Les Messagers de Gaïa 8 - Le règne des Spiraliens , livre ebook

icon

237

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2012

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

237

pages

icon

Français

icon

Ebook

2012

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

En l’an 2299 après Torance, un groupe d’explorateurs et de scientifiques découvre la légendaire Géode sacrée. Si l’on en croit les prophéties du Mage errant, cet événement est le déclencheur du début de la fin des temps.
Dominées par la cupidité, la violence et le désir aveugle de réussite, les populations ignorent tout du combat acharné que les Spiraliens mènent depuis des siècles pour dominer le monde. Heureusement, même si ces modernes chevaliers de l’Ombre détiennent en otage le corps du Mage, les messagers de Gaïa, qui viennent de se réincarner, œuvrent pour freiner leur ascension.
Torance, Shanandra et les autres pourront-ils se reconnaître à temps pour réveiller la conscience endormie de l’humanité et éviter son extinction?
Voir Alternate Text

Date de parution

17 décembre 2012

Nombre de lectures

2

EAN13

9782894358597

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

1 Mo

Couverture
Tomes


P REMIÈRE É POQUE
T OME 1 : L A PIERRE DU DESTIN
T OME 2 : L ES TABLETTES DE M ITRINOS
T OME 3 : L’ AUTEL DES SACRIFIÉS
T OME 4 : L ES BRUMES DE S HANDARÉE

D EUXIÈME É POQUE
T OME 5 : L A DERNIÈRE CRISTALOMANCIENNE
T OME 6 : L E TESTAMENT DES ROIS
T OME 7 : L E CHEVALIER DE CRISTAL

T ROISIÈME É POQUE
T OME 8 : L E RÈGNE DES S PIRALIENS
Titre

FREDRICK D’ANTERNY
Crédits

Révision linguistique : Guy Permingeat
Infographie : Marie-Ève Boisvert, Éd. Michel Quintin
Illustration de la couverture : Boris Stoilo
Illustration des cartes : William Hamiau
Conversion au format ePub : Studio C1C4
La publication de cet ouvrage a été réalisée grâce au soutien financier du Conseil des Arts du Canada et de la SODEC.
De plus, les Éditions Michel Quintin reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour leurs activités d’édition.
Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC
Tous droits de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays. Toute reproduction d’un extrait quelconque de ce livre, par procédé mécanique ou électronique, y compris la microreproduction, est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’éditeur.

ISBN 978-2-89435-617-3 (version imprimée)
ISBN 978-2-89435-859-7 (version ePub)

© Copyright 2012

Éditions Michel Quintin
4770, rue Foster, Waterloo (Québec)
Canada J0E 2N0
Tél. : 450 539-3774
Téléc. : 450 539-4905
editionsmichelquintin.ca



NOTE DE L'ÉDITEUR
Un index de tous les personnages ainsi qu’un tableau indiquant le cheminement de leurs âmes au fil des siècles se trouvent à la fin de ce volume.
Citation


Cryptorum

« La vie individuelle sera devenue vide et lugubre. Les masses seront occupées par de vils amusements sans contenu. L’énergie des hommes sera presque entièrement utilisée pour conquérir la gloire et l’argent. Toute créativité réelle sera annihilée. Les têtes qui dépasseront seront coupées. Tout cela sous le regard avide et rusé des Spiraliens . Alors Gaïa, révoltée de voir son corps livré au pillage, se réveillera. Elle pleurera en découvrant ses autres règnes bafoués par l’Humain. Et lorsque, à son tour, la Géode sacrée sera profanée, elle punira ses enfants rebelles. »

Propos du Mage errant adressés, via la Morph-toile électronique, à la face du monde.
S PHÈRE DE G AÏA
R ÉSUMÉ D ES TOMES PRÉCÉ D ENTS

T orance et Shanandra sont venus autrefois apporter aux peuples de la grande sphère de Gaïa les Préceptes de vie. Hélas, cette philosophie de lumière a été récupérée par les prêtres et transformée en une religion d’État destinée à contrôler les masses.
Des empires ont été érigés sur cette nouvelle foi. Après cinq cents ans, agacé par la prétention des monarques et la bêtise des hommes, Mérinock, le Mage errant, a réintroduit ses fidèles messagers dans le monde physique.
Torance et Shanandra œuvrèrent sous les identités respectives d’Abralh et de Solena. Ceux-ci furent chargés de sauver ce qu’il restait des véritables enseignements. Ensemble, ils tentèrent de faire entendre raison aux rois et aux pontifes du Torancisme . Mais l’Âge d’or qu’ils ont instauré, vite renversé par l’humanité cupide manipulée par un groupe de mystiques appelés les Spiraliens, fait rapidement place à l’obscurantisme. Au point que l’existence même d’Abralh, de Solena, des Fervents , du Grand Œuvre et de la noble quête d’Évernia sombre dans l’oubli et devient, au fil des siècles, un simple mythe.
En l’an 2299, ils ne sont plus, dans les esprits, que des personnages de fiction transposés au grand écran pour divertir les populations. Heureusement, Mérinock veille toujours et ses messagers se sont réincarnés. Infiltrés dans toutes les couches de la société, ils attendent le moment propice.
Défigurées par les hommes et par leurs technologies mal employées, les Terres de Gaïa agonisent. Inconscients de leur lumière intérieure, les humains dévastent aussi les différents règnes sous le regard attristé et douloureux de Gaïa.
Lorsque des scientifiques réussissent à décoder le dork sacré qui commande l’accès au légendaire village de Wellöart , un véritable compte à rebours apocalyptique s’enclenche à l’insu de tous…
P ROLOGUE

An 2299, au-dessus de l’Île mère de Midrika.

« I l existe des nuages invisibles plus dangereux pour l’homme et les autres créatures vivantes que les plus violentes tempêtes. Hélas ! lorsque cette menace se profile sur sa tête, l’individu moyen ne la voit pas, ne la ressent pas. »
Ainsi parlait le maître à son élève. Tous deux survolaient une magnifique cité moderne faite de béton, d’acier et de lumière qui dressait fièrement ses immeubles et ses hôtels devant le littoral bordé de plages, de marinas et de yachts.
L’élève savait qu’il était présent en rêve alors que son corps sommeillait à des milliers de kilomètres de là. Il savait aussi que les paroles de Mérinock, le légendaire Mage errant, valaient leur pesant d’or.
Le monde était épris de vitesse et de conquêtes. Les gens qui déambulaient sur les trottoirs, dans leurs véhicules à gaz ; ceux qui prenaient chaque jour les turbotrains et ceux qui voyageaient sous terre composaient une véritable fourmilière de millions d’humains anonymes. L’élève connaissait cette vie effrénée : il la vivait lui-même dans son propre pays !
La veille, il avait reçu un message télépathique. Mérinock avait besoin de lui parler. Comme chaque fois que cet être d’une autre dimension s’annonçait, l’élève se tenait prêt.
Tandis que Midriko , la capitale des Îles et archipels de Midrika, s’éveillait et que le soleil dorait les plages, les façades de verre et la myriade de toits, le ciel prenait sa teinte coutumière en cette belle saison du mois de Gorum . Il était bleu violacé teinté de nacre : une couleur légendaire dans l’Empire dit du « Ciel immaculé ».
L’élève était encore capable d’émerveillement devant un tel ciel. Sans doute était-ce une des raisons pour lesquelles il était, ces derniers temps, si souvent convoqué par Mérinock !
Tous deux, cependant, n’étaient pas venus pour observer le ciel physique – celui que les gens, en levant la tête et en sortant de leurs bulles d’ennuis, pouvaient voir. Ils se trouvaient au-dessus de Midriko pour étudier les égrégores. Ces masses de nuages éthérés, constitués de la somme des milliards de pensées et d’émotions humaines, s’agglutinaient comme de la fumée partout où vivaient les hommes – autant dire sur chaque kilomètre carré ou presque de la totalité des terres émergées de la sphère de Gaïa.
Pour l’heure, la couleur de ces égrégores était ce qui inquiétait le plus Mérinock…
Trop de colère retenue, de haine, de rancœurs secrètes masquées par des sourires de commande, murmura-t-il.
De son kaïbo , il traça une ligne imaginaire verticale devant les yeux de son élève. La lame de l’arme traditionnelle des anciens Fervents montra à l’apprenti que ces masses noirâtres teintées de stries rouge sang étaient de très mauvais augure.
Vois ces tourbillons qui perturbent la surface !
L’élève tressaillit. Heureusement qu’ils étaient tous deux protégés par le halo de lumière créé par Mérinock. Sinon, songea-t-il, ils seraient impitoyablement aspirés et broyés dans les égrégores.
Le paroxysme va bientôt être atteint, déclara le Mage errant.
Il fit mine de s’appuyer sur son kaïbo. Son élève retint un sourire, car il avait vu le Mage esquisser ce geste des centaines de fois depuis les quelque deux mille sept ans qu’ils se connaissaient.
Nous allons descendre. Il faut que tu vives ce qui va se produire dans ton cœur, mais aussi dans tes tripes.
Dans la baie surpeuplée, les gens vaquaient à leurs occupations quotidien

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text