 ET RITE BELGE , livre ebook

icon

80

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2017

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

80

pages

icon

Français

icon

Ebook

2017

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Londres 1920. Le Pr Harry, fervent défenseur de la maçonnerie anglaise, reçoit un catéchisme maçonnique reproduisant un dialogue qui se serait déroulé en 1766 entre un maçon anglais et un maçon français. Il verra, au fil du « Dialogue », ses certitudes peu à peu ébranlées. Le Rite Belge a intégré dans ses rituels le « courant andersonien » qui prend ses racines dans la maçonnerie anglaise de la fin du 19ème siècle et fit de nombreux émules. Sa figure emblématique en est l'historien Robert Freke Gould. Il fut l'inspirateur de cet essai présenté ici sous forme d'une évocation scénique.

Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

08 mars 2017

Nombre de lectures

23

EAN13

9782806650771

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

1 Mo

/RQGUHV 
XQ FDW«FKLVPH PD©RQQLTXH
&H PDQXVFULW UHSURGXLW XQ GLDORJXH TXL VH VHUDLW G«URXO« HQ  HQWUH -DPHV XQ 0D©RQ DQJODLV HW 3KLOLSSH XQ 0D©RQ IUDQ©DLV
/H 3U +DUU\ IHUYHQW G«IHQVHXU GH OD 0D©RQQHULH DQJODLVH YHUUD DX ȑO GX m 'LDORJXH } TXL SUHQGUD YLH SRXU QRXV VHV FHUWLWXGHV SHX ¢ SHX «EUDQO«HVǠ
OH 5LWH RULJLQHO DQJODLV HW OH 5LWH GLW m 0RGHUQH } SUDWLTX« SDU OHV WURLV 2E«GLHQFHV PD©RQQLTXHV PDVFXOLQHV GH %HOJLTXH HW QRXV PRQWUHUD OHV OLPLWHV GH FHWWH FRQVDQJXLQLW«
ʡ
 E«Q«ȑFLH G XQ SUL[ OLWW«UDLUH HQ  1RXUUL SDU FHV GLȞI«UHQWHV DFWLYLW«V DUWLVWLTXHV HW VRQ SDUFRXUV LQLWLDWLTXH VRQ SUHPLHU  SDUD°W DX[ ‹GLWLRQV (0( HQ MDQYLHU 
#+(*-,,
,6%1   ZZZHPHHGLWLRQVEH ſſǛƃž Ȉ
Explorations maçonniques
Étienne Hermant
Rite anglais de 1717 et Rite belge
Dialogue entre James, un Maçon de Londres et Philippe, un Maçon voyageur
« Explorations Maçonniques » Collection dirigée par Luc Nefontaine
Adressez les commandes à votre libraire ou directement à
Éditions l’Harmattan 5,7 rue de l’École Polytechnique F - 75005 Paris Tél : 00[33]1.40 46 79 20Fax : 00[33]1.43 25 82 03
http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-8066-3587-7
©EME Éditions Grand’Place, 29B-1348 Louvain-la-Neuve
Dépôt légal : 2017/9202/7
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants droit.
www.eme-editions.be
Étienne Hermant
Rite anglais de 1717 et Rite belge Dialogue entre James, un Maçon de Londres et Philippe, un Maçon voyageur
Le décor représente une Loge maçonnique au Rite Moderne de Belgique. À l’Occident, au pied des Stalles des Surveillants, un fauteuil et un guéridon 1900. Sur le guéridon, qui se trouve à proximité du fauteuil, sont posés une lampe, une carafe et un verre de whisky à moitié remplis.
À la suite des meubles, un âtre allumé.
Un panier à bûches est posé près de l’âtre.
Quelques volumes cartonnés forment bibliothèque. S’y trouvent également un gramophone et une paire de lunettes de lecture.
Deux chaises de style Louis XV, de part et d’autre d’un petit guéridon de la même époque, sont placées à l’Orient, devant l’Autel.
MUSIQUE
Always de Vincent Lopez 1926
VOIX ENREGISTRÉEGrand Orient de Belgique: « Le Rite Moderne du Grand Orient de Belgique s’inscrit dans la liation de la Grande Loge de Londres de 1717 dite “Grande Loge des Moderns”. »
VOIXGrande Loge de Belgique: « Pour l’essentiel, le Rite Moderne de la Grande Loge de Belgique est resté conforme à celui dénit par la Grande Loge de Londres en 1723. Le Rite des Moderns est, sans conteste, le plus authentique. »
VOIXGrande Loge Régulière de Belgique: « Le Rite Moderne de la Grande Loge Régulière de Belgique se rapporte à la Maçonnerie Britannique par la dis-position des Piliers, par la présence d’un “autel” sur lequel reposent les Trois Grandes Lumières anglaises, c’est-à-dire la Bible, l’équerre et le compas, et par
5
Étienne Hermant
l’ouverture rituelle de la Bible en tant que “Vraie Lumière” spirituelle. Notre Obédience entend rester dans la voie de l’authenticité traditionnelle. »
ORATEUR (de sa stalle) : Le Rite Moderne pratiqué en Belgique, Rite ociel des trois grandes Obédiences masculines belges, trouve son origine au Grand Orient de Belgique, ociellement promulgué en 1878.
Il prendra la dénomination de « Rite Moderne », en lieu et place de « Rite Français », à la suite de la défaite napoléonienne de 1815.
Lors de sa scission avec le Grand Orient de Belgique en 1959, la Grande Loge de Belgique emportera avec elle les Rituels de sa Loge mère.
En 1979, la Grande Loge Régulière de Belgique se séparera de sa grande sœur à son tour, en revendiquant les mêmes Rituels.
Le Rite pratiqué par ces Obédiences respectives perdra considérablement de ses dispositions françaises originelles au l du temps, non seulement par cer-tains particularismes liés à ces Obédiences, mais surtout par de multiples em-prunts aux divers Rites Écossais, qu’ils soient « Ancien et Accepté », « Rectié » ou « Philosophique », à des mouvances pseudo-compagnonniques et à des apports rituels anglais.
Cette importante déperdition s’accompagnera d’une quête du nom que la seule terminologie « Moderne » ne reproduisait plus.
Ainsi fut-il appelé « Rite Ancien Réformé » sous la domination Hollandaise, on s’attachera ensuite à le nommer « Rite Écossais belge », « Rite Moderne Philosophique », en référence au « Rite Écossais Philosophique », « Rite fran-co-belge » ou encore « Rite Écossais Primitif de Namur ou de Nivelles », dont il est proche.
Vers 1980,on reviendra aux dénominations « Rite français » ou « Moderne fran-çais », et ce, malgré que le Rite instauré en Belgique n’ait reçu aucune patente du Grand Orient de France qui en est le détenteur et qu’il ne pratique pas les Ordres de Sagesse liés à ce Rite.
Aucune des appellations citées n’étant satisfaisante, on en arrivera à la déno-mination « Rite Moderne Belge ou de Belgique », voir « Rite Moderne pour la Belgique », sans qu’il n’y ait un réel consensus à cet égard.
Ainsi, ce Rite, pourtant commun aux trois Obédiences masculines belges se fera dénommer,
6
Rite anglais de 1717 et Rite belge Dialogue entre James, un Maçon de Londres et Philippe, un Maçon voyageur
par le Grand Orient de Belgique, « Rite moderne ou des Modern(e)s, parfois appelé Rite Français », par la Grande Loge Régulière de Belgique, « Rite Moderne » ou « Rite Moderne (belge) » (qu’elle diférencie du « Rite Français ») et par la Grande Loge de Belgique, qui l’assimile curieusement à son Obédience, malgré une antériorité du Grand Orient de Belgique, « Rite de la Grande Loge de Belgique ».
Pour notre part, nous l’appellerons « Rite Belge », ce qui montre son éloigne-ment du Rite Moderne originel français dont il s’est fortement départi jusqu’à efacer ses principales spécicités et lui assigne, dans le même temps, une ter-ritorialité que son histoire retrace.
Parmi ses nombreux emprunts, le « Rite Belge » a intégré dans ses pra-tiques, ce qui fut appelé le « courant andersonien », du nom du rédacteur des Constitutions anglaises de 1723, le pasteur James Anderson.
Cette approche radicale considère la Grande Loge de Londres et de Westminster de 1717 et la Grande Loge Unie d’Angleterre, comme véhiculant la Maçonnerie la « plus authentique », négligeant ou minimisant les apports des Maçonneries étrangères.
Le « courant andersonien », qui t de nombreux émules, prend ses racines e dans la Maçonnerie anglaise de la n du XIX siècle.
Sa gure emblématique en est l’historien Robert Freke Gould.
Il nous a inspiré cet Essai-ction.
7
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text