Un octogénaire, devenu auteur raconte son expérience d'"écrivain" , livre ebook

icon

84

pages

icon

Français

icon

Ebooks

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

84

pages

icon

Français

icon

Ebook

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Un jour, G. Didierlaurent a pris la plume… Pour se souvenir, pour dire sa vie, pour composer ses mémoires. Un acte anodin en soi, mais qui fera boule de neige. Et pour cause, d’abord distribué à des proches, le texte fait son petit effet, si bien que l’idée de confier son récit à une maison d’édition fait gentiment son chemin dans la tête du nouvel auteur… Recherche de l’éditeur adéquat, envoi du manuscrit, attente du jugement du comité de lecture, signatures du contrat s’ensuivent rapidement… ne formant que les préliminaires d’une aventure littéraire dans laquelle G. Didierlaurent s’investira totalement. De l’écriture d’une autobiographie à sa présentation aux Salons du livre, le témoignage de G. Didierlaurent revient sur sa découverte du monde de l’édition et de la littérature. Un univers absolument inconnu pour cet ancien boulanger, mais dans lequel il rentrera avec l’enthousiasme et la conviction de la jeunesse… Rencontres avec les lecteurs, échanges avec les journalistes, dédicaces, reconnaissance, débuts de nouvelles amitiés: un tourbillon dans lequel nous entraîne un auteur à la fois passionné et humble.
Voir Alternate Text

Publié par

Nombre de lectures

12

EAN13

9782748359114

Langue

Français

Un octogénaire, devenu auteur raconte son expérience d’« écrivain »
Gérard Didierlaurent Un octogénaire, devenu auteur raconte son expérience d’« écrivain »
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115644.000.R.P.2010.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2010
Description de mes débuts comme « écrivain » Quand on se lance dans l’écriture d’un livre, on n’imagine pas dans quelle aventure on s’embarque, surtout si c’est le premier.
Pour ma part, je me suis décidé à écrire ma biographie, un livre intitulé « Mémoire d’une Vie », alors que j’avais déjà soixante-dix-huit ans. J’étais en retraite depuis dix-huit ans, sans m’être jamais ennuyé.
Différentes occupations dans diverses associations caritatives ou profanes, voyages, promenades pédestres journalières, natation, lecture, mots croisés, gestion de mon patrimoine, je ne m’ennuie jamais. Et un beau jour je me suis dit : « et si j’écrivais mes mémoires ? »
Aussi, lorsque j’ai entrepris d’écrire ce livre, trois mois avant je n’en avais jamais eu la moindre idée. A ce moment-là, dans mon esprit, je voulais mettre par écrit les moments qui ont marqué mon existence dans l’intention de laisser une trace dans l’esprit de mes enfants, mais surtout de mes petits-enfants. Me voilà donc parti à écrire de façon manuscrite.
J’ai dû écrire quelques chapitres de cette manière et j’en ai parlé à ma fille Dominique. Cette dernière, connaissant mes compétences (néanmoins très limitées en matière de traitement de texte) me dit : « papa tu n’y penses pas, il faut taper directement sur le clavier, tu y gagneras dans tous les domaines : plus de clarté, moins de
9
risques d’erreurs, moins de fatigue visuelle et bien d’autres avantages encore.
Me voici à taper directement sur le clavier de mon ordinateur, et je dois dire que je me suis relativement bien adapté. Il faut cependant que vous sachiez que quand j’étais encore en activité, c’est moi qui tapais les factures, le courrier, etc. sur l’antique Remington héritée de mes beaux-parents qui exploitaient une petite entreprise de menuiserie. Ceci, c’était pendant les premières années de mon activité professionnelle. J’étais en effet polyvalent ; pour ce qui est du bureau, je calculais également les salaires, les charges sociales, etc. Et pour m’assurer que les opérations étaient justes, le coefficient multiplicateur comprenant souvent quatre chiffres après la virgule, je faisais la preuve par neuf. Opération sans doute totalement inconnue de nos potaches d’aujourd’hui. Autre époque.
Pour ce qui est de la polyvalence, en plus de boulanger, je faisais aussi le pâtissier, le chauffeur-livreur, et également le commercial. Il faut dire que lorsque l’on dirige une entreprise d’une vingtaine de salariés qui fabrique de la marchandise, il faut bien la vendre. Mon rôle était donc aussi de démarcher des clients nouveaux, surtout après avoir réalisé des investissements souvent importants.
Par la suite, nous nous sommes assez rapidement équipés en informatique. Ce qui, en ce temps-là, était rarissime, surtout dans une profession comme la boulangerie. Sans avoir et de très loin la dextérité d’une dactylo je me suis débrouillé tant bien que mal.
Pour ce qui est de ce premier livre, j’avais tenu à ce qu’il soit lu par un œil étranger. Ceci, afin d’éviter d’éventuelles fautes d’orthographe, voir des doublons. Quand j’avais rédigé un ou deux chapitres, je les envoyais par courriel à ma fille qui me rendait compte, selon son
10
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text