Les Maitres du Pentacle 3 - Sud , livre ebook

icon

163

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2013

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

163

pages

icon

Français

icon

Ebook

2013

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Alors que les armées de la redoutable Lama-Thiva sont toujours à leur poursuite, les cinq compagnons de mission parviennent au Sud avec la complicité des cyclopes et des Vikings.
Au pays des centaures leur parcours sera ponctué d’obstacles et de défis, de peurs et de dangers. Non seulement leur faudra-t-il défendre leur vie sans relâche, mais ils devront également composer avec des traîtres cupides et cruels.
Une quête qui les mènera aux confins du désert du Sud, là d’où personne n’est jamais revenu.
Voir Alternate Text

Date de parution

30 septembre 2013

Nombre de lectures

7

EAN13

9782894359006

Langue

Français

MARIO FECTEAU
Illustration de la page couverture : Boris Stoilov
Illustration de la carte : Mathieu Girard
Infographie : Marie-Ève Boisvert, Éd. Michel Quintin
Conversion au format ePub : Studio C1C4

La publication de cet ouvrage a été réalisée grâce au soutien financier du Conseil des Arts du Canada et de la SODEC.
De plus, les Éditions Michel Quintin reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour leurs activités d’édition.
Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC
Tous droits de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays. Toute reproduction d’un extrait quelconque de ce livre, par procédé mécanique ou électronique, y compris la microreproduction, est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’éditeur.

ISBN 978-2-89435-900-6 (version ePub)
ISBN 978-2-89435-667-8 (version imprimée)

© Copyright 2013

Éditions Michel Quintin
4770, rue Foster, Waterloo (Québec)
Canada J0E 2N0
Tél. : 450 539-3774
Téléc. : 450 539-4905
editionsmichelquintin.ca
Cinq régions, cinq morceaux, cinq compagnons Un pentacle, une force, une mission

PROLOGUE
Autrefois, cinq peuples vivaient dans le Monde connu : les centaures, les cyclopes, les géants, les humains et les versevs. Parce qu’ils se faisaient continuellement la guerre, cinq magiciens formèrent le Conseil des sages pour guider cette multitude. Ils créèrent le Pentacle, un objet chargé de magie qui les empêcherait de vieillir et leur permettrait de rester éternellement au pouvoir. Mais la magicienne humaine trahit ses confrères et brisa le Pentacle. Trois magiciens moururent et le quatrième, un centaure, devint impotent.
La magicienne humaine, Lama-Thiva – la déesse-reine – régnait donc sur le Monde connu. Au fil des siècles, elle constata qu’il était impossible de maintenir la paix sans la présence de ses armées. Lama conclut que l’existence de plusieurs espèces et même la séparation de chacune en deux sexes engendraient toutes les tensions. Aussi créa-t-elle les hermaphroïdes, à la fois mâles et femelles, destinés à repeupler le monde d’êtres tous identiques.
Le magicien centaure Pakir-Skal était convaincu, lui, que, si l’existence de différentes espèces entraînait des tensions, leurs particularités étaient aussi une richesse qui assurait progrès et évolution. Il ne voyait pas, comme Lama-Thiva, uniquement le côté sombre des êtres conscients. Dans le monde que souhaitait la déesse, les peuples cesseraient d’apprendre et d’évoluer. Il ne pouvait laisser faire cela.
Il fallait arrêter Lama.
Ayant découvert que la recomposition du Pentacle brisé sans l’usage d’une formule magique éliminerait la déesse, Pakir-Skal confia une double mission à son compatriote et ancien élève Nolate. Il lui demanda de parcourir le Monde connu pour récupérer les morceaux que Pakir avait fait disperser huit siècles plus tôt, en voulant à l’époque empêcher Lama de les réassembler et d’accaparer tous les pouvoirs du Pentacle magique. Nolate devrait aussi convaincre les peuples des cinq régions de former une alliance pour se soulever contre leur reine despotique.
Nolate s’entoura d’une équipe composée d’un humain, le Viking Sénid, de la cyclope Aleel et de l’hermaphroïde Twilop, première création de Lama. Twilop se savait condamnée au même titre que les autres espèces, car elle n’était qu’un prototype que sa créatrice rejetterait sans hésitation. Un versev, Elbare, se joignit à leur quête. La déesse avait toujours méprisé les siens.
Les compagnons partirent d’abord vers le Nord pour y trouver un premier morceau, caché dans la ville abandonnée d’Hypérion. Leur route traversait les monts Yetis, un obstacle qui faillit leur coûter la vie. Ils furent en effet surpris par une avalanche, suivie d’une violente tempête de neige. Les yetis leur vinrent heureusement en aide pour leur faire franchir le redoutable obstacle. Mais, après avoir récupéré la première pièce, les cinq amis découvrirent que Lama avait envoyé des troupes à leur recherche.
Ils choisirent de se rendre à Dragonberg, même si le détour les forçait à traverser la plaine des dragons. Ils arrivaient en vue de la ville nichée au fond d’un fjord lorsqu’ils tombèrent sur une patrouille de soldats du Pentacle. L’attaque de trois dragons leur aurait été fatale s’ils n’avaient pu compter sur des renforts venus de Dragonberg. Les soldats survivants furent arrêtés et les cinq compagnons purent compléter la première partie de leur mission.
Le Nord accepta de se joindre à la rébellion. Son appui se concrétisa par la mise sur pied d’une expédition destinée à aider les conjurés dans la suite de leur voyage.
Trois drakkars prirent la mer en direction de l’île Majeure, le pays des cyclopes. Le voyage qui devait se dérouler sans ennui fut retardé par une attaque de pirates, puis par l’intervention d’un galion de la marine de Lama dont le capitaine voulut arrêter les cinq membres de la mission, convaincu de s’assurer ainsi gloire et promotion. Les Vikings étaient cependant de fiers combattants et deux drakkars réussirent à s’échapper avec leurs protégés, au prix de nombreuses pertes.
Pour éviter les galions, l’expédition fit un détour par les Eaux étranges, où ni les cyclopes ni les Vikings n’osaient habituellement s’aventurer. Elle y affronta des bêtes marines redoutables, les lanços, qui tuèrent plusieurs marins du Nord avant d’être repoussés. Une halte devint nécessaire sur une île inconnue, mais cet arrêt s’avéra également funeste. Des sirènes capturèrent certains guerriers grâce à leur pouvoir hypnotique. Les femmes étant seules immunisées contre leurs sortilèges, elles firent équipe et libérèrent leurs compagnons. Certains avaient malheureusement péri, dévorés par ces êtres maléfiques.
Toujours poursuivis par les galions de la marine du Pentacle, les drakkars durent se résoudre à naviguer vers l’île Majeure en passant par la côte des Tempêtes, où ils eurent à affronter l’œil du vent, une perturbation atmosphérique d’une violence inouïe qui ne laissa qu’un unique vaisseau en état de poursuivre la mission. Les Vikings accostèrent dans un fleuve au sud de l’île. Une cruelle déception les y attendait. Aleel choisit en effet de les quitter pour signaler leur présence aux troupes d’un cantonnement voisin. Amenés devant le roi des cyclopes, ils découvrirent qu’Aleel n’était en fait nulle autre que la fille du roi, qui cependant leur assura aussitôt son soutien.
Forts de cette nouvelle alliance, les cinq compagnons se consacrèrent dès lors à préparer leur voyage vers le Sud, le pays des centaures…
1
Un séjour en prison n’a jamais rien d’agréable. Même si les geôles du palais des Agnarut offraient des conditions de détention décentes, Elbare en ressentait les effets. En tant qu’être végétal, il avait besoin des rayons du soleil pour rester en forme. Certes, quatre jours de détention ne mettraient pas sa santé en jeu, mais le moral, en revanche, en souffrait. Heureusement, son calvaire achevait.
Les gardes de l’armée des cyclopes vinrent ouvrir les cachots. Les guerriers du Piwanga , prisonniers depuis deux jours, sortirent en bon ordre et se disposèrent en rang. Elbare se retrouva derrière la file des prisonniers, comme prévu. Il suivit ses compagnons de détention hors des sous-sols du château. Les Vikings et le centaure Nolate durent trouver pénible la transition entre la pénombre des cellules et la lumière du jour, car ils cillèrent des yeux. Le versev, au contraire, accueillit avec joie les rayons du soleil. Il se sentit aussitôt ravigoté par leur effet.
Il aurait été tentant de se laisser bercer par cette chaude lumière. Il devait toutefois rester pleinement concentré sur les minutes à venir. Pendant que ses compagnons et lui défilaient entre deux rangs de cyclopes armés d’arbalètes, le capitaine Somsoc, de la marine du Pentacle, les observait aussi. Il attendait près du quai avec quelques-uns de ses hommes.
Il pointa Sénid, Nolate et Elbare, qui fermaient la marche.
— Surveillez particulièrement ces trois-là, fit-il. Lorsque votre justice en aura fini avec ces gamineries, je les emmènerai à Capitalia, qu’ils répondent des crimes

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text