L'odyssée d'Adam Ellsworth - Partie 2 , livre ebook

icon

127

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2013

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

127

pages

icon

Français

icon

Ebook

2013

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Après avoir mené sa communauté derrière les murailles de l’Antre, au coût d’un terrible prix, Adam aura assisté à la destruction de son village, impuissant. Les racines de sa vie se sont envolées en fumée en un seul instant. Les avertissements du mystérieux et dangereux Eol se sont donc avérés justes. Cependant, même s’il a tout risqué pour offrir une nouvelle vie à sa communauté, Adam se rend vite compte que la vie dans
l’Antre est loin de celle initialement espérée. Incapable de s’adonner à cette vie malsaine, le jeune homme cherchera un nouveau refuge pour les siens. Une
opportunité se présentera alors sous la forme d’une simple offre, qui pourrait
les mener lui et les siens aux portes d’une autre cité humaine: le Bastion.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

22 juillet 2013

Nombre de lectures

9

EAN13

9782896839865

Langue

Français

Copyright © 2013 Pierre-Olivier Lavoie
Copyright © 2013 Éditions AdA Inc.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.

Éditeur : François Doucet
Révision linguistique : Carine Paradis
Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Katherine Lacombe
Conception de la couverture : Mathieu C. Dandurand
Photo de la couverture : © Thinkstock
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89733-042-2
ISBN PDF numérique 978-2-89683-985-8
ISBN ePub 978-2-89683-986-5
Première impression : 2013
Dépôt légal : 2013
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque Nationale du Canada

Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7
Téléphone : 450-929-0296
Télécopieur : 450-929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com

Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99

Imprimé au Canada


Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Lavoie, Pierre-Olivier, 1986-
L’odyssée d’Adam Ellsworth
ISBN 978-2-89733-041-5 (v. 1)
ISBN 978-2-89733-042-2 (v. 2)
I. Titre.
PS8623.A865O39 2013 C843’.6 C2013-940433-3
PS9623.A865O39 2013
Conversion au format ePub par: www.laburbain.com
Chapitre 1
Alyx Smith
P rès de deux semaines s’étaient écoulées depuis la destruction de la Nouvelle-Lorette, la ville natale d’Adam. Suite à l’invitation prolongée du gouverneur de l’Antre, Daniel Smith, la communauté d’Adam avait décidé de s’installer dans la forteresse construite à partir d’un vaisseau baleine. En tant qu’étrangers et résidents temporaires, les réfugiés de la Nouvelle-Lorette étaient contraints à séjourner sous l’espèce de dôme de la cour extérieure, à la belle étoile. Bien que la plupart d’entre eux s’étaient vite accommodés au vaisseau, Adam en était demeuré incapable.
Quelque chose n’allait pas et dérangeait continuellement le jeune homme. Cet endroit… ce n’était pas le genre de place où il pourrait vivre en paix. Était-ce la mort de sa mère qui lui pesait sur les épaules ? Était-ce le lourd regard des membres de sa communauté détruite qui le dévisageaient continuellement ? Probablement toutes ces réponses. Au cours de ces deux semaines, Adam n’avait presque pas trouvé le sommeil, son cerveau repassant en boucle les terribles événements qu’il avait vécus. Le Eol et ses avertissements étranges, la mort des hommes du raid, la marche vers l’Antre, l’attaque des Coréens… Et, bien évidemment, la mort de sa mère et la destruction de son village.
Ces événements s’étaient profondément ancrés dans le corps et l’esprit d’Adam, mais pour offrir un soutien moral à sa sœur, il avait tenté du mieux qu’il le pouvait de ne pas le démontrer. Il avait passé des soirées à s’assurer qu’elle lui dise tout ce qui lui passait par la tête afin qu’elle purge son organisme de sa peine. Il avait tout fait pour la rassurer, sans s’occuper de ses propres états d’âme. Si les journées s’étaient avérées longues et ennuyantes, les nuits étaient bien pires. C’était là que les démons d’Adam ressurgissaient en lui, lui rappelant amèrement ses erreurs. Le pire arrivait lorsqu’il finissait par se lever, après une nuit de mauvais sommeil, pour constater qu’il se trouvait toujours dans cet endroit malsain : l’Antre.
L’Antre possédait plusieurs étages, dont la plupart étaient creusés à même la terre, sous le vaisseau. Ces étages souterrains, au nombre de trois, regroupaient plusieurs services créés par le conseil d’individus régnant sur l’Antre. Aussi étrange que cela pût être, Adam et sa communauté apprirent qu’il y avait trois castes : celle des marchands, celle des guerriers et celle des érudits. Et comme Adam avait pu le découvrir, chacune de ces castes possédait son propre étage. Les différentes castes de l’Antre arboraient un badge cousu à leurs vêtements, juste sous l’épaule. La caste guerrière portait le blason d’un raton-laveur, celle des marchands arborait une balance et celle des érudits était représentée par une croix rouge.
Le rez-de-chaussée de l’Antre, que l’on pouvait atteindre directement par la porte du dôme, n’était qu’un hall qui reliait les étages supérieurs et inférieurs par des escaliers. Malgré les quelques barils enflammés qui se trouvaient dans les recoins de l’endroit, il était interdit de flâner dans les environs et les gardes de la caste guerrière se fai-saient un plaisir de le rappeler aux malchanceux qui avaient l’audace d’y séjourner plus d’une minute.
Le premier étage souterrain appartenait aux marchands, où se trouvaient un nombre considérable de kiosques, formant un genre de bazar intérieur assez malodorant et qui semblait bondé d’une foule continuelle, peu importe l’heure ou le moment du jour. On y trouvait donc un bon nombre d’individus de toutes les nationalités et de toutes les couleurs tentant de faire du troc avec le moindre passant. On y vendait toutes sortes de choses, comme de la viande dont la provenance était bien douteuse, du lait, de l’eau potable, des légumes, des vêtements, des accessoires ou encore des meubles.
Les deux derniers étages souterrains appartenaient entièrement à la caste des guerriers, là où les soldats et les gardes de la ville résidaient. Au deuxième étage, on retrouvait des rangées de tentes militaires ainsi que des parcours d’entraînement pour les soldats. Le troisième étage était réservé à l’armurerie et au garage, où les armes et les véhicules entrant et sortant de l’Antre étaient contrôlés. En séjournant dans la forteresse, la communauté d’Adam avait dû rendre l’entièreté de ses armes et munitions, évidemment à contrecœur. Personne n’aimait être désarmé et surtout pas les femmes dans un endroit fourmillant d’hommes pervers et sans principe. Fort heureusement, ni Adam ni personne de sa communauté n’eurent à mettre les pieds sur les étages souterrains de la caste guerrière.
Creusés dans la terre, ces étages ressemblaient plutôt à de longues galeries souterraines, quoiqu’assez espacées et dont la structure était maintenue par des fondations en fer et en bois. Rien de très rassurant, mais apparemment, personne ne semblait avoir la moindre inquiétude face à la solidité de ces fondations.
Finalement, la troisième et dernière caste, celle des érudits, se trouvait au premier étage depuis la surface, dans le vaisseau. Cet étage était, de loin, l’un des plus propres de l’Antre et c’est à cet étage que l’on pouvait trouver une infirmerie, une école pour jeunes enfants ainsi qu’une garderie. Cet étage possédait de nombreuses fenêtres, taillées à même les parois du vaisseau et qui laissaient pénétrer un vent frais portant le doux arôme de l’automne. On y trouvait aussi une bibliothèque, sauf qu’au grand désarroi de Dmitry, il était impossible d’y retirer des livres pour usage personnel à moins de faire partie de la caste érudite. Et pour ce faire, il fallait devenir un citoyen permanent de l’Antre. Chose qui, selon Hubert Filangieri, était une bien mauvaise idée.
Ayant offert sa couverture à Hannah la soirée pré­cédente, Adam avait passé une très mauvaise nuit. Sous le dôme à ciel ouvert, le jeune homme avait été réveillé par une forte bourrasque de vent. Irrité et de mauvaise humeur, Adam s’était levé vers 5 h du matin et avait quitté l’Antre, par le portail principal, pour aller se dégourdir les jambes. Chose qu’il faisai

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text