Les amours industrielles , livre ebook

icon

88

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

88

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Les amours industrielles est le premier recueil de poésie de Maxime Cayer qui a fait des études en littérature et en cinéma. L’auteur a publié des poèmes dans Les écrits en 2018 après avoir été finaliste, l’année précédente, au Prix du public de la revue Moebius.


Les amours industrielles présentent, sous forme de petits textes de prose poétique, une première prise de parole revendiquée dans toute sa véhémence. Les mots y viennent s’entrechoquer activement, les images, justes et crues, se succèdent à un rythme effréné, bouleversant tout sur leur passage : « nous en souffrons plus que notre lot des fragiles technologies de nos regards inquiets et des cicatrices de nos venins… ». Les sentiments sont des déchirures à raccommoder. À quoi sert la poésie dans cet univers, sinon à ausculter les amours qui se délitent en annonçant déjà les éclosions prochaines de terribles recommencements :


mes yeux mon cœur sont corrompus ravagés rougis par l’appel du sang mon monde s’effondrer perpétuellement c’est tout ce qu’ils demandent nuit et jour le châtiment est tel qu’il me prive de toute volonté de toute originalité la réalité sera brutale ou ne sera pas


     À partir de la nuit la plus glauque, sans ménagement, le narrateur propose d’avancer vers une sorte d’espace propice, où « la joie du crime accompli remplacera toutes les autres et je pourrai enfin quitter ma grotte l’âme paisible délivrée des banalités primitives ».


     Les amours industrielles sont précédées de Les baleiniers feront naufrage. Comme une sorte de toile de fond qui pourrait servir à l’ensemble du recueil, l’auteur s’intéresse ici à donner naissance à un univers émotionnel hétérogène par petites touches articulées dans l’urgence de dire.


Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

25 juin 2023

Nombre de lectures

1

EAN13

9782896454853

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

2 Mo

/* Script */ /* Script */ /* Script */
Les
amours
industrielles
précédé de
Les
baleiniers
feront
naufrage /* Script */ /* Script */ /* Script */
Les Écrits des Forges, fondés par Gatien Lapointe en 1971, bénéficient
de l’appui financier du Conseil des arts du Canada et de la Société de
développement
des
entreprises
culturelles
du
Québec
(SODEC).
Illustration:
Allen
Henderson,
Pixabay.com
Dépôt
légal:
deuxième
trimestre
2020
(papier)
                   
deuxième
trimestre
2023
(epub)
Bibliothèque
et
Archives
nationales
du
Québec
Bibliothèque
et
Archives
Canada
ISBN: 978-2-89645-396-2
(papier)
ISBN: 978-2-89645-485-3 (epub)


©
2020
Écrits
des
Forges
992-A,
rue
Royale
Trois-Rivières (Québec) G9A 4H9   Téléphone :
819 
840-8492
Courrier électronique: ecritsdesforges@gmail.com
Site Internet: www.ecritsdesforges.com
En librairie :
Diffusion
Prologue

3785,
rue
La
Fayette
Ouest

Boisbriand
(Québec)
J7H
1N5
 
prologue@prologue.ca


Avec
la
participation
du
gouvernement
du
Canada

/* Script */ /* Script */ /* Script */
MAXIME
CAYER

Les amours industrielles
précédé de
Les
baleiniers
feront
naufrage
/* Script */ /* Script */ /* Script */
/* Script */ /* Script */ /* Script */
Je tiens à remercier sincèrement Chloé et Laurance,
dont les contributions ont été inestimables. Merci
aussi à toutes les autres personnes m’ayant lu et
encouragé durant les années d’écriture et de réécri-
ture de ces deux suites, entre autres : Louis Marc,
Iris,
Anthony,
Ruth
et
Charles.
/* Script */ /* Script */ /* Script */
/* Script */ /* Script */ /* Script */
les baleiniers feront naufrage
/* Script */ /* Script */ /* Script */
/* Script */ /* Script */ /* Script */
ZEPPELIN
voltiges terrestres anémones de salon nous sommes des
spectres en perte d’autonomie pour nos affects en exil
rien n’est comparable à la jouissance de la dérive
poèmes de fond de cale vers liés par les fleurs de mes
détracteurs                   tout poète un paria                      
déplacements tendant vers l’inertie le survol sécuritaire
le sentiment d’appartenance la politique impitoyable
des cœurs incendiés les sexes muets indignés je dessine
de larges taches sur ton corps je le saccage je le dévaste
je le sabote anathème subjectif

11 /* Script */ /* Script */ /* Script */
LES
SUICIDÉS
DU
PONT
JACQUES-CARTIER
rejetés les cannibales divins sont venus voler mon or
mon ivoire mes trésors de gencives ils dansent sous les
tambours funestes les écroulements de béton et d’acier
les pluies acides qui ravagent la nostalgie des organes
humains pendant qu’ici-bas nous entendons les mur-
mures des dieux d’un temps ancien je hante les ruelles
je marche pendant des heures et des heures car je ne suis
plus capable de supporter le mépris d’Œdipe lorsque je
reprends conscience Antigone me retient par la main je
me demande ce que font les figures antiques sur ce pont
confus je suis sur le point de lâcher prise

12 /* Script */ /* Script */ /* Script */
13

PEINTRES ITALIENS DU XIV e  SIÈCLE
chaque nuit je brandis le poing amphore en main prêt
à mener le plus grand de tous les combats chaque nuit
je suis Ulysse incapable de rentrer chez moi pour revoir
les tombeaux de mes aïeux rois d’antan tombés au
champ d’honneur car j’ai peur de mourir empoisonné
et préfère m’enivrer loin du lit conjugal /* Script */ /* Script */ /* Script */

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text