J’AURAIS AIME QUE ÇA SOIT AUTREMENT , livre ebook

icon

171

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2022

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

171

pages

icon

Français

icon

Ebook

2022

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Dans ce monde mercantiliste, avoir le maximum de moyens pour sub- venir aux besoins de sa famille est le rêve de tout père. Ce rêve qui pousse parfois certains tel que Koumbassa, à parcourir des milliers de kilomètres et traverser même parfois des océans. Sauf que le mal- heur que l'on essaie de fuir peut nous suivre partout. Ainsi, ce récit est la copie parfaite de la désillusion de trois générations face à l'aven- ture. Quitter n'est toujours pas la solution. Sadio le sait et espérerait peut-être que cela soit différent, mais qu'en est-il de Mamie, Kalidou et surtout de la pauvre femme devenue folle par le manque de son mari? Tout le monde aimerait que cela soit autrement sauf Maciré peut-être !
Voir Alternate Text

Date de parution

01 septembre 2022

Nombre de lectures

480

EAN13

9782492294372

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

1 Mo

J’AURAIS AIME QUE ÇA SOIT AUTREMENT
Roman Prix Syli du Jeune Écrivain Guinéen
1 BAHI B R A H I M A
IBRAHIMA BAH
J’AURAIS AIME QUE ÇA SOIT AUTREMENT
2 BAHI B R A H I M A
Les Editions Plumes Inspirées Tous droits réservés Siège social : Dixinn-Camayenne Conakry, Rép. de Guinée E-mail : les1spirees@gmail.com Site web : lesplumesinspirees.com Tel : (224) 621 997 437ISBN : 978-2-492294-37-2Septembre 2022
3 BAHI B R A H I M A
4 BAHI B R A H I M A
 `LES MOTS DU PRESIDENT DE LA COMMISSION D’ORGANISATION Le Prix Syli du Jeune Écrivain Guinéenest une initiative des Editions Plumes Inspirées.cette deuxième édition et en Pour collaboration avecl’Association des Jeunes Écrivains de Guinée, notre but était de réunir les jeunes écrivains guinéens autour d’un idéal commun leur permettant de produire des œuvres individuelles ou collectives pour retranscrire la mémoire de la Guinée de demain par le pouvoir extraordinaire de l’écriture. Notre objectif est de contribuer :
A la promotion de la paix et de l’unité nationale ; La qualification du système éducatif guinéen ;A la Promotion du livre, de la lecture et de la culture guinéenne; A la détection et la promotion des jeunes talents ; Indépendamment du niveau d’études, de l’âge et du sexe, nos cibles sont :
Les lycéens Les étudiants Les fonctionnaires Ce concours était ouvert et le sera à tous les guinéens résidents dans le pays ou dans la diaspora. Le choix du thème était libre. Chaque candidat devrait soumettre un seul manuscrits obéissant à l’un des genres littéraires suivants : roman, poésie ou nouvelles. Le manuscrit devrait être original, de haute qualité, n’ayant jamais été publié, comportant un titre, un résumé de l’œuvre et la 5 BAHI B R A H I M A
biographie du candidat ainsi que ses coordonnées. Le nombre de pages minimum était fixé à 30 sur le format A4, interligne 1.5, taille de la police à 12 sur Timesnewromans.
Le concours fut lancé le 15 mai 2022. La réception des tapuscrits s’est déroulée du 15 mai au 31 juillet 2022. Le jury a pris sa décision finale le 10 septembre 2022. La liste des lauréats a été affichée sur tous nos canaux de communication ainsi que ceux de nos partenaires techniques.
Le jury était constitué de cinq (5) membre del’Association des Jeunes Écrivains de Guinée. Ils ont eu la charge de traiter les manuscrits dans une impartialité totale.
La remise des prix pour cette édition et toutes les autres éditions à venir, se ferale 07 novembre qui correspond à la journée internationale de l’écrivain africain.
Les Lauréats bénéficient duPrix Syli du Jeune Écrivain Guinéen. Leurs manuscrits sont édités gratuitement auxÉditions Plumes Inspirées. Ils bénéficieront également d’un abonnement gratuit d’une année surYOUSCRIBE, la plus grande bibliothèque numérique francophone d’Europe et d’Afrique. Avec nos propres fonds, nous remettrons aux trois Lauréats, un montant de 150pour le premier prix, 100pour le deuxième prix et 50le troisième prix. pour A noter qu’avec l’appui des partenaires et des sponsors, ces montants seront revus à la hausse lors des prochaines éditions.
A travers ce concours, nous comptons sensibiliser près de cinq cents mille (500.000) jeunes sur le rôle incontournable du livre dans le maintient du tissu social, de la paix, de l’unité nationale qui sont tous gage du développement de notre pays.
6 BAHI B R A H I M A
Pour cette édition de 2022 ; nous avons prévu un panel sur le thème : L’ÉCRIVAIN, LE LIVRE, QUELLE PLACE POUR L’UNITÉ NATIONALE ?
Après le concours et si les partenaires nous accompagnent, nos lauréats bénéficieront :
D’une tournée médiatique à l’échelle nationale. Des capsules-vidéos sous formes de documentaires sur les lauréats seront réalisées et diffusées. Un programme de mentoring. Une tournée dans les grands Lycées et Universités du pays Une tournée à l’intérieur du pays(La Caravane du Livre au Service de la Paix)T o u s e n s e m b l e , é c r i v o n s l a m é m o i r e d e l a G u i n é e d e d e m a i n!
Dr Soumaré Ousmane
7 BAHI B R A H I M A
8 BAHI B R A H I M A
 La lune et les étoiles disparaissaient furtivement s ous l’apparition progressive des premières lueurs de l’aube. Puis, celles-ci se voyaient supplanter par les rayons lumineux du soleil levant qui menait la ville vers une nouvelle journée, peut-être tumultueuse. Le vacarme de la matinée se faisait entendre de plus en plus fort. D’un côté, les hommes s’affairaient à prendre leur bain habituel avant de se mettre à table pour le petit-déjeuner. De l’autre, les enfants réfléchissaient sur leur prochain lieu de jeux risqués. Et les femmes quant à elles, s’activaient à leurs travaux coutumiers. On vo yait certaines qui balayaient le passage, d’autres qui allumaient le feu aux charbons ou allaient puiser de l’eau à la pompe commune. Co mme d’habitude, un autre épisode journalier débutait.
Sadio fraichement réveillé de son lit grinçant, pensait vivement à son éventuelle recherche d’emploi car il était maintenant dipl ômé de l’université. Chez nous, être diplômé ressemble à mettre sa main dans la gueule du crocodile prêt à mordre. Cette idée de recher che d’emploi le hantait très profondément parce que le marché de l’emploi chez nous est saturé, mais pas que. Il est inju ste et sans cœur. Si tu ne connais personne qui connait quelqu’un, adi eu le bureau ! Cette réalité exigeait au jeune homme une lutte farouche et presque interminable. Mais les enfants de pauvres savent lutter et Sadio ne faisait pas l’exception.
Après un bain rapide qui ne se suivit pas d’un petit-déjeuner, il sortit de chez lui pour se rendre à une entreprise qui avait lancé un appel d’offre. Arrivé dans l’enceinte des bâtiments qui abritaient l’entreprise, un concierge déjà dans la quarantaine lui dem anda sèchement :
-Monsieur, que puis-je faire pour vous ? Il le fixa un instant, puis fut attiré par les arrivée et sortie des employés et clients qui, pour l’heure, l’enthousiasmaient. Il s’éblouissait par cette animation constante de l’entreprise et s’imaginait devenir un jour, un grand consultant, un grand conseiller au sein de l’établissement. Un travail qui lui permettrait sûrement de joindre les deux bouts. Un peu loin devant lui, deux homme s en 9 BAHI B R A H I M A
costume échangeaient sur les mécanismes de fonctionnement des différents projets en cours dans l’entreprise. Sadio regardait encore cette atmosphère, quand le concierge lui demanda de nouveau d’un ton cette fois-ci imposant : - Que voulez-vous monsieur ?
Cette question lui fit sortir de ses supputations en bégayant une réplique :
-
Eh… je voudrais me rendre à la réception.
L’homme en uniforme l’instruisit de se rendre dans l’un des bâtiments qui se trouvait à l’extrémité, tout en jouxtant les deux autres qui composaient l’entreprise. Sadio s’y rendit. Arrivé à la porte d’entrée, elle s’ouvrit de l’intérieur. Il entra et vit un autre concierge qui lui ouvrit la porte. Dans la salle, se trouvaient déjà plusieurs personnes qui attendent, certainement pour un emploi. Un peu devant, git un bureau. Et à travers la baie vitrée du bureau, on peut entrevoir les personnes qui l’habitent : un gros homme qui examine une pile de dossiers sur la table et une jeune fille qui s’active à ranger quelque chose dans un tiroir. Il veut entrer, mais n’a aucun droit ; il lui faut patienter.
Quelques temps après, la jeune fille sortit du bureau chaussée d’une paire de lunettes claires, clignant quasi-constamment de ses gros yeux. Puis, d’une voix douce et quelque peu cristalline, elle demanda :
- Est-ce que monsieur Bangaly Tounkara est bien présent ? Simultanément, un des hommes se leva tout en répondant d’une voix rauque et distincte :
- Bien sûr madame. Dans sa manière de répondre, on comprenait facilement qu’il avait déjà beaucoup attendu.
- On vous demande au bureau, ajouta la jeune secrétaire.
Il se leva pour suivre la dame et ensemble, ils entrèrent da ns le bureau où se trouvait l’homme au gros ventre. Un instant après , la 10 BAHI B R A H I M A
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text