Pour le Best, c’est l’heure ! , livre ebook

icon

76

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2018

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

76

pages

icon

Français

icon

Ebook

2018

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Une œuvre qui ne se résume pas simplement à une compilation de textes avec une expression par si et un jeu de mots par là, non ! Olivier affabule peut-être lorsqu’il vous raconte ses histoires risibles mais au final, au bout du « conte », il réussit toujours à rester sensé, crédible... De petits textes très « bon enfant », qui, il l’espère par leurs variétés plairont grandement aux individus d’un âge compris entre 7 et 77 ans. Olivier fait du cinéma et tourne comme personne en dérision ce qu’autour de lui, il aperçoit. Résultat : des créations plus qu’originales... De l’animal au politique, il saute parfois du coq à l’âne. Mais de manière générale, il y en aura pour tout le monde et pour tous les goûts... En somme donc, cela constitue un bon recueil, plutôt une excellente nouvelle !

Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

06 juillet 2018

Nombre de lectures

1

EAN13

9782414252701

Langue

Français

Couverture
Copyright













Cet ouvrage a été composé par Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,
intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

ISBN numérique : 978-2-414-25271-8

© Edilivre, 2018
Préface
Découvrez la préface de l’homme aux deux visages dans un rayon de soleil. Tout sauf un moment de recueil, de bonnes nouvelles…
En cette période de sortie au cinéma de Brice de Nice 3, ça farte pour moi… Après avoir planché sur de nombreux écrits, je surfe sur la vague du succès, je l’espère… J’ai parfois eu du pain sur la planche car il faut se lever tôt pour comprendre certaines de mes vannes écrites au levain du soleil près de Vannes et non pas au pays du soleil levant ! Un bol d’air frais ce bouquin et pas de riz même si c’était tentant de l’accompagner avec la brioche que j’ai perdue ces derniers temps. Pour la sortie de ce livre je souhaite que ce ne soit pas pain perdu d’avance. On se tient au jus d’Orange, l’opérateur téléphonique. On s’appelle avant que cela ne se vende comme des petits pains. Sacré numéro, en journée comme en soirée surtout au croissant de Lune. Dédi « casses » à venir que je ferais de l’Ouest à l’Est en passant par le « Nord et Sud (du regretté Patrick Swayze) » sans oublier de passer par les Corses, même si cela sent le sapin. Je vois trop de « pubs » irlandais. J’ai trop bu me direz-vous. J’ai une « Culture Pub ». Hâte d’en faire une scène, mais pas de « ménages » sur M6, j’en ai déjà à faire dans mon appartement, ce n’est pas du cinéma. A défaut de pouvoir « Tourner Ménage », vous pouvez « tourner la page » comme je l’ai fait d’un passé pas toujours rose… L’avenir sera je le souhaite haut en couleurs. Avis aux fans fatal, ne sortez pas les bazookas ! Mon arme pour me défendre c’est ma plume. C’est avec cela que je compte « gagner ma croûte » et me faire mon beurre en écrivant des tartines et des anecdotes croustillantes… Ventes à prix « cassés » !
Propositions de titres
Je ne regretterais rien, Edith et moi.
Pour le best, c’est l’heure !
A défaut de faire un tabac, faire forte impression.
Pas si tordu que cela…
Mais qu’est-ce que c’est que ce (nouveau) Bean’s qui a du Devos dans le texte.
Mon passe-temps, l’écriture, c’est Nelson Monfort en bobards, ça passe partout…
Café ? Sur place ou à empor « thé » ?
A ne pas jeter par la fenêtre car cela a un parfum de Hublot Boss, du jamais vu !
Profitez de l’instant thé !
Public, seul juge d’une jauge de Peace et d’humour.
Si ce n’est pas le sourire, gardez au moins le fou-rire !
Pour être toujours de bon humour.
A quoi tu joues ? Au jeu de Mo.
Dans les gênes d’un génie sans gêne mais avec de la veine.
100 commentaires, tout est dit…
Divin et pas toujours dans la moyenne.
Flexion, expansion !
Pause et dans mon canapé !
A votre service !
Déchiffrer des lettres.
L’écrivain qui écritoo sauf en vain.
Il se métaphorefosa envers et contre toute attente.
Identifié sans manque d’ID.
Au clair, dans la lune, les idées ont fusées.
A titre participatif et sans mauvais jeux de mots.
Chat alors, qui Lustucru qu’il retomberait sur ces « pattes. »
La France a un incroyable marrant.
Tout sauf un moment de recueil menteur.
Bourré d’humour, pas d’alcoord ?
C’est l’histoire d’un break qui servi sur le thé !
Période Fast, je n’en suis pas Furious !
Tout sauf Very Bad, même si je pars en Trip.
C’est bon dé lire ce livre.
Un focus, tout sauf hypocrite…
Par manque d’inspiration, un second souffle.
Chat chez chouette.
Par manque de Vannes…
De l’Olivier au bouleau… Sans déconner, quoique.
Pas de problème pour les jeux de maux.
Un bon mariage de mots pour le meilleur et surtout pour le rire !
Présentation de soi
Acrostiche
O n ne peut pas toujours plaire à tout le monde.
L a vengeance est un plat qui se mange froid.
I l ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.
V ieux comme Hérode.
I l n’y en a pas un pour rattraper l’autre.
E tre ou ne pas être, telle est la question.
R ira bien qui rira le dernier.
Des débuts de phrases à compléter.
J’ai peur de… ne pas être à la hauteur selon ce que je fais.
J’aime… m’amuser, sortir ainsi qu’écrire.
Je déteste… l’hypocrisie et les menteurs.
Autrefois… j’étais un jeune lycéen.
Demain, je serai… plus ancien qu’aujourd’hui.
Dans ma tête, il y a… plein de choses qui se bousculent.
Si j’étais… un arbre, je serais… un Olivier.
Je voudrais voir… plus souvent ma famille.
Je voudrais entendre… le son de sa voix.
Je voudrais toucher… le ciel et tutoyer les étoiles.
Je voudrais goûter… à ce fruit défendu.
Je suis en colère contre… un de mes anciens meilleurs amis.
Si j’étais…, je serais…
Un objet : Un ballon
Un métier : scribe
Un animal : Un perroquet
Une musique : « Je suis moi » de Shy’m
Un plat : Des tomates farcies
Une personnalité : Le président
Une couleur : Le rouge
Une plante : Une fleur bleue
Une chaussure : Une basket
Un chapeau : Tout sauf un melon car je déteste son goût (et je suis loin de l’avoir, le melon !)
Un accessoire : une cuillère (car je n’y vais pas par le dos de la…) ou le rire
Une danse : La danse du ventre
Un paysage : Une carte postale
Un légume : Une tomate
Un instrument : Une flûte à bec
Une radio : Fun radio
Un film : The Big Lebowski
Une activité : L’activité vidéo
Un pays : La France
Un arbre : Un Olivier
Un fruit : Une pêche
Une série télé : Ma famille d’abord
Si j’étais un moyen de locomotion, je serais…
Une voiture (une 2 chevaux ou un bolide) ;
Un vélo (VTT ou bicyclette) ;
Un train (TGV, TER ou train de marchandises) ;
Un bus ou un car scolaire ;
Un bateau (Un navire ou une barque) ;
Un avion (de chasse, de tourisme ou d’aéroport).
Essayer toujours de me mener en bateau.
Je serais donc un bateau ou plutôt une barque pour cette impression de se laisser mener au fil des différents courants en tanguant parfois à droite, parfois à gauche la plupart du temps dans le sens du vent. Même si je dois ramer, j’ai toujours cette envie de surnager et d’éviter le naufrage lorsque j’embarque dans un projet surtout si celui-ci me paraît être plus que galère… Un Olivier Pa-que bot (en tout modestie) qui lorsqu’il n’est « pas gaie » peut très vite se retrouver submergé par ses émotions et se laisser emporter par le creux de la vague.
La marche en avant
Il était un petit navire qui n’avait presque ja, ja, jamais navigué ohé, ohé !
Voiliez-vous ça, à force de reports, il y a quoi être vert comme un green de golfe du Morbihan. C’est le moment de se retrouver entre amateurs de voiles et armateurs professionnels et de partager des instants magiques ensemble. Attention toutefois à ce que vous dites avec eux (votre verbalisation), attention à la chaleur (à la réverbération), à ne pas se perdre dans leur langage et à écouter leurs consignes, tenir le cap dans toutes les circonstances sinon votre esprit partira à la dérive et pas que votre esprit d’ailleurs ! On se demandera alors si il y a un pilote dans l’avi (r) on ou plutôt un commandant de bord et/ou à bord. En cas de soucis gardez un lien avec eux. Pas besoin d’être neuneu pour tenir la corde ! Comment faire pour savoir quand aura lieu la prochaine virée en mer ? Il est difficile de le dire sauf si l’information est prélevée à la source. Allez voir Jean-Marc l’infirmier pour une postcure de Jouvence surtout si vous avez le blues de l’eau et la vague à l’âme… Essayez de garder les pieds sur terre, même si c’est parfois difficile, notamment, vous l’aurez compris si vous n’avez pas le pied marin ! Espérons qu’à l’avenir un dénouement heureux se pro « fil » era enfin et quand les vents tourneront, nous nous enallerons.
Recherche d’appartement en location.
Script réalité.
Utiliser une de ces phrases en conclusion de votre texte.
– C’est alors qu’il prit son envol.
– Le chien s’évada et ne revint pas.
– Il quitta dès lors le lieu.
– Il parvenait enfin à être en phase avec lui-même.
– Elle tourna le dos et prit son billet.
Un jeune homme à la recherche d’un appartement avait rendez-vous pour une visite d’un deux pièces à la rue...

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text