GRATITUDES , livre ebook

icon

122

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

122

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

#GRATITUDES : est un hommage rendu au Prophète Mouhammad (PSL), aux êtres chers, à des lieux mémorables (Pellal, Kaala, Dalaba, Guinée…), à l'amour, à l'amitié…
#GRATITUDES : est un appel au pardon et à l'unité ; un cri de cœur contre la dépigmentation, l'immigration clandestine, la stigmatisation…
Bref, #GRATITUDES est un cocktail poétique dont je vous invite à la dégustation.
Voir Alternate Text
Alternate Text

L'avis de l'équipe

Date de parution

01 janvier 2023

Nombre de lectures

15

EAN13

9782492294501

Langue

Français

GRATITUDES Poésie
1
Mamadou Lamarana Barry GRATITUDES
2
Les Editions Plumes Inspirées Tous droits réservés Siège social : Dixinn, Camayenne, Conakry, Rép. de Guinée les1spirees@gmail.com www.lesplumesinspirees.com Tel : (224) 621 997 437 ISBN : 978-2-492294-50-1
3
4
DEDICACE Je dédie ce livre à mon grand père Elhadj Alpha Oumar 1 Barry , à mes mamans Hadja Mouminatou Barry, Hadja Aïssatou Diallo et Aminatou Bah. A mon père Ousmane Barry, à ma tendre épouse Amadou Yero Diallo, à mes oncles Elhadj Mamadou Baïlo Barry et Mamadou Djouldé Barry. A mon frère Ibrahima Cherif Bah qui a un poème (ma génération) dans ce recueil et Aminata Fann Camara avec qui j'ai fait un duo dans le poème (amour). A Ramadan Sow (l'enfant de Diaguissa), à HajjaKoumanthioZeïnab Diallo, à toute ma famille. A tous les amoureux des mots et de la plume. A toutes les personnes qui ont participé, d'une façon ou d'une autre, à la réalisation de ce projet. 1 L'oncle à ma mère.
5
6
PREFACE Cet ouvrage est une véritable expression de palpitation de cœur du jeune poète Lamarana Barry l’enfant du foutah profond. Partagé entre l’amour et l’angoisse, il laisse éclater un bonheur mélancolique au milieu de la belle végétation foutanienne. Orné par sa nature, embelli par son climat, l’enfant au milieu des montagnes, au cœur du foutah traduit dans un premier temps sa nostalgie. Une douleur sentimentale qu’il peint avec beaucoup de vulgarité. Après la mort de son frère Sory, il se plongea dans un monde obscur, dominé par le silence et perdu dans les ténèbres. Il choisit de briser son silence en se confiant à l’amie fidèle « la plume » celle qui, depuis la nuit des temps n’a trahie d’où « GRATITUDES ». A côté de cette peine douloureuse évoquée avec tant d’affection et de maturité, on retrouve l’amour. Comme dans la plupart des œuvres contemporaines. Cette œuvre ne fera pas exception à cette règle. Sans langue de bois, on assiste à travers ses rimes, à une série de déclaration d’amour. Celle à sa mère biologique, celle à sa famille, celle à son quotidien, celle à sa mère culturelle et celle faite à sa vie. Pour ce faire, il fait appel aux langues qui sont à sa portée. Celle du colonisateur, le Français, et celle maternelle, le Pulaar. Lorsqu’on est aveuglé par la tendresse, sous le charme de la jeune fille de Dalaba toutes les langues sont permises, nous le fait savoir Lamarana Barry. Nous voilà au sommet du mont Tinka en train d’écouter la mélodieuse voix de Miriam MakebaHa-ha !
7
En outre, une métaphore dominante atteste l’attachement de l’auteur aux valeurs ancestrales de son foutah natal et l’immense plaisir qu’il éprouve en contemplant la splendeur de la nature et celle de la jeune fille qui le fascine à la racinienne. Cette ténacité éclate avec un désir manifeste d’établir un dosage entre la continuité du passé et l’ancrage dans le présent. N’est-il pas sous le charme des magnificences du berceau de l’humanité et celle de cette fertile terre arrosée par le sang et la sueur des véritables héros qui font l’objet d’éloge dans ces vers ? Une autre facette de l’œuvre est le témoignage de refus de toute condition ou situation qui prône la division. Elle dénonce sans complaisance les maux dont est victime la couche féminine en guinée et fustige le complexe et l’insoumission de la femme dans le foyer conjugal. On dénote un cri d’alarme à l’encontre des maux tels que : l’immigration, le déracinement et la stigmatisation. Pour parachever, cet ouvrage riche et varié, témoigne le cri de cœur d’un jeune perdu entre la joie et la tristesse. Le sentiment qui prédomine est celui de l’amour. A lire pour découvrir d’autres facettes très nombreuses de cet immense talent. HajjaKoumanthioZeinab Diallo Poète du Fouta Jallon et Ambassadrice de la Culture
8
1- MOIQui suis-je moi ? Je pense être un homme simple Un homme libre Heureux de jouir de sa liberté Tout en la sachant limitée Je suis celui qui ne cherche pas à séduire tout le monde Car séduire tout le monde, c’est séduire toute sorte Je suis celui qui se plaît dans son tel Celui qui blesse son amour propre Pour protéger l’amour propre des autres Je suis celui qui ne surestime personne Qui ne sous-estime personne Je suis celui qui aime son prochain Celui qui ouvre ses bras à son destin Je suis cet homme aux multiples défauts Qui rejette le trop et le faux Je suis celui pour qui, n’a pas de brouillon cette vie Je suis celui qui aime la poésie Celui qui fait des nuits blanches Pour peindre des feuilles blanches Je suis ce jeune homme qui, à travers sa plume Cherche à satisfaire sa soif de jeune poète Ô moi ! Mais qui suis-je ? Moi Mamadou Lamarana Barry Je suis de ceux-là qui ont peu d’estime pour cette vie
9
Oui, de ceux-là aux yeux de qui Le bien matériel est relégué au second plan Je suis de ceux-là qui ne voient pas le noir dans le blanc Je suis cet enfant solitaire Qui rêve à une société solidaire Je suis celui qui parle peu et réfléchit beaucoup Celui qui accepte les autres dans leurs goûts Celui qui reconnaît ses erreurs Pour implorer le pardon de ses semblables Je suis celui qui souffre pour ses amis Et sourit à ses ennemis Je suis celui qui prêche l’amour et le pardon Celui qui ne cherche pas à être beau mais à devenir bon Je suis celui qui hait le mal Celui qui déteste l’orgueil Je suis celui qui est né pour apprendre Celui qui est fait pour convaincre Et non pour contraindre Je suis celui qui aspire le plus au savoir qu’au pouvoir Celui qui donne sa confiance à autrui Malgré la preuve du contraire Je suis cet homme aux caractères difficiles à déceler Celui qui jette des fleurs à celui qui m’a jeté des injures Ô moi ! Mais enfin qui suis-je ? Je suis de ceux-là qui espèrent toujours A un lendemain meilleur.
10
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text