Au Pays de la fée et du dragon , livre ebook

icon

1046

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2010

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

1046

pages

icon

Français

icon

Ebook

2010

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Dans la première moitié des années cinquante, alors que l’Indochine française, déchirée par des conflits sanglants, était en train d’éclater, annonçant la fin de l’empire colonial, Daniel Cordier était soldat au cœur de cette zone trouble. En l’espace de trois ans, il semble avoir connu tous les aspects possibles de la vie d’un militaire: il a sillonné le pays et connu des moments de franche camaraderie, mais il a aussi assisté à des bombardements, s’est battu, a été fait prisonnier en Chine Populaire, et, plus tard, à Saigon par les services de la Présidence. Dans cette épopée bien réelle qui se lit comme un roman, il nous livre avec force détails les souvenirs des trois années qu’il a passées au pays de la fée et du dragon. L’intérêt de ces poignants mémoires de guerre réside dans le fait qu’ils sont l’œuvre d’un non-gradé: Daniel Cordier n’était pas général ou stratège, et sa vision du conflit n’est donc ni politique ni idéologique. Les enjeux qu’il y perçoit sont les plus rationnels, les plus proches des préoccupations quotidiennes. Sans jugement, sans rancœur et sans haine, son témoignage respire la vérité car, dans une situation similaire, il pourrait aussi être celui de n’importe lequel d’entre nous.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

01 juin 2010

Nombre de lectures

154

EAN13

9782748360387

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

4 Mo

Au Pays de la fée et du dragon
Dan Cordier Au Pays de la fée et du dragon Adieu Indochine, Good morning Vietnam Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115253.000.R.P.2010.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2011
Préface Ce roman a été écrit cinquante ans après les faits. Il ne couvre que trois ans et demi de ma vie, une période intense qui a transformé un petit étudiant de l’époque d’après-guerre sans vocation particulière, en homme qui a compris par expérience que la vie n’était pas un long fleuve tranquille. La période que j’ai traitée dans ce livre est une phase peu connue de l’après-guerre d’Indochine. Beaucoup d’Auteurs acteurs de cette période ont écrit sur ce qu’ils avaient vécu intensément pendant cette guerre et en particulier sur les grandes défaites dont l’homme sur le terrain n’était pas responsable (Lang-son, R.C.4, Diên Biên Phù, et Ankhê)…, Puis ; ils sont passés sans transition à la guerre d’Algérie, oubliant l’Indochine de l’après « cessez-le-feu » mais, surtout, le côté humain des laissés pour compte de ce Pays tant aimé de ceux qui s’y sont battus… Ainsi que les événements tragiques de la période allant du départ du Corps Expéditionnaire à l’implantation massive des Américains qui ont pris notre place, croyant réussir à sauver le Vietnam du Communisme. J’ai essayé de jouer les spectateurs, même si j’ai subi physiquement et moralement les effets des faits relatés, mais j’espère que mon côté de « narrateur » un peu cynique et optimiste ne voilera pas la réalité de cette tragédie prévisible dès 1962. J’ai donc narré la fin de la guerre d’Indochine, le départ du Corps Expéditionnaire pour l’Algérie, la lutte des castes, la guerre civile à Saigon entre les sectes et le Pouvoir, (Français et Américains essayant de tirer les ficelles). Et enfin, le début de l’ère Ngo Dinh Diem et l’implantation de ceux qui nous ont remplacés, croyant réussir là où nous avions échoué, remplaçant l’homme par le matériel, et l’expérience par la logistique. Pour des raisons que vous comprendrez peut-être, les noms de certains personnages de cette période sont masqués ou
9
modifiés. De plus, pour des raisons de « recul » le nom d’emprunt de Desserres m’autorise à survoler les événements, me permettant d’avoir davantage un rôle d’observateur que d’acteur. Mais beaucoup me reconnaîtront. En particulier ceux qui m’ont connu soit « là-bas » soit lors de ma longue carrière militaire et civile. J’ai fait appel à ma mémoire qui, grâce à Dieu, malgré mon âge, semble en excellent état, mais, parfois, j’ai été obligé de contrôler la véracité de ce que j’écrivais (dates, noms de lieux…) à l’aide des moteurs de recherche d’Internet. Mais ce roman a été vécu intensément et je souhaite à ceux qui le liront un excellent moment de détente en leur rappelant peut-être leurs souvenirs de jeunesse en Indochine…
10
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text