Noël dans ses bras , livre ebook

icon

65

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2024

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

65

pages

icon

Français

icon

Ebook

2024

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Et si tout était possible à Noël? Perdus de vue depuis sept ans, deux amis d'enfance se recroisent à une soirée de vernissage pendant la période de Noël. Hôtesse de l'air, Wendy est sur le point d'épouser un milliardaire russe, et Joe semble épanoui de son côté. Intrigué par ces retrouvailles inattendues, il plonge dans leurs souvenirs d'adolescence et se rend compte qu'ils n'ont rien perdu de leur complicité de jadis. Et surtout, certains secrets sortent du placard.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

01 janvier 2024

Nombre de lectures

8

Langue

Français

é é R sum : Et si tout était possible à Noël? Perdus de vue depuis sept ans, deux amis d'enfance se recroisent à une soirée de vernissage pendant la période de Noël. Hôtesse de l'air, Wendy est sur le point d'épouser un milliardaire russe, et Joe semble épanoui de son côté. Intrigué par ces retrouvailles inattendues, il plonge dans leurs souvenirs d'adolescence et se rend compte qu'ils n'ont rien perdu de leur complicité de jadis. Et surtout, certains secrets sortent du placard. Chapitre 1 Milan, soirée de vernissage -Wendy? -Joe? Joe Patterson? C’est bien toi?-Oui Wendy, c'est bien moi ! Je n'y crois pas t'es... t'es... -Mon amour, tout va bien ? Peux-tu me présenter ton ami ? Etourdie sous l'effet de la surprise, elle répond en le désignant des mains. -Jack, je te présente Joe Patterson, un ami du lycée que j'avais perdu de vue depuis 7 ans ! Et Joe, je te présente Jack Povoski, mon fiancé. -Ton... Ton fiancé ?Fit ce-dernier surpris.-Oui, mon fiancé. Nous nous sommes connus dans son jet où j'assurais mon service. Et depuis, nous ne nous quittons plus. Je suis heureuse et amoureuse.Répliqua-elle tout en dévisageant amoureusement son fiancé. -Waouh ! Toutes mes félicitations Wendy ! Je suis heureux pour toi. S’exclama-il en lui faisant la bise. -Merci Joe !Répondit-elle toute souriante.-Et à vous aussi monsieur Povoski, mes félicitations.Continua-il en lui tendant la main.
-Oh c'est gentil.Répliqua ce dernier en la serrant chaleureusement.-Vous aussi vous adorez les tableaux ?Questionna-t-il.-Euh oui, je... -Jack est un collectionneur de tableaux !Le coupa Wendy sur le ton de la confidencepourexprès pour en choisir quelques-uns , nous sommes venus notre future maison de Moscou. -Moscou? Waouh, très impressionnant ! Je suis sûr que vous trouverez ce que vous recherchez ! Antonio est un artiste très talentueux. -Oui très, je le confirme. Justement, le voilà ! Excusez-moi, je vais aller m'entretenir un moment avec lui.Dit Jake. -Va s’y mon amour, je suis en bonne compagnie. Je vais en profiter pour papoter avec Joe. -Très bien, à tout à l'heure !Fit ce-dernier en s'éloignant, les laissant seuls.Ils se dévisagèrent un bon moment, n'en revenant pas. -Alors Joe, mon cher ami disparu de la circulation pendant 7 longues années sans donner de nouvelles à personne ! Peux-tu me dire ce que tu fabriques ici, à milan ? De plus à une soirée de vernissage ? -Ah, Wendy ! Toujours aussi ... -Bornée, marrante, casse-couilles...Termina-t-elle en riant.-Oh non, toujours aussi curieuse, allais-je dire ! Et surtout...il marqua une petite pause pour l'observer de la tête au pied, puis termina,magnifique. Wendy rougit légèrement. Elle en fût la première surprise. Etait-ce l'effet du champagne? Elle finit par dire: -Oh arrête, avec l'âge je commence à avoir quelques rides ! Je ne suis plus la Wendy que tu as connue ! -Et je ne suis plus la reine du lycée Saint-Barth !Ajouta-t-elle avec de grands gestes des mains.
-Et toujours aussi sarcastique !Répliqua Joe un sourire nostalgique aux lèvres. La revoir après 7 ans, dans ce lieu? Dans ce genre d'événement? S'il avait crû à ça…A part s’être beaucoup affirmée physiquement et avoir une nouvelle coupe de cheveux, elle n'avait pas beaucoup changé. Les marques du temps ne semblaient pas avoir d'effet sur WendyO’brien. Elle était magnifique dans sa robe à paillettes qui la mettait en valeur. -Non sérieux, dis-moi ce que tu fais là Joe ! Dans un costume si élégant !Dit-elle, ce qui le ramena à la réalité. Il fit semblant de réfléchir puis finit par dire : -Aussi curieux que cela puisse paraître, j'ai été invité et... -Un moment ! Joe Patterson, c'est bien toi qu'on appelle?Le coupa-t-elle, le regard suspicieux en désignant du doigt la provenance de la voix. -Euh, oui... Je crois bien.Acquiesça-il. Excuse-moi un instant. Il déposa sa coupe de champagne sur le buffet, par-dessus son épaule, l'effleurant légèrement aupassage. Ce contact la fit sursauter…-Oh désolé...S’excusa-t-il innocemment en détaillant sa petite robe.L’atmosphère de la salle était plutôt froide. Mais par le plus grand des hasards, elle avait opté pour cette robe qui la mettait vachement en valeur. C’était tout Wendy.-Oh voyons, ce n'est rien! Allez, va s’y! On te réclame !Répondit-elle.-Très bien, à tout de suite !Approuva-t-il d’un clin d'œil avant de s'éloigner d’elle. Il se dirigea vers l'endroit où on le réclamait.-Ah, le voici ! L'artiste peintre, mesdames et messieurs ! Veuillez applaudir monsieur Joe Patterson, mon invité d'honneur et mon agent, sans qui j’aurais été incapable de réaliser tout ceci! C'est grâce à lui si je suis connu à travers le monde aujourd’hui! Il a cru en moi ! Approche mon ami, approche. Le public applaudit. Joe rejoignit son ami.
-Je vous remercie… Euh… Je suis très touché d'être l'invité d'honneur de ce vernissage. J’ai toujours cru en toi amigo. Espérons que nous fassions les bénéfices attendus. Je vous souhaite à tous, une agréable soirée. Et surtout, profitez bien du champagne car dehors, il fait un froid à vous en mordre les doigts ! Mieux vaut faire monter la température de votre corps ! Mais veillez à rester raisonnable tout de même ! Tout le monde rigola. -Bien, merci. Il céda le micro avant de retourner aux côté de Wendy qui rigola à son tour. -Oh Joe, tu ne changeras donc jamais ! -Pardon? Je ne t’attends pas! Je crois qu'il y a trop de bruit ici. Viens avec moi.Dit-il en l'entrainant dehors.Chapitre 2 -Oh, il fait froid ici !S’exclama-t-elle.-Tu as froid ? Tiens donc ma veste, cela va s’empirer lorsque la neige tombera.Répondit Joe en retirant sa veste afin de la lui donner.-Non, non, qu’est-ce que tu fais? Je ne disais pas cela pour que tu te prives de ta veste ! -Allez, couvre-toi avec, ce n'est rien ! Je n'ai même pas froid. -Oh mais voyons, gentleman en plus !Rigola-t-elle en prenant sa veste et en la plaçant sur ses épaules.
Un parfum, à la fois doux et viril, l'enveloppa aussitôt. C’était un mélange de fleurs sauvages. Elle inspira longuement cette odeur en fermant les yeux afin de mieux apprécier ce moment. Elle avait toujours eu une préférence les parfums grand luxe. Et Joe en portait… Qui l'eut cru ? Elle entama aussitôt :
-C'est donc ça ton boulot, tu es un…-Homme d'affaire.Termina-t-il à sa place.J’investis dans des projets auxquels personne ne croit. Je m’occupe de faire en sorte que le produit se démarque, et ensuite, nous partageons les bénéfices. -Je n’en reviens pas! Qui aurait cru que Joe Patterson finisse ainsi ? En homme d’affaire, presque philanthrope ! Je suis épatée ! -Toujours dans l’abus Wendy! Je pourrai dire la même chose de toi ! Qui aurait cru que Wendy O’brien, finisse ainsi ? Epouse d'un milliardaire russe !Répliqua-t-il.Oh je plaisante, ne fais pas cette tête-là ! Deux fois reine du bal du lycée, miss nationale. On peut dire que c'était écrit ! -Bien sûr que c’était écrit! Je n'allais tout de même pas finir avec quelqu'un comme…-Comme moi par exemple. -Oh non, je n’allais pas dire ça! T’es con! Je n'aurais jamais souhaité sortir avec un type comme toi à l'époque, certes, mais…-Et pourquoi ? La question sembla la déboussoler, mais elle s'y attendait. Une telle question était légitime après ce qu’elle venait de lui dire. Joe, lui, ne savait plus par quel concours de circonstances cette question lui était venue. -Mais enfin Joe, tu étais mon meilleur ami ! Presque le frère que je n'ai jamais eu ! Et puis les beaux bruns bien musclés, avec un charme fou, c'était mon fantasme. -Et moi, je ne l'étais pas… Mais qu’est-ce que je te raconte ? Encore des imbécillités.S’excusa-t-il en rigolant nerveusement.
-Ah, Joe ! Toujours aussi dramatiquement comique! Certes tu n’étais pas musclé, mais tu avais un charme !N’as-tu donc jamais abandonné cette tendance à te rabaisser tout le temps ? -Mais je ne me rabaissais pas ! Et puis, j'ai beaucoup changé au contraire. -Je te l’accorde, tu n'es plus le Joe que Saint Barth a connu! Tu as vraiment changé !Convint-elle en le détaillant dans son costume haut de gamme. -Si nos amis du lycée te revoyaient aujourd’hui, je suis presque sûre qu’ils ne te reconnaîtraient pas. -Pourtant tu m’as bien reconnu.-Tu pourrais avoir de la barbe et porter une perruque, je te reconnaîtrai toujours Joe Patterson! J’ai passé 15 longues années de ma vie à tes crochets avant que tu ne t'éloignes… Pourquoi t'es-tu éloigné ? Sainte vierge ! -Oh, je…-Mon amour ! Tu es là ! Je te cherchais partout !S’exclama Jack.Elle se tourna vers lui, un large sourire aux lèvres. Elle laissa glisser la veste le long de ses épaules, jusqu’à ce qu’elle tombe à ses pieds. Jack s’approcha d’elle, marchant dessus sans le remarquer. Joe n’en revenait pas. Évidemment, il embrassa tendrement sa fiancée. Ils semblaient avoir oublié sa présence. Il se mità l’écart, les observant d'un air discret. Ils avaient vraiment l'air très amoureux tous les deux. -Y a-t-il un problème ? Demanda Wendy à jack. -Non, aucun… Tout compte fait, si…-Je dois m’éclipser ma chérie. Je…-Oh non ! Mais pourquoi ? Onavait prévu de…-Je le sais ma chérie… Mais écoute-moi, mon hôtel est à ta disposition. Je leur ai laissé des consignes. Ils vont bien s'occuper de toi. C’est pour le boulot ma chérie, je n'y peux rien. Je te promets que je serais de retour très vite.
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text