Virgile - Oeuvres complètes , livre ebook

icon

1151

pages

icon

Français

icon

Ebooks

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

1151

pages

icon

Français

icon

Ebook

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Ce volume 46 contient les oeuvres complètes de Virgile en vers et en prose, y compris l’Appendix Vergiliana. La traduction en vers est la célèbre traduction de Jacques Delille, la meilleure qui existe en français, accompagnée de son appareil critique au complet (Notes,Etudes,Variantes), numérisée spécialement pour cette édition.
La présence d'une double traduction permet d'obtenir une vision globale sur le texte latin. La traduction de référence, celle qui est conseillée à la lecture et qui contient les appareils critiques, est la traduction en vers.


Virgile, en latin Publius Vergilius Maro (né vers le 15 octobre 70 av. J.-C. à Andes, dans l'actuelle Lombardie et mort le 21 septembre 19 av. J.-C. à Brindes), est un poète latin contemporain de la fin de la République romaine et du début du règne de l'empereur Auguste.


Version 1.3
On consultera les instructions pour mettre à jour ce volume sur le site lci-eBooks, rubrique "Mettre à jour les livres"

CONTENU DE CE VOLUME
VIRGILE : ŒUVRES COMPLÈTES
LISTE DES TITRES
SOURCES
PRÉCIS HISTORIQUE ET LITTÉRAIRE SUR VIRGILE.

EN VERS
LES BUCOLIQUES. (P.F. TISSSOT)
LES GÉORGIQUES (J. DELILLE)
DISCOURS PRÉLIMINAIRE.
LIVRE 1
LIVRE 2
LIVRE 3
LIVRE 4
NOTES.
VARIANTES.
L’ÉNÉIDE (J. DELILLE)
PRÉFACE.
LIVRE I.
LIVRE II
LIVRE III
LIVRE IV
LIVRE V
LIVRE VI.
LIVRE VII
LIVRE VIII
LIVRE IX
LIVRE Χ
LIVRE XI
LIVRE XII
ÉTUDES SUR VIRGILE .
NOTES
VARIANTES
LE MOUCHERON
POÉSIES DÉTACHÉES

EN PROSE
BUCOLIQUES
ÉNÉIDE
POÉSIES DIVERSES.

Voir Alternate Text

Publié par

Nombre de lectures

30

EAN13

9782918042365

Langue

Français

VIRGILE ŒUVRES COMPLÈTES N° 46
Les lci-eBooks sont des compilations d’œuvres appartenant au domaine public. Les textes d’un même auteur sont regroupés dans un volume numérique à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur.
MENTIONS
(1) © 2014-2020 lci-eBooks (les eBooks classiques illustrés, www.lci-ebooks.com) pour ce livre numérique, à l’exclusion du contenu appartenant au domaine public ou placé sous licence libre. (2) Toute autre marque ou entité mentionnée par l’éditeur dans cet ouvrage ne l’est qu’à des fins de citation des sources, et il n’existe aucune relation d’aucune sorte entre ladite marque ou entité et l’éditeur. (3) Toute opinion et tout stéréotype contenus dans cet ouvrage n’appartiennent qu’à leur auteur et n’engagent que lui seul ou qu’elle, et il se peut qu’ils reflètent les préjugés de son temps ou de son lieu. (4) L’orthographe originelle a été généralement conservée et peut se trouver différer de celle en vigueur.
ISBN : 978-2-918042-36-5
pour la version 1.x au format EPUB et sans DRM.
Historique des versions : 1.4 (12/12/2017), 1.3 (12/12/2017), 1.2 (03/03/2017), 1.2 (06/04/2016), 1.1 (27/02/2015)
SOURCES
Cet eBook a été élaboré à partir des ressources suivantes sur le Web. Pour accéder à des hyperliens cliquables pour chacune, on consultera la page générale des ressources sur le site internet.
En Vers.
— Fac-similés : Précis Historique et Littéraire sur Virgile (Google Livres / Université de Californie), Les Bucoliques (4 e ed. Tissot) (Internet Archive / Université de Toronto / uOtttawa [Université d’Ottawa], (manque p. 292 à 296 suppléées par Google Livres / Bibliothèque nationale de Naples)), Bribes supprimées de la préface aux Bucoliques (Google Livres / The British Library), Discours, notes et variantes des Géorgiques (Internet Archive / uOttawa), Enéide (Internet Archive / uOttawa), Les Bucoliques, 3 e éd. Tissot, Le Moucheron et Poésies Détachées, (Google Livres / Université de Gand), Notes des Bucoliques, 3 e éd. Tissot (Google Livres / The British Library)
— Site de Philippe Remacle : Le texte des Géorgiques
En Prose
—Bibliotheca Classica Selecta : Bucoliques .
—Wikisource : L’Énéide (Internet Archive : Google Livres / Université du Michigan), Les Géorgiques (Gallica / Bibliothèque nationale de France)
— Fac-similés : Poésies Diverses (Google Livres / Bibliothèque de l'État de Bavière)

—Couverture : Œuvres de Délille, précédées d’une notice sur sa vie et ses ouvrages par P.-F. Tissot , Furne, Tome I, 1833. University of Ottawa. Internet Archive.
—Page de titre : circa 45 av. J.C.. Musée du Capitole, Rome. Photo Alinari. Horace , William Tuckwell, London : G. Bell & sons, 1905. (Internet Archive / MSN/ University of California Libraries.)
Si vous estimez qu’un contenu quelconque de ce livre (texte ou image) n’a pas le droit de s’y trouver ou n’est pas attribué correctement, veuillez le signaler par le formulaire du site ou à : contact@lci-ebooks.com.
LISTE DES TITRES
P UBLIUS V ERGILIUS M ARO (-70 – -19)
EN VERS

PRÉCIS HISTORIQUE ET LITTÉRAIRE SUR VIRGILE.

LES BUCOLIQUES. (Tissot, 4 e éd.)

LES GÉORGIQUES (Delille)

L’ÉNÉIDE (Delille)

LE MOUCHERON (de Valori)

POÉSIES DÉTACHÉES (de Langeac)

EN PROSE

BUCOLIQUES (Nisard)

LES GÉORGIQUES (Charpentier)

L’ÉNÉIDE (De Guerle)

POÉSIES DIVERSES (Nisard)

AUTRE

LES BUCOLIQUES. (Tissot, 3 e éd.)
PAGINATION
Ce volume contient 474 300 mots et 1 404 pages
01. PRÉCIS HISTORIQUE ET LITTÉRAIRE SUR VIRGILE
42 pages
02. LES BUCOLIQUES
125 pages
03. LES GÉORGIQUES
203 pages
04. ÉNÉIDE
659 pages
05. LE MOUCHERON
15 pages
06. POÉSIES DÉTACHÉES
6 pages
07. BUCOLIQUES (Prose)
32 pages
08. LES GÉORGIQUES (Prose)
32 pages
09. ÉNÉIDE (Prose)
258 pages
10. POÉSIES DIVERSES (Prose)
48 pages
PRÉCIS HISTORIQUE ET LITTÉRAIRE SUR VIRGILE.
par M. le Chevaler de Langeac
(La traduction des Bucoliques par Tissot a été préférée à celle de Langeac pour cette édition numérique)
Éléments bibliographiques :
Édition originale : Les Bucoliques en vers français, précédées de la vie du poète latin et accompagnées de remarques sur le texte, pour compléter les œuvres de Virgile traduites par J. Delille, Paris, chez Giguet et Michaud, Imprimeurs-Libraires, 1806.
Source de la présente édition : Les Bucoliques en vers français, précédées d’un précis historique et littéraire sur le poète latin, par M. le Chevaler de Langeac, et accompagnées de remarques sur le texte, par J. Michaud, 3 e édition, revue et augmentée, Paris, chez L. G.Michaud, Libraire, 1819.
42 pages
TABLE
PRÉCIS HISTORIQUE ET LITTÉRAIRE SUR VIRGILE.
Titre suivant : LES BUCOLIQUES.
PRÉCIS HISTORIQUE ET LITTÉRAIRE SUR VIRGILE.
M ARTIAL a dit : Sint Mæenates, non deerunt, Flacce, Marones. « Qu’il existe des Mécènes, nous ne manquerons pas de Virgiles. » Sans donner à Cette idée poétique, et peut-être intéressée, plus de valeur et de confiance qu’elle n’en mérite, il est certain que heureux concours de circonstances qui fit naître à la même époque, Auguste, Mécène, Pollion, Varus et Virgile, servit beaucoup à développer le génie de ce grand poète, celui de tous les auteurs qui a le plus honoré et embelli la langue latine, et dont les ouvrages, éternels modèles du bon goût, présentent à la fois le plus de sagesse dans leur conception, le plus d’élégance dans leur exécution, et souvent les idées les plus morales, comme les sentiments les plus nobles et les plus touchants. Ces titres justifient l’intérêt que doivent inspirer les moindres détails que l’on a pu recueillir sur la naissance, la vie, les ouvrages et la destinée, de Virgile. L’histoire d’un personnage célèbre est sa plus ressemblante image ; c’est en effet, comme le dit Plutarque, dans les particularités les plus petites, et les plus communes de la vie et de la fortune d’un homme, que l’on peut retrouver les causes qui ont déterminé la tournure de son esprit et le genre de ses travaux.
On doit s’attendre que, dans un ouvrage de la nature de ce précis, quelques faits moins certains paraîtront se mêler à des faits plus avérés ; mais une certitude rigoureuse, après un espace de près de deux mille ans, ne peut guère exister à l’égard d’un personnage très-illustre à la vérité dans l’histoire des lettres, mais qui n’a que légèrement occupé l’histoire générale de son siècle. Dans le nombre des traditions, si différentes qui nous sont parvenues sur Virgile, il semble donc, après une époque si reculée, que l’on soit libre de choisir les plus piquantes et les plus susceptibles d’intérêt. Celles dont on a fait usage, accréditées par des auteurs anciens ou modernes, sont presque toutes adoptées par le célèbre Dryden, qui, devant une partie de sa gloire à une traduction de Virgile, s’est profondément occupé de ce qui avoit rapport à son modèle. Les événements les moins authentiques de la vie de Virgile, il faut en convenir, sont naturellement ceux de son premier âge ; mais qui pourrait se résoudre à les retrancher de son histoire ? Ils ont quelque chose-de moral et d’encourageant pour les lettres. Un homme isolé, sans appui, forcé de subir les humiliations du malheur, jeté sans ressource au milieu des passions les plus féroces et des plus grands troubles de sa patrie, s’élevant par son génie seul-à la plus haute fortune, et, ce qui vaut mieux sans doute, à la plus haute considération, offre certainement un spectacle qu’il ne faut pas repousser, et sur lequel on doit, avec satisfaction, attacher ses regards. N’est-ce pas dans cette circonstance que la fiction même, en supposant qu’elle existe, peut se placer utilement auprès de la vérité?
Publius Virgilius Maron naquit le quinzième jour d’octobre, l’an de Rome 684, sous le consulat de Pompée et de Crassus, dans un petit village aujourd’hui connu sous le nom de Petuta autrefois nommé Andes, et très-proche de Mantoue, capitale de la nouvelle Étrurie, ville plus ancienne de trois, cents ans que Rome, au rapport même de Virgile, suivant ces vers du dixième livre de l’ Énéide ; :
Ille etiam patriis agmen cict Ocnus ab oris,
Fatidicæ Mantus et Tusci filins amnis :
Qui muros, matrisque deddit tibi, Mantua, nomen ;
Mantua dives avis, etc.
« Ocnus, le fie

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text