Pas de chance , livre ebook

icon

268

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2017

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

268

pages

icon

Français

icon

Ebook

2017

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

C'est l'histoire, écrite sous forme d'un scénario, d'une jeune femme poursuivie par la malchance depuis toujours. Elle tente tant bien que mal de remédier à cette situation tout en essayant de trouver l'homme de sa vie. Autour d'elle gravitent un certain nombre de personnages, dont ses deux meilleurs amis, tous plus délirants les uns que les autres.

Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

18 octobre 2017

Nombre de lectures

0

EAN13

9782414142927

Langue

Français

Couverture
Copyright













Cet ouvrage a été composé par Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,
intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

ISBN numérique : 978-2-414-14290-3

© Edilivre, 2018
Scène 1 Int. jour, chambre de Julie
On est dans une grande ville, un matin. On entend un réveil sonner et on s’approche d’un immeuble, puis d’un appartement et enfin d’une chambre. Le réveil sonne toujours. Dans la chambre se trouve une jeune femme qui essaie d’atteindre le réveil avec sa main pour l’arrêter mais elle tâte et ne le trouve pas. Il sonne toujours. Quand enfin, elle est sur le point d’appuyer, il s’arrête tout seul. Elle est soulagée mais quelques secondes plus tard, il recommence à sonner. Là, elle va pour l’éteindre mais il s’arrête tout de suite. On la voit tapoter la table de nuit avec ses doigts. Il recommence à sonner et elle veut l’éteindre mais il est plus rapide qu’elle. On voit à son tapotement qu’elle est très énervée. Il recommence à sonner. Là, elle se lève d’un bond, prend le réveil et le balance. On entend alors un chat miauler.
JULIE
Gontran ! Ça suffit ! Arrête tes bêtises !
Puis Julie voit le réveil en morceaux. Elle soupire. C’est une jeune femme de trente ans, de taille moyenne et avec les cheveux blonds, longs. Elle ramasse les morceaux et ouvre un placard. Elle met les morceaux avec d’autres réveils cassés.
JULIE
Il faudra que je pense à acheter un réveil plus solide !
Elle va ensuite prendre une douche mais l’eau est soit trop chaude, soit trop froide. Elle essaie de la régler mais n’y parvient pas. Elle est un peu décontenancée. Elle préfère sortir de la douche.
JULIE
La journée commence bien ! Ça promet pour la suite !
Julie est à table. Elle prend son petit-déjeuner. Elle met en marche le grille pain mais celui-ci fait sortir plein de pains. Ça ne s’arrête pas. Elle ne parvient pas à l’arrêter. Elle le débranche et se croit tranquille mais un autre pain sort. Elle regarde la prise qu’elle tient dans sa main et se pose des questions mais elle hausse les épaules. Elle prend ensuite une biscotte qu’elle veut beurrer mais elle s’effrite. Elle est un peu énervée et tapote la table avec ses doigts. Ensuite, elle boit un jus d’orange. Là, tout se passe bien mais quand elle remet la boîte dans le frigo, les casiers s’effondrent.
JULIE
Je me disais aussi !
Julie regarde l’heure sur un autre réveil.
JULIE
C’est bon ! J’ai encore le temps de flâner un peu !
Elle boit son café mais il est bouillant. Elle le repose calmement mais elle sort de la pièce et va dans le couloir.
JULIE
AAAAAHHHH ! C’EST CHAUD !
Dix minutes plus tard, elle jette un coup d’œil sur le réveil et voit la même heure indiquée.
JULIE
Mais c’est pas vrai ! C’est la même heure qu’il y a dix minutes !
Julie prend le réveil et le secoue.
JULIE
Ok ! Il ne marche pas !
Elle regarde encore le réveil et se sent très calme. Tout à coup, elle se met à crier.
JULIE
JE SUIS EN RETARD !!!!!
Julie court dans tous les sens, affolée, va à droite, à gauche, en diagonale, fait plusieurs fois le tour de la cuisine en s’attrapant les cheveux.
JULIE
Je suis en retard à mon travail ! Je suis en retard ! Mais qu’est-ce que je vais faire ??? Soudain, elle s’arrête.
JULIE
Je sais ce que je vais faire : je vais sortir, monter dans ma voiture et m’en aller au travail ! Voilà ! Rien de plus simple !
Scène 2 Ext. jour, devant de l’immeuble de Julie
Julie sort de chez elle et monte dans sa voiture. Elle démarre et fait quelques mètres mais se rend compte que quelque chose ne va pas. Elle s’arrête, sort, fait le tour de la voiture et voit qu’un de ses pneus est à plat. Elle en a marre.
JULIE
Mais c’est pas vrai ! Ça continue !
Julie ouvre le coffre de sa voiture et essaie de sortir la roue de secours mais elle est coincée.
JULIE
Ça m’aurait étonnée que je réussisse à la sortir !
Elle se demande comment elle va faire. Soudain, plusieurs hommes font irruption, changent la roue de secours et en même temps nettoient la voiture, vérifient la pression des pneus, etc. Julie ne bouge pas et ne comprend pas ce qui se passe. Ils s’en vont aussi vite qu’ils sont venus. Elle monte dans sa voiture, attend un peu puis hausse les épaules. Elle part.
Scène 3 Ext. jour, devant le bureau de Julie
Julie arrive en retard à son travail mais elle trouve une place pour se garer juste devant l’entrée.
JULIE
Tiens ! Bizarre ! Pour une fois, j’ai de la chance ! Mais je n’avais jamais vu cette place là avant !
Elle sort et entre dans les bureaux. A ce moment-là, arrive un employé de la ville avec une pancarte : « Interdiction de stationner ! » qu’il met juste à l’endroit où Julie a garé sa voiture.
Scène 4 Int. jour, bureau de Julie
Dans le bureau, Julie arrive en courant. Tout le monde la regarde. Elle pose ses affaires et en fait tomber plein par terre. En les ramassant, elle fait tomber un classeur et toutes les feuilles à l’intérieur s’étalent sur le sol car elles n’étaient plus attachées. Elle les ramasse. Quelqu’un la regarde.
JULIE
Je sais ! Je suis en retard ! J’ai eu quelques petits désagréments !
EMPLOYE
Quelques-uns, seulement ?
JULIE
Oui ! Comparé à d’autres jours, c’est rien du tout ! Mais bon, j’aime pas trop arriver comme ça !
EMPLOYE
T’inquiètes pas ! On a l’habitude !
Et Julie commence ensuite à travailler.
Scène 5 Int. jour, bureau de Julie
A son travail, Julie est suivie par un collègue, Lucien Gauffard, il a une trentaine d’années et a l’air un peu niais. Il n’arrête pas de la « coller » partout où elle va. Elle a de plus en plus de mal à le supporter.
JULIE
Mais il va me lâcher, oui ! C’est pas possible, ça !
Il est toujours derrière elle, l’espionnant dans tout ce qu’elle fait.
LUCIEN
Alors, ma belle, tu veux vraiment pas passer un moment avec moi ? Pourtant, je suis le meilleur, je suis irrésistible !
Julie le regarde et préfère ne pas répondre. Elle fait comme si de rien n’était et continue ce qu’elle faisait. Mais il continue.
Scène 6 Int. jour, salle de réunion
Julie va à une réunion. Lucien est assis à côté d’elle. Il n’arrête pas de la regarder et elle ne le supporte plus. Elle soupire mais il continue à la fixer. A un moment donné, un autre collègue de Julie, qui a suivi le manège, en a marre lui aussi et se lève. Il prend une casquette, la met sur sa tête façon rappeur et chante.
COLLEGUE
Tu vas la lâcher
Sinon, ça va mal se passer
Tu ne l’intéresse pas
Elle en a rien à cirer de toi
Tu la gonfles à la « coller »
Tu commences à l’énerver
Alors dégage de là
Ça vaudra mieux pour toi
Quand il a fini, il se rasseoit. Lucien le regarde sans rien dire et préfère s’en aller. Puis le collègue enlève sa casquette et fait comme si de rien n’était.
COLLEGUE
Bon, on continue ?
Scène 7 Ext. jour, rue
Julie se promène dans la rue en tenue hyper sexy, avec une jupe fendue sur le côté et un chemisier blanc. Tous les hommes la regardent et elle ne s’en rend pas compte. Elle se met à flâner. Un homme qui la regarde rentre dans un poteau, un autre qui ne fait pas attention se fait klaxonner par un bus qui arrive près de lui, un autre sur un échafaudage a du mal à tenir en équilibre. Elle ne fait attention à rien et marche tranquillement. Mais un conducteur qui n’arrête pas de la regarder ne voit pas la voiture en face de lui et c’est la collision. L’autre conducteur est énervé et sort de la voiture. Julie passe à côté sans y faire attention. Les deux conducteurs en viennent aux mains et un embouteillage se produit. Julie arrive enfin chez elle.
Scène 8 Int. jour, appartement de Julie
JULIE
Hé bien, mon vieux Gontran, aujourd’hui, c’est calme de chez calme ! Il ne se passe jamais rien d’intéressant dans ma vie ! A part ma malchance qui n’arrête pas de me poursuivre ! Enfin, c’est la vie ! J’espère quand même qu’un jour, ça finira tout ça ! En attendant, je vais regarder les infos !
Elle allume la télévision et elle tombe sur un reportage dans la ville, là où elle se trouvait encore il y a peu de temps. Le présentateur parle.
PRESENTATEUR
Un embouteillage en ce moment même en plein centre ville ! Et on ignore ce qui a pu le provoquer ! Apparemment, tout aurait commencé par une collision entre deux voitures et une bagarre entre les conducteurs ! Mais nous y reviendrons !
Julie préfère éteindre.
JULIE
Décidément, rien ne va plus nulle part ! De la violence, toujours de la violence et sans raison en plus !
Elle soupire.
Scène 9 Int. jour, salle à manger de Julie
Julie est dans la salle à manger. La télévision est allumée. Comme il fait chaud, elle s’est mise en soutien-gorge et petite culotte. Elle époussette les meubles, passe l’aspirateur dans la pièce. De tempe en temps, elle regarde la télévision. C’est les infos et le présentateur est très sérieux. Il n’y a que des mauvaises nouvelles et Julie soupire en écoutant. Mais petit à petit, le présentateur a du mal à respirer, il dessert son nœud de cravate. Julie fait tomber un vase et se baisse pour le ramasser. Il n’est pas cassé et elle le remet là où il était. Le présentateur balbutie, se trompe de fiche, boit un verre d’eau. Julie ne s’en rend pas compte tout de suite et continue à faire son ménage dans la pièce. Elle tourne la tête et le voit. Elle le trouve bizarre. Il a de plus en plus chaud et a enlevé sa veste. Soudain, il parle.
PRESENTATEUR
Vous pourriez pas mettre quelque chose de plus sur vous ? Si vous croyez que c’est facile de rester concentré quand on vous voit dans cette tenue ! J’en peux plus, moi !
Julie ne sait pas quoi en penser. Elle reste quelques secondes sceptique, pensant avoir rêvé et préfère éteindre la télévision.
Scène 10 Int. jour, appartement de Julie
Julie essaie d’accrocher un tableau au mur à côté d’autres. Mais la position ne la satisfait pas. Elle recommence plusieurs fois, mesurant au centimètre p

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text