Chants pour toi Enfant du pays , livre ebook

icon

108

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

108

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Enfant du paysC’est à toi que j’écris cette missiveVas au bord de la merRamasse les coquillagesFais-en des braceletsVas au bord du fleuveContemple la course des jacinthesRécolte leurs fleursFais-en des parfumsChacun de nous est un MoïseDe ce pays il doit en faire une terre promise.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

01 janvier 2023

Nombre de lectures

1

EAN13

9782981976833

Langue

Français

Gaëtan NGOUA Chants pour toi Enfant du pays Préface d’aubin Banzouzi
ÉDITIONS BERKIAB 10100 Place Meilleur, Code postal : H3L 3K5 Montréal, Québec, Canada Site web: www.editionsberkiab.com ISBN :978-2-9819768-3-3Tous les droits sont réservés. Aucune partie de ce livre ne doit être reproduite sous une quelconque forme ou par un moyen que ce soit sans l’autorisation de l’auteur.
2
Pendant qu’on dort,Les autres s’inventent,Ils scrutent les astres. Pendant qu’on se querelle inutilement,Les autres fabriquent les outils avec lesquels ils nous écraseront Pendant que l’on rêve, Les autres vont sur la lune, Retournent la terre sous nos pieds Bientôt ils nous montreront l’aiguilleQui traine entre nos doigts. Tâchons au fond de cette nuit qui nous quadrille, De profiter de notre part de soleil. Gaëtan Ngoua
3
4
Préface Quand la beauté du temps s’affadit, l’on peut ramener la saine ambiance par des mélodies adaptées au contexte. Le poète Gaëtan Ngoua est l’un des chantres qui veut sauvegarder l’essentiel des valeurs universelles et endogènes malgré le vacarme, les dérives et la superficialité du monde actuel. Avec un langage moins sibyllin et un lyrisme proche de cette oralité caractéristique de la culture congolaise, l’auteur de ce livre compose sous forme testamentaire, quelques poèmes en vers libres qui encouragent la conquête de vraies libertés. Celles du refus de la passivité et des courants d’aliénation. Il appelle en effet par son verbe éveilleur, et d’une sagesse profonde, la jeune génération montante àl’action, laresponsabilité et la créativité. C’est un message humaniste qu’il livre pour conjurer les démons de la division et de la vaine destruction. Discours pacifiste qui nous fait voyager dans l’univers merveilleux de l’enfance du poète. Un univers de candeur et de fraternité chaleureuse dans un paysage verdoyant arrosé de fleuve et préservé par des us favorables à l’écologie.La toponymie décrite est celle du Congo-Brazzaville, la patrie de l’auteur. Des terres mémorables de son enfance aux millelieux de ce pays traversé par un bassin régulateur de l’écologie mondiale, le poète exalte indistinctement la nostalgie de son appartenance nationale et enjoint tout enfant de ce pays à faire de même. « Que nous construirons nos propres Tours À Matour À Massengo À Mengo À Bara À Bouansa À Sibiti, À Bomassa  À Mossaka », écrit-il.
5
Tout le texte est centré à l’image du stylesnopractique de l’écrivain innovateur Benoît Moundélé-Ngollo. Comme ce dernier, Gaëtan Ngoua s’assigne àtravers la plume la mission d’éveilleur deconsciences. Le substrat de sa philosophie résidedans l’humilité, le respect de la vie et de la dignité humaine, l’amour du travail et de la patrie. La centralité de son verbe poétique laisse un tantinet percevoir la neutralité et l’universalité du poète. Ainsi tout enfant du Congo, du Continent africainet d’un quelconque pays ou continent, partagerait au nom du bon sens les mêmes idéaux, pour l’émancipation à titre personnel et communautaire.Cerecueil de poésie a donc le mérite d’être parcouru et exploité en intégralité pour des visées aussi bien pédagogique qu’esthétique.Aubin Banzouzi Enseignant de lettres, chroniqueur culturel et écrivain
6
C’est à toi que j’écris cette missive
Enfant du pays C’est à toi que j’écris cette missiveSi par toi les temps ne peuvent fleurir Si par toi les vents ne peuvent mûrir Si par toi les terres promises ne peuvent moissonner Si par toi la mer rouge ne peut fendre Qui es-tu alors pour ce pays ?
Enfant du pays C’est à toi que j’écris cette missiveVas au bord de la mer Ramasse les coquillages Fais-en des bracelets Vas au bord du fleuve Contemple la course des jacinthes Récolte leurs fleurs Fais-en des parfums Chacun de nous est un Moïse Et de ce pays il doit en faire une terre promise.
7
S’aimer malgré toutC’est la preuve quenous sommes des hommes, Aimer les autres sans réserve En faire un sacerdoce, Mourir pour eux. C’est la preuve que nous sommes des hommesBosser dur Surmonter des peines et des trahisons Pardonner malgré tout. C’est la preuve que nous sommes des hommesSe parler Se laisser parler S’écouter, écouter et se laisser écouter.C’est la preuve que nous sommes des hommesAimer la paix En faire un cheval de bataille Faire le bien malgré tout En faire un serment C’est la preuve que nous sommes des hommes.
8
Vis ton rêve
À tes trousses le rêve Construis-le ton rêve Construis-le au pays de tes rêves Construis le pays de tes rêves Fais comme si tu le dessinais ton rêve Comme si tu le vivais ton rêve Investis-toi dans ton rêve Fabrique-le ton rêve. Recommence chaque fois quand meurt le rêve Ressasse-le sans trêve Jusqu’à ce que paraisse le soleilNe signe aucune trêve, tiens fort ta truelle. L’oxygène est aufond de ton tam-tam Embellie au fond du cœur ton âme.Les hirondelles s’apprêtent à partirC’est à toi qu’ils se prêtent, ne les fais pas fuir.Construis ta vie non loin des encablures de tes rêves Avec elle traverse les embouchures Des haines et du déshonneur Ce sera pour toi, un vrai bonheur.
9
Au pied du labeur J’ai prêté serment devant le ciel Avec un clin d’œil d’arc-en-ciel, Que je tiendrai par la main les segments de la lumière Que je cueillerai une à une les graines de notre courage. Quej’irai par-delà monts et collines, Fleuves, mers et forêts, Proclamer une saison fructueuse des libertés Où chacun arrachera sa graine Où il ira la replanter sur chaque champ Et nous aurons partout des champs des libertés. J’ai prêté serment devant le ciel Avec un clin d’œil d’arc-en-ciel, Que nous construirons nos propres Tours À Matour À Massengo À Mengo À Bara À Bouansa À Sibiti, À Bomassa À Mossaka…Que nous n’irons plus vers les angesNi à Casa, Ni à Madrid Quémander les clés du ciel Aduler la Tour Eiffel Mourir au bord de la Seine Construisons nos propres Tours Nos sous-sols sont des foires à pierres
10
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text