La réalité dépasse l'affection , livre ebook

icon

353

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2011

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

353

pages

icon

Français

icon

Ebook

2011

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Des humains aux destins qui se croisent, où les souffrances des uns ravivent les blessures des
autres. Ce suspense suggère que le présent reste étrangement lié aux expériences passées.
Il met en lumière la quasi-impossibilité de sortir du cercle de l’abus ou de la violence conjugale.
Sous le ciel de Charlevoix au Québec, dans des circonstances tout à fait nébuleuses, une nuit,
un drame se joue. Une petite fille, Ima, nait. Sa mère ne daigne même pas la regarder. Nancy,
l’infirmière présente à l’accouchement décide d’en faire son enfant. Cette superbe femme s’investit
frénétiquement dans une vie de maman pour oublier sa propre réalité. Celle d’une femme battue
tentant désespérément d’échapper à son agresseur et harceleur, Francis, dont elle est divorcée.
Philippe, le père d’Ima, étouffe sous la torture de ses valeurs d’homme droit. Comment peut-il
laisser logiquement son enfant à Nancy, qui fut un temps sa maîtresse ? Sera-t-il capable de
renoncer définitivement à son attirance viscérale pour elle ?
La mère biologique d’Ima, traumatisée par une série de drames, disparait avec un de ses autres
enfants. Pourquoi ? Dans le dessein de mettre fin à leurs jours ?
Francis, lui, rêve toujours de réconciliation. Déprimé depuis sa sortie de prison, il se complaît
à échafauder et mettre en oeuvre un projet chimérique. À partir de ce moment, la vie de Nancy
et celle d’Ima ne tiennent qu’à un fil.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

31 octobre 2011

Nombre de lectures

4

EAN13

9782923860596

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

2 Mo

La réalité dépasse
l’affectionMARIE BEAULÉ
La réalité dépasse
l’affection
Adopter pour oublier
ROMANCatalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec
et Bibliothèque et Archives Canada
Beaulé, Marie, 1950-
La réalité dépasse l’afection
(Collection La Mandragore)
ISBN 978-2-923860-34-3 ISBN (PDF) 978-2-923860-59-6
I. Titre. II. Collection: Collection La Mandragore.
PS8603.E369R42 2011 C843’.6 C2011-942313-8
PS9603.E369R42 2011
Pour l’aide à la réalisation de son programme éditorial, l’éditeur remercie
la Société de Développement des Entreprises Culturelles (SODEC),
le Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres - gestion SODEC
ainsi que le Conseil des Arts du Canada.
Marcel Broquet Éditeur
60, Chemin du Mont-Maribou, Saint-Sauveur (Québec) Canada J0R 1R7
Téléphone : 450 744-1236
marcel@marcelbroquet.com
www.marcelbroquet.com
Photo de la couverture: Myriam Beaulé-Marchand
Mise en page et infographie : Roger Belle-Isle
Distribution :
Messageries ADP*
2315, rue de la Province
Longueuil, Québec J4G 1G4
Tél. : 450 640-1237
Téléc. : 450 674-6237
www.messageries-adp.com
* fliale du Groupe Sogides inc.
fliaoupe Livre Quebecor Media inc.
Distribution pour l’Europe francophone : Distribution pour le Benelux :
DNM Distribution du Nouveau Monde SDL La Caravelle S.A.
30, rue Gay-Lussac, 75005, Paris Rue du Pré-aux-Oies, 303
Tél. : 01 42 54 50 24 Fax : 01 43 54 39 15 B-1130 Bruxelles
Librairie du Québec Tél. : +32 (0) 2 240 93 00
30, rue Gay-Lussac, 75005, Paris info@sdlcaravelle.com
Tél. : 01 43 54 49 02 www.sdlcaravelle.com
www.librairieduquebec.fr
Difusion – Promotion :
r.pipar@phoenix3alliance.com]
eDépôt légal : 4 trimestre 2011
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèrchives nationales Canada
Bibliothèque nationale de France
© Marcel Broquet Éditeur, 2011
Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction interdits
sans l’accord de l’auteure et de l’éditeur.RemerciementS
Merci d’abord à mon amoureux et mari, Loïc Boisvert, pour ses
encouragements. Merci surtout pour sa patience devant les longues
heures d’écriture où je devenais sourde et invisible. Merci pour les bons
soupers qu’il concoctait pendant ce temps.
Merci à Béatrice Beaulé, Nicole Roy et Pierre Audet pour leurs
généreuses contributions dans la correction de ce roman. Leurs
commentaires ont su me stimuler et guider dans ce long processus
de création. Leurs connaissances et expertises dans le monde de la
psychologie et de la littérature m’ont rassurée et aiguillée dans ma
création.
Merci à André Castonquay, policier à la retraite, pour ses conseils
judicieux pour le volet des diverses interventions policières.
Merci à Michèle Dion, auteure du roman « Les Bédards Les Folles »
pour sa recommandation chez Marcel Broquet, Éditeur.
Merci à Lise Piché, ma bonne amie, pour la suggestion de suivre
le cours « Écrire mon premier roman ». Étape qui m’a plongée
immédiatement dans l’écriture de ce roman. Merci à mon professeur,
Marie-Maude Cayouette, pour sa riche formation. Un véritable
cadeau pour une nouvelle auteure.
Merci à mon frère Denis Beaulé qui a mis une grande énergie et
ses compétences à faire disparaitre ou presque mon handicap de
dyslexique, en relisant religieusement mon roman.
Merci à ma flle Myriam Beaulé-Marchand pour la photographie
ornant ce roman. Merci à Marie-Claude Boisvert, ma belle-flle et
mes amis Conrad et Françoise pour leur collaboration à cette photo.Merci aux propriétaires du Camping Lévesque de Saint-Siméon,
grâce à leur accueil et à la sérénité du site, j’ai pu trouver l’inspiration
pour démarrer ce premier roman.
Merci à tous ceux qui se sont intéressés à l’évolution de ce projet
de retraite. Votre appui me donnait l’énergie et la motivation de
continuer.
Merci à la maison d’édition Marcel Broquet pour sa confance et la
réalisation d’un grand rêve en publiant mon livre.1. La naissance
a nuit a été orageuse et chaude. L’horloge grand-père de la chambre Lindique sept heures quinze. Nancy s’essuie le front et respire
calmement. Sous ses yeux, dans un berceau, dort une petite flle qui
s’est désespérément battue pour naître. Nancy, infrmière de profession,
a assisté, lorsqu’elle travaillait en milieu hospitalier, à la naissance
de plusieurs enfants. Pourtant, elle n’a encore jamais vu une pareille
attitude chez une femme en travail. Cette maman agit comme si elle ne
voulait pas accoucher et ne semble même pas reconnaître ses douleurs
comme des contractions. Pourquoi ? Mystère. Elle est muette autant
face à ses soufrances physiques que face aux questions ou suggestions
de l’infrmière. Le temps de la délivrance a duré au moins cinq heures,
elle n’a dit que quelques mots, sans émotion.
– J’ai soif…
– Où est Philippe ?
– C’est une flle ? Ha !
Maintenant, comme son enfant, elle dort paisiblement. Par la fenêtre
légèrement entrouverte, une lumière perce, le soleil achève lui aussi sa
délivrance de l’horizon promettant une journée sans nuages. Nancy y
voit un présage positif.
La nuit a flé tel un cauchemar. Cette infrmière, assistante improvisée
de l’accouchement, a été habitée par la peur de perdre l’enfant pendant
de nombreuses heures. Une lourde responsabilité, acceptée sans réféchir,
pour venir au secours du père de l’enfant. Ce dernier est arrivé chez
elle complètement paniqué au début de la soirée. Sa femme était sur
le point d’accoucher et refusait de se rendre à l’hôpital. Depuis, son
attitude n’a pas changé. Julie, cette jeune maman de trois autres enfants,
a refusé catégoriquement de pousser afn de favoriser la sortie de l’enfant. La réalité dépasse l’affection
Heureusement, un minuscule bébé s’est présenté, tout au plus cinq livres.
Sa venue au monde s’est réalisée fnalement sans heurt, probablement
plus par sa propre volonté de vivre que par l’intérêt de sa mère à lui
donner la vie. Elle a hurlé dès sa sortie, des poumons prometteurs d’une
grande énergie vitale. Il le faudra puisque sa mère n’a daigné la regarder
qu’un seul instant avant de retourner dans son état de mutisme.
Après son arrivée, énervée et préoccupée, Nancy n’a pas remarqué
l’absence de Philippe, le père du nouveau bébé. Elle ignore même
depuis quand il a efectivement quitté la maison. Au milieu de la nuit,
l’observation du comportement intrigant et non collaborateur de la
mère l’a amenée à descendre à la cuisine dans l’intention de questionner
Philippe et surtout de requérir son appui à titre de conjoint. Elle a alors
réalisé son absence. Où était-il ? Disparu !
Tôt dans la soirée, dès la manifestation des signes précurseurs de
l’accouchement, ce papa a laissé ses enfants chez les parents de sa femme
et est revenu chez lui. Il a alors découvert à son grand désespoir sa
femme Julie assise dans le fauteuil de leur chambre, murée dans un
silence incompréhensible, encore une fois. Une solution s’est alors
présentée à son esprit, soit solliciter l’aide de Nancy en qui il a confance,
la seule personne véritablement au courant des états d’âme instables
de sa conjointe. Ce jeune papa agit comme un automate, guidé par les
humeurs de sa conjointe. Il présente, lui aussi, depuis plusieurs semaines,
un comportement à la logique souvent inexplicable.
Nancy termine le rangement de la chambre, laquelle était déjà dans
un état de propreté impeccable à son arrivée. Elle pose longuement son
regard sur la jeune mère de vingt-sept ans.
– Aura-t-elle le réfexe de nourrir le bébé ? s’inquiète-t-elle.
Elle sait que depuis le début de cette grossesse Julie agit bizarrement.
Elle a refusé de consulter un médecin. Elle parlait de cette situation
comme d’une maladie. Elle a indiqu

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text