Pawòl Nèg Sòt - À qui la faute de mes fautes? , livre ebook

icon

81

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Écrit par

illustré par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

81

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

SAINT-FLEUR Prussien, est fi er d’être Haïtien. Ses pas l’ont conduit à travers le monde, mais son cœur n’a jamais quitté son île chérie. Cet homme aux talents multiples, orateur, militant, artiste, écrivain, couturier, nous offre ici son premier écrit. Pawòl Nèg Sòt est un voyage dans son imaginaire, autant qu’un partage de ses convictions. Que ce soit au soleil, sur le territoire français, ou encore dans le froid des terres américaines, il a été la proie de la misère, la sienne et celle de ses compatriotes. Entre recueil de poésies, manifestes, contes et discours engagés, Pawòl Nèg Sòt est un cri d’espoir et de révolte à destination de tous ces Hommes. Ceux à qui l’on a dit un jour qu’il n’avait pas droit à la parole. Ceux à qui l’on a refusé le droit d’être fi ers d’être Haïtiens...
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

01 janvier 2023

Nombre de lectures

5

EAN13

9782925010180

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

5 Mo

Pawòl Nèg Sòt À qui la faute de mes fautes?
Pawòl Nèg Sòt
À qui la faute de mes fautes?
Écrit par Vidal Prussien Saint-Fleur Illustré par Charlise Saint-Fleur
Shanaprod
Écrit par Prussien Saint-Fleur Illustré par Charlise Saint-Fleur Pawòl Nèg Sòt À qui la faute de mes fautes? Image de couverture : Charlise Saint-Fleur Mise en page : François Messier
Retrouvez notre catalogue sur le site de Shanaprod : www.shanaprod.com
ISBN Imprimé : 978-2-925010-19-7 ISBN pdf : 978-2-925010-18-0
Dépôt légal : 2023 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada
© 9371-4095 Québec inc., 2022 (Shanaprod)
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés
Sommaire
Préface ............................................................................... 7 Être dans un enfer au paradis........................................12 Charite..............................................................................17 Le nègre sot, la tête dans le sable. Nèg sòt, tèt nan sab. ........................................................20 L’aveugle amoureux d’une sourde.................................24 Rivyè ................................................................................30 L’opulence misérable ......................................................32 Relijyon ............................................................................34 L’école des tricheurs .......................................................35 La brute............................................................................38 Espwa ...............................................................................42 Silans................................................................................43 Zafè pèp sa-a la ................................................................44 Mwen wè ..........................................................................47 Rivyè Gwand Ans.............................................................52 Sa-a se ..............................................................................55 San-m ...............................................................................56 16 Septembre 2019.........................................................57 Haïti, terre de liberté.......................................................59 Ka .....................................................................................62 Nèg sòt ap tann repons ....................................................65 Kolabo nou yo ..................................................................66 Nou tout fèt pou viv.........................................................67 La force d’un peuple ?.....................................................69 Lanmou ............................................................................72
5
Reveye konsyans ..............................................................73 Haïti..................................................................................76 Regardons vers l’avenir ..................................................78 Balans...............................................................................83 Nègre Feuille....................................................................87 Demokrasi ........................................................................94 Kandida ............................................................................98 Demokrasi travay ..........................................................102 Apel nominal..................................................................106 Ayisyen............................................................................111 Lavi imigre yo pa janmen chanje ..................................114 Lanmou vyolan ..............................................................124 Bon courage ..................................................................126 Ne vous emmerdez pas ! ...............................................127 Thanksgiving.................................................................128 Ayiti blese.......................................................................132 Twòp twèl ......................................................................134 Kannaval ........................................................................136 L’homme à abattre ........................................................138 Peyi etranje ....................................................................140 Audacieux......................................................................142 Un peuple à la dimension de son histoire ..................152 Discours .........................................................................154
6
Préface
Au nom de tous ceux qui, comme moi, n’arrivaient à parler aucune des deux langues de notre pays.
Il est important de se rappeler que l’école est une question de race et de classe en Haïti. De plus, les connaissances de nos savants et chercheurs ont été noyées dans les puits des sentiments profonds. Cela afin de ne rien laisser au futur.
Je me suis longtemps considéré comme un mulet, produit de deux espèces différentes. Je portais une image dévalorisante de moi. Mais à bien y réfléchir, le mulet est une réussite. Cet animal est fort et infatigable.
La majorité de la population haïtienne n’arrive à se reconnaître ni dans le créole ni dans le français. L’écriture pour moi aujourd’hui est un moyen de donner du courage à ceux qui se sentent perdus, à tous ceux qui se disent qu’ils pensent de la plus mauvaise des manières. J’espère qu’ils se reconnaîtront à travers ces lignes.
Sa-m fè nan fè nwa, se limyè ki klere chemen lavi-m. Panse-m, rèv mwen se wè lavi moun Ayiti yo ak lavi tout moun lot koté yo sou Latè, aswa trankil nan tout bagay yon moun bezwen, pou li pa toujou anba presyon politik ak ekonomik.
Vidal Prussien SAINT-FLEUR
7
L’enfer dans le paradis
[[je m’accommode de mon mieux de cet avatar d’une version du paradis abondante ratée. C’est bien pire qu’un enfer.
Aimé Césaire]]
M abite nan maleng mwen.
Chak minit mwen chaje chanm.
Bonè fè m pè
[[Aimé Césairetradwi an kreyòl]]
9
Être dans un enfer au paradis
La défiscalisation et les nombreuses constructions qu’elle a entraînées en France ont été profitables à la classe bourgeoise de Saint-Martin. Il en a été de même pour les chefs d’entreprise du bâtiment et des travaux publics.
Les travailleurs immigrés haïtiens non déclarés et illégaux étaient le poumon de ces activités. Cependant, ce sont eux qui ont payé cher de leurs vies. Ceux qui restent aujourd’hui sont plongés dans la misère, ne pouvant même pas payer leurs propres frais d’enterrement s’il en était besoin. Il s’agissait pourtant de personnes de talents, travailleuses et minutieuses, de grands ouvriers qui voulaient simplement contribuer au développement de leur pays.
Dans tous les coins du monde, à chaque fois que se posent de grandes questions relatives au fonctionnement de ce monde, Haïti est soit absente ou mal représentée. Une grande partie des pays développés ont pourtant leurs petits lots d’Haïtiens, réduits à une forme d’esclavage moderne.
Que se passera-t-il pour leurs réserves de main-d’œuvre mal payées, si Haïti évolue positivement ? Cela entraînera un manque dans les profits de beaucoup de pays dominants.
12
Ces travailleurs immigrés, sans papiers, évoluent le plus souvent dans des conditions incroyablement pénibles de travail et dans une grande pauvreté. Pour autant, nous voyons et entendons rarement une revendication ou même juste un soutien ouvert venant des travailleurs de ces pays qui les exploitent.
Les immigrés haïtiens sont toujours utilisés comme une contre force pour permettre toujours plus d’exploitation. S’il y a une différence avec les années 1600-1700, c’est qu’aujourd’hui, il ne manque que le bâton pour parler d’esclavage.
Les esclaves étaient conscients qu’il était important pour eux de mener un combat pour la liberté. C’est ce qui a permis l’émergence des TOUSSAINT, DESSALINES et tous les autres.
Ils ont fait 1804 pour donner naissance à une nation, une langue : le créole ; une religion : le vaudou ; une cuisine créole, une forme d’habitat… Tout était dans l’imaginaire de ces esclaves qui nous ont offert le er 1 janvier 1804, cette date qui a marqué notre histoire.
Aujourd’hui, les esclaves modernes cherchent à s’identifier aux maîtres, tout en ignorant les barrières érigées pour les empêcher d’y arriver. Tout est faussé dès le départ, car « le maître » contrôle l’esprit par l’école, la religion, puis enfin par l’argent (clé de la
13
subsistance). Cela met fin à toute forme de résistance, et tout devient possible.
La déportation des Africains vers les Amériques a permis l’implantation sociale solide du système esclavagiste dont Haïti reste le bastion indiscutable jusqu’à aujourd’hui.
Tous les écrits des siècles écoulés sur la société haïtienne reconnaissent que l’esclavage a été une abomination. Même l’Assemblée nationale française a été contrainte de reconnaître l’esclavage comme crime contre l’humanité.
On peut comprendre la dimension des verrous enfermant encore aujourd’hui la société haïtienne. Et pourtant, le colonisateur fait preuve d’une méchanceté sans nom en voulant rendre les fils d’esclaves responsables de la destruction du pays.
Je dis non !
Nous ne sommes malheureusement que des observateurs. J’attends, plein d’espoir, ce jour où nous ferons enfin notre propre révolution à l’image de celle de nos prédécesseurs. Cette révolution, objet de fierté et d’émancipation, qui dans une certaine mesure nous a été volée.
Lorsque je parle d’être observateur, je veux dire que nous regardons comment les capitalistes sont soudés
14
et bloquent l’accès de tous à de bonnes conditions primaires de vie humaine.
Nous sommes observateurs, lorsque nous aspirons à un minimum d’instruction, et que le colon capitaliste privatise les écoles et en fait un enjeu de races et de classes.
Les capitaux se trouvent aux mains des héritiers d’esclavagistes. Les dés sont joués, ceux qui ont et ceux qui n’ont pas évoluent chacun de leurs côtés. Depuis cette période probablement simple et bénie que vivaient les Taïnos sur l’île Anacaona baptisée Hispaniola par les Espagnoles, ce coin de terre n’a jamais connu une paix véritable et durable. Ce petit pays des esclaves d’Haïti a vu plus de sang couler que sur tous les autres pays du continent américain. Le pays et le peuple sont encore victimes aujourd’hui. Les responsables de ces crimes sont connus de tous, mais n’ont jamais été inquiétés depuis la déportation de Toussaint LOUVERTURE jusqu’à aujourd’hui.
L’analphabétisme et la pauvreté sont les mamelles fortifiantes de toutes les sources du mal pour un pays. Combattons ces deux fléaux ! Tous les autres combats seront gagnés.
15
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text