Amour aller-retour , livre ebook

icon

107

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2017

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

107

pages

icon

Français

icon

Ebook

2017

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Elle était loin de se douter que ce matin-là ne serait pas comme tous les autres. Assise dans le train qui la menait à son nouveau travail, elle portait avec elle un mélange de fébrilité et d’espoir d’une vie meilleure. Derrière son allure fière et son apparence distinguée, personne ne soupçonnait qu’au fond d’elle-même gisait un mal de vivre latent qu’elle tentait depuis trop longtemps de cacher.
Ce qu’elle ignorait, c’est que son armure s’apprêtait à être fissurée à la simple vue de ce bel inconnu qui venait de faire son entrée dans le wagon. Elle n’avait certes pas prévu que son univers serait bouleversé à jamais. Cet homme vêtu de gris était lui aussi loin de se douter du chamboulement que sa simple présence aurait sur cette jeune femme blessée.
Avec humour, Marie-Eve nous raconte ses allers-retours et son histoire d’amour à la fois réelle et imaginaire qui s’avéreront être le déclencheur d’un retour à elle-même, à sa guérison et à la reconstruction d’une estime de soi meurtrie depuis trop longtemps.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

09 février 2017

Nombre de lectures

38

EAN13

9782897677800

Langue

Français

Copyright © 2017 Marie-Eve Lamontagne
Copyright © 2017 Éditions AdA Inc.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Révision linguistique : Féminin pluriel
Correction d’épreuves : Émilie Leroux, Nancy Coulombe
Conception de la couverture : Catherine Bélisle
Photo de la couverture : © Thinkstock
Crédit photo : Caroline Langevin
Mise en pages : Amélie Bourbonnais Sureault
ISBN papier 978-2-89767-778-7
ISBN PDF numérique 978-2-89767-779-4
ISBN ePub 978-2-89767-780-0
Première impression : 2017
Dépôt légal : 2017
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada
Téléphone : 450 929-0296
Télécopieur : 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada


Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Conversion au format ePub par: www.laburbain.com
À moi, la personne que j’ai placée en dernier toute ma vie, et à tous ceux qui s’oublient en cours de route. Je nous souhaite d’être en paix avec nous-mêmes, chaque jour qu’il nous est donné de vivre.
Introduction
L ’estime de soi ne se trouve pas, ne s’offre pas, ne se gagne pas. Elle se cultive et se construit. C’est gratuit, mais cela a pourtant une valeur inestimable.
L’estime de soi c’est ce terme qui a si « mal » dans la société d’aujourd’hui. C’est ce qu’on recherche sans toutefois le prioriser. C’est ce qu’on essaie de comprendre sans vraiment le saisir. C’est ce qu’on sait avec notre tête, mais qu’on a du mal à assimiler. C’est un sentiment qui nous fait sentir libre, en paix. C’est une force incroyable, un pouvoir de créer, valoriser, imaginer, apprécier et aimer. C’est être détaché du jugement des autres, de leurs émotions, de leurs opinions. C’est vivre sa vie connecté à soi, en harmonie avec les autres, en harmonie avec tout ce qui nous entoure. C’est certes un travail de chaque instant, mais ce qu’on y gagne est d’être soi-même et de vivre une vie à notre image, sans être prisonnier des moules, des structures et des normes de cette société qui nous étouffe et nous éteint.
Le manque d’estime de soi nous amène à nous dévaloriser, à nous rabaisser, à exiger de nous toujours plus, toujours mieux, sans jamais nous satisfaire. Cela nous renvoie toujours à ce que nous pourrions être ou faire de plus. Cela axe nos pensées et nos actions sur le désir de plaire, d’être aimé, reconnu et valorisé. Cela crée l’illusion, la dépendance, la jalousie et la peur. Cela cause l’anxiété, l’angoisse, le contrôle et l’inaction. Cela peut blesser, détruire, rendre malade, voire même anéantir. Il n’y a pas plus grand défi en ce monde que de trouver le centre de soi-même, ce lieu paisible et serein où nous ne sommes plus contrôlés, plus contrôlables. Au-delà de toutes ces barrières de protection que nous avons érigées autour de nous, au-delà de tout ce qui nous semble réel, mais qui n’est au fond que perception, se trouve la personne que vous êtes vraiment, et non celle que vous croyez devoir être.
Je souhaite que ce livre vous donne des ailes, qu’il vous fasse découvrir des facettes de vous-mêmes dont vous ignoriez même l’existence. J’espère qu’il vous fera comprendre à quel point l’estime de soi est un élément essentiel de l’épanouissement personnel et qu’autrement vous serez à jamais prisonnier du regard des autres. Libérez-vous ; devenez la meilleure version de vous-mêmes ; soyez enfin libres et heureux, loin de l’illusion et de la dépendance.
Préface
J e suis née à Lévis, sur la Rive-Sud de Québec, quelque part dans l’année 1978. « Bienvenue sur Terre, jeune fille ! » Jusque-là, je n’avais rien de bien différent des autres enfants, outre peut-être le fait que je pesais à peine plus que 3 k ilos de beurre. J’étais minuscule et, pourtant, vivait déjà en moi quelque chose de beaucoup plus grand.
J’ai toujours eu l’étrange sentiment d’avoir été envoyée sur une mauvaise planète, d’avoir été catapultée sans mode d’emploi, sans billet de retour, dans un monde qui n’était pas le mien. J’allais devoir me débrouiller comme je pouvais. Heureusement, on m’avait envoyée dans une belle famille, en campagne, entourée de verdure et de montagnes. J’avais une petite sœur, un chat, un chien, plusieurs amies, des cousines, une belle maison — une vie rêvée pour un enfant, quoi !
J’avais la tête pleine de rêves, entre autres celui d’apporter la magie partout où j’irais. Je m’imaginais avec ces énormes robes à crinoline dignes du temps de Sissi, et déjà, dans mon esprit d’enfant, je voulais être celle qui se démarquerait. Cependant, ma tête était très forte et s’amusait à détruire mon monde imaginaire en me disant, par exemple, que ma robe ne passerait jamais dans le cadre de la porte. C’était un combat éternel entre l’imagination et la logique.
Si j’arrivais à sourire et m’amuser, cette chose qui vivait en moi depuis ma naissance était omniprésente. C’était une tristesse sans fond. Comme si le chagrin et la douleur de 10 vies s’étaient logés en moi. Ma mère, douce et aimante, a essayé de me faire rire toute ma première année de vie, mais c’était peine perdue. Je souffrais, croyant inconsciemment que ça faisait partie de la vie « normale » d’un enfant. Mon père, lui, faisait le clown quand il revenait du travail en chantant : « Bonsoir, mes amis, bonsoir. Bonsoir, mes amis, bonsoir. Bonsoir, mes amis, bonsoir, mes amis, bonsoir, mes amis, bonsoir ! »
Malgré tout ce bonheur d’enfant, je ressentais souvent le besoin de m’isoler dans ma chambre à coucher, porte fermée, et, parfois, ce n’était pas assez clos. Je fermais alors les deux portes coulissantes de ma garde-robe et je m’y réfugiais avec mes trésors de jeune fille. Je pleurais à chaudes larmes pendant de longues minutes, de longues heures. J’évacuais un peu de ce chagrin sans fond, je vidais le trop-plein. La garde-robe en cèdre était mon repère. Quand le quotidien m’étouffait trop, je m’y enfermais, essayant de découvrir quelque chose que je n’avais pas encore découvert. Il y en avait des choses là-dedans !
Je me construisais des châteaux en couvertures avec les coussins du divan. J’avais l’impression d’être enfin dans mon monde à moi. J’avais déjà une intuition très développée. Je devinais des choses avant qu’elles n’arrivent : je ressentais, pressentais, mais je ne comprenais rien à tout ça. Ma mère m’a même récemment raconté que je voyais de petits bonshommes verts dans ma chambre et que je ne cessais de leur dire d’arrêter de rire. Ils me dérangeaient. Ils m’empêchaient de dormir. Chose certaine, je voyais des choses que « les grands » ne voyaient pas.
J’avais du mal à prendre ma place comme enfant. Mes voisines immédiates étaient deux amies et il y avait toujours de la chicane. L’amitié à trois, c’est destructeur. Il y en avait toujours une qui était seule, jusqu’à ce que la chicane explose entre les deux autres. La première qui avait alors la chance de sauter sur la solitaire avait une amie jusqu’à la chicane suivante. Je marchais toujours sur des œufs, ayant peur d’être encore rejetée. Je me réfugiais alors dans cette chère garde-robe. Si c’était l’hiver, je construisais un fort en neige pour y établir ma maison, où je m’enfermais des heures dans le garage avec de la musique, à ranger le fouillis.
Je crois que j’ai toujours eu peur de ne pas être aimée. C’est humain, mais d’en être conscient si jeune, était-ce normal ? Surtout quand on est entouré d’amour ? J’en avais tellement à donner ! Je m’occupais de mes poupées, mes bébés, mes ours et mes pouliches comme si leur vie et la mienne en dépendaient. Quand notre chatte avait des petits, je pouvais passer la soirée à côté de la boîte à les regarder. J’en aurais pris soin comme de la prunelle de mes yeux, et si on leur avait fait du mal, j’aurais été dévastée.
Je ne me souviens pas tellement de mon entré

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text