Paroles d'émigrés. Des émigrés toscans évoquent leur venue à Marseille au début du XXe siècle. , livre ebook

icon

292

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2012

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

292

pages

icon

Français

icon

Ebook

2012

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

On échappe difficilement à l’émergence d’instants qui ne sont pas définitivement effacés de la mémoire et la réapparition brutale de souvenirs partiellement édulcorés libère beaucoup d’émotion et pas mal d’amertume. Un grand pas serait franchi si on connaissait les causes exactes de la migration toscane dans la cité phocéenne. Cet acte a été un moment douloureux dans la vie de ces émigrés et il est temps de réveiller leur mémoire. Peut-on vraiment se soustraire à la parole de ces gens qui expriment sans ambages les moments heureux ou malheureux de leur existence? Loin d’être exceptionnelles, leurs allégations sont indispensables pour connaître les circonstances de leur venue. Sans vouloir amplifier leur importance, ces témoignages ont la capacité de ressusciter des circonstances anciennes qui authentifient leur implantation dans cette ville. Les confronter à cet épisode de leur vie est inéluctable pour rétablir la vérité sur l’épineuse question de leur exil pour écouter à l’écart des schémas répandus les révélations de ces « propriétaires exclusifs de souvenirs ». Loin d’être irréfutables, leurs aveux chargés d’amertume sont le socle indispensable qui réhabilite sans fausse pudeur une histoire qui leur appartient. En racontant leurs souvenirs, ces acteurs anonymes n’ont rien fait d’autre que d’exhumer des circonstances anciennes qu’ils croyaient définitivement oubliées. Docteur en histoire contemporaine, Marcel Dottori a recueilli leur parole pour qu’un terme définitif soit mis aux fausses idées qui sont généralement répandues. Afin de prévenir tout risque de digression et pour éviter qu’elle soit entachée d’inexactitudes, leurs propos furent enregistrés dans leur intégralité et retranscrits avec rigueur. Seuls leurs prénoms sont cités et à l’exception de ceux des personnages publics connus tous les patronymes ont été inventés.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

07 juin 2012

Nombre de lectures

38

EAN13

9782748386097

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

1 Mo

Paroles d’émigrés. Des émigrés toscans évoquent leur venue à Marseille au début e du XX siècle
Du même auteur La Migration toscane à Marseille, Histoire d’une migration,l’Harmattan 2010
Marcel Dottori Paroles d’émigrés. Des émigrés toscans évoquent leur venue à Marseille au début e du XX siècle Témoignages recueillis entre juillet 1984 et mai 1988 Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0117370.000.R.P.2012.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2012
Je suis fils d’émigré italien. J’ai toujours été fier que mon père appartienne à la dynastie des émigrés et cette incontestable filiation n’a jamais été un handicap. Etre estampillé « fils d’émigré italien » est un honneur pour moi et si parfois on a pu me traiter de « babi » cette asser-tion m’a rarement blessé. Il esttemps de réveiller la mémoire des émigrés toscans et de les écouter évoquer sans ambages les aléas de leur venue à Marseille. Loin d’être exceptionnelles leurs allé-gations chargées d’amertume sont indispensables pour connaitre les circonstances de leur expatriation. En racontant leurs souvenirs ces acteurs anonymes n’ont rien fait d’autre que de rétablir la vérité sur cet exil. Cette nécessaire légitimité a demandé que leurs aveux soient intégralement enregistrés et la loyauté la plus élé-mentaire a exigéqu’ils soient retranscrits avec une implacable rigueur. Seuls leursprénoms ont constitué l’unique entorse au respect de leur anonymat et à l’exception de ceux despersonnages publics connus tous lespatronymes ont été inventés.Pour distinguerparfaite-ment bien leur amertume certaines expressions ont également été mises entre guillemets et parfois même enri-chies avec des points de suspension, d’interrogation ou d’exclamation. Cependant mis à part ces quelques rares adjonctions, jamais leurs confidences intimes n’ont été déformées
9
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text