Le triomphe de la mort , livre ebook

icon

138

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2013

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

138

pages

icon

Français

icon

Ebook

2013

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Quelques mois après la découverte d’une longue lignée de chasseurs de vampires, Alex Van Helsing a déjà battu deux leaders de vampires puissants. Pas mal pour un jeune homme de quatorze ans. Mais lorsqu’une reine vampire nouvellement promue menace le destin du monde, Alex fait face à un défi encore plus meurtrière. Faire équipe avec une sorcière motoriding, Alex circule entre la Suisse, le Royaume-Uni et l’Espagne dans une course effrénée pour empêcher la reine de déclencher une malédiction qui va plonger le monde dans l’obscurité. Avec le compte à rebours, Alex a à peine le temps de respirer, et encore moins, de voir ses amis. Il commence à se demander si être un chasseur de vampires vaut tous les sacrifices. Dans cette finale palpitante de la série pleine d’action décrit comme «James Bond rencontre Dracula,» l’avenir de tout-Alex et, finalement, celle du monde est dans la balance.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

27 septembre 2013

Nombre de lectures

2

EAN13

9782897332563

Langue

Français

Copyright © 2012 Jason Henderson
Titre original anglais : Alex Van Helsing: The Triumph of Death
Copyright © 2013 Éditions AdA Inc. pour la traduction française
Cette publication est publiée en accord avec HarperCollins Publishers
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.

Éditeur : François Doucet
Traduction : Sophie Beaume et Catherine Biros
Révision linguistique : Marie Louise Héroux
Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Carine Paradis
Conception de la couverture : Mathieu C. Dandurand
Photo de la couverture : © Thinkstock
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89733-254-9
ISBN PDF numérique 978-2-89733-255-6
ISBN ePub 978-2-89733-256-3
Première impression : 2013
Dépôt légal : 2013
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque Nationale du Canada

Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7
Téléphone : 450-929-0296
Télécopieur : 450-929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com

Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99

Imprimé au Canada



Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Henderson, Jason, 1971-

[Triumph of death. Français]
Le triomphe de la mort
(Alex Van Helsing ; 3)
Traduction de : The triumph of death.
Pour les jeunes de 13 ans et plus.
ISBN 978-2-89733-254-9
I. Beaume, Sophie, 1968- . II. Titre. III. Titre : Triumph of death. Français.

PZ23.H46Tr 2013 j813’.6 C2013-941687-0
Conversion au format ePub par: www.laburbain.com
À In Churl Yo, mon ami
Chapitre 1
Sans plus réfléchir, Alex Van Helsing sauta de l’avion, dont il vit la forme noire disparaître de son champ de vision, ne lui laissant que deux options : tomber en chute libre ou trouver un plan B. Tandis que le sol s’approchait bruyamment de lui, Alex examina le ciel à la recherche de vampires.
Ce n’était pas ainsi qu’était censée s’achever sa fin de semaine. À cet instant, il devrait être en train de faire des jeux de mémoire. Il devrait être en train d’essayer de reconnaître d’obscurs noms de monstres plutôt que de plonger derrière eux.
— Qu’est-ce qu’un stikini ? avait demandé l’ordinateur plus tôt dans la soirée.
Le mot flottait en argent sur l’écran devant lequel Alex était assis, sur le siège à côté du hublot, se creusant les méninges, les yeux rivés aux lettres. À côté de lui, sur le siège couloir, un agent suédois à la carrure imposante nommé Hansen croisa les bras et jeta un œil pour voir si Alex avait la réponse. Personne d’autre ne pouvait la connaître ; ils étaient les deux derniers agents sur ce vol.
Alex et Hansen revenaient d’Anzio, en Italie, où Alex et plusieurs autres agents du Polidorium — une organisation secrète créée grâce aux caisses noires d’une douzaine de nations — avaient suivi l’enseignement de ce que tout le monde appelait l’École des créatures. Le véritable nom de l’école était « P6 Entraînement d’aptitude à l’identification », ou peai , mais Alex avait essayé d’utiliser cet acronyme une fois et tout le monde s’était moqué de lui. Le but de l’École des créatures était de familiariser les agents avec les entités qu’ils étaient susceptibles de rencontrer sur le terrain. Il y avait des vampires partout, mais ces êtres dangereux et intelligents étaient très variés et Alex n’était familier qu’avec le genre le plus commun. Et il existait bien sûr beaucoup d’autres sujets d’inquiétude.
Comme tout ce qui était lié au temps qu’Alex consacrait au Polidorium, l’École des créatures ressemblait à un rêve. Son mentor au Polidorium, l’agent Sangster, était venu voir Alex quelques jours plus tôt en l’informant qu’il avait tiré quelques ficelles et qu’il avait réussi à lui avoir une place.
Les parents d’Alex avaient autorisé Sangster à excuser Alex auprès de l’école pour lui faire manquer des cours quand besoin était — tant qu’Alex conservait de bonnes notes. Cette fois, Alex était censé se rendre, au nom de la Fondation Van Helsing, à la cérémonie d’inauguration d’une soupe populaire dans un village pauvre de Roumanie.
Ayant obtenu l’autorisation de sécher les cours, Alex s’était envolé un vendredi matin d’un aérodrome militaire proche de Genève, en Suisse, non loin de son école, et l’après-midi même, il déambulait dans un laboratoire secret caché dans les falaises du rivage italien.
Sangster n’était pas venu — l’agent était aussi le professeur de littérature d’Alex et il avait des cours à assurer. De plus, Sangster avait déjà fait cet entraînement, c’était donc une opportunité rare pour Alex de travailler avec le Polidorium sans avoir son mentor sur le dos.
Ils avaient commencé dans un bâtiment ressemblant à un hôpital contenant de longues rangées de vitrines et de boîtes à l’intérieur desquelles flottaient des spécimens. Alex et douze autres étudiants avançaient derrière un professeur chauve et maigrichon, vêtu d’une blouse de laboratoire, nommé Dr Stu DeKamp et qui, de temps en temps, s’arrêtait devant un modèle.
— Voici une peau de jumbie des Caraïbes.
DeKamp indiquait une longue chose en cuir dont l’extrémité était couverte de cheveux tressés avec des perles.
— Le jumbie est un vampire qui peut se défaire de sa peau lorsqu’il voyage en plein air la nuit. Emparez-vous de sa peau et la créature ne vivra pas longtemps.
Hochements de tête collectifs.
— Ceci est un chonchon, une tête volante chilienne.
Le chonchon ressemblait à une tête normale, avec des ailes incongrues de chauve-souris croissant de chaque côté. Alex dut étouffer un petit rire.
DeKamp se tourna vers l’endroit où Alex marchait, à côté d’un agent d’une vingtaine d’années ayant rejoint le Polidorium juste après être sorti d’une école de police dans l’Iowa.
— Quelque chose dont vous aimeriez nous faire part ? demanda DeKamp.
— Euh, non, répondit Alex. C’est juste que j’ai un ami qui tuerait pour assister à ceci.
Il pensait à Sid, un camarade de classe d’Alex qui semblait tout connaître sur les vampires. Alex avait recours à Sid à chaque fois qu’il avait une question ayant trait aux vampires, même de loin, et il soupçonnait Sid de savoir ce qu’était un chonchon et d’être prêt à mourir pour en voir un.
— Un ami du lycée ? demanda le professeur.
Alex se sentit rougir. Les agents de ce groupe étaient jeunes, mais à quatorze ans, Alex était le prodige. Pour tous les autres, ceci faisait partie intégrante de leur travail ; Alex était encore au lycée. Il n’aurait pas dû rire. Il lui faudrait travailler là-dessus.
— Assurez-vous que vous l’appreniez, agent Van Helsing.
Ils en virent davantage l’après-midi : une citrouille vampire qui, en fait, était encore vivante et avait essayé d’attaquer Alex à travers la cage en écrasant l’espèce de gourde orange qu’elle était contre la vitre, ouvrant une bouche rouge, avide de son sang. L’esprit d’Alex vibra d’un bourdonnement familier et ronronnant, la cons-cience de la proximité de quelque chose de maléfique et dangereux.
Ils virent un pihuechenyi, serpent ailé d’Amérique centrale, qui avait été capturé après s’être écrasé sur un avion de ligne dans les années 1980, mort et pendu au plafond.
Puis, ce fut au tour d’une sorte de centaure à la peau jaune, couvert de veines, qui

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text