Meurtre à l'écurie , livre ebook

icon

184

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

184

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Les relations amoureuses ne sont pas faites pour tout le monde et Vladimir « Val » Mihalic pense que dans son cas, c’est mieux ainsi. Lorsque sa meilleure amie, Janelle, est gravement blessée lors d’un car-jacking, mettant sa carrière de jockey entre parenthèses, Val l’aide à traverser cette crise. Il ne faut pas longtemps pour que le père de Janelle, qu’elle ne voit plus, se présente à la porte de Val et que sa vie bascule.


Wyatt Harig aime sa fille, mais ils ont été forcés de s’éloigner l’un de l’autre. Après sa blessure, il sait que les choses doivent être différentes et il est le seul à pouvoir les changer. En arrivant dans le Kentucky, il trouve Janelle et Val, un homme séduisant et au grand cœur de vingt ans son cadet, impliqué jusqu’au cou dans une affaire de pari ayant abouti à un meurtre.


Val est un peu plus heureux qu’il ne devrait l’être lorsque Wyatt reste et se met à creuser plus loin pour découvrir la vérité sur l’« accident » de Janelle. Au fur et à mesure qu’ils découvrent les événements qui ont mené à ce jour fatidique, une solide amitié puis, plus encore se développe entre les deux hommes.


Mais la découverte de la vérité, qui exposera les escrocs et les meurtriers, va mettre en péril leur amour et leurs vies.

Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

16 février 2023

Nombre de lectures

1

EAN13

9782384403776

Langue

Français

Publié par
JUNO PUBLISHING
2, rue Blanche alouette, 95550 Bessancourt
Tel : 01 39 60 70 94
Siret : 819 154 378 00015
Catégorie juridique 9220 Association déclarée
http://juno-publishing.com/
 
 
 
Meurtre à l’écurie
Copyright de l’édition française © 2023 Juno Publishing
Copyright de l’édition anglaise © 2019 Elizabeth Noble
Titre original : Run for the Roses
© 2019 Elizabeth Noble
Traduit de l’anglais par Naty
Relecture et correction par Valérie Million
 
Conception graphique : © Mary Ruth pour Passion Creation
Tout droit réservé. Aucune partie de ce livre, que ce soit sur l’ebook ou le papier, ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing :
http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-38440-377-6
Première édition française : février 2023
Première édition : novembre 2019
 
Édité en France métropolitaine
 
 
Table des matières
Avertissements
Dédicace
Remerciements
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
À propos de l’Auteur
Résumé

 
 
 
 
Avertissements
 
 
 
 
 
Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur, ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
 
Ce livre contient des scènes sexuellement explicites et homoérotiques, une relation MM et un langage adulte, ce qui peut être considéré comme offensant pour certains lecteurs. Il est destiné à la vente et au divertissement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous avez effectué votre achat. Merci de stocker vos fichiers dans un endroit où ils ne seront pas accessibles à des mineurs.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dédicace
 
 
Ce livre est dédié à tous ceux qui ont déjà aimé un cheval. Il est également dédié à mon Sigfried (alias Siggy), disparu mais pas oublié, pas un pur-sang, mais définitivement un champion.
C’était vraiment l’une des meilleures bêtes du monde.
 
 
 
 
 
 
Remerciements
 
 
J’aimerais remercier mes bêtas, Lisa, Anne, Ann et Terry pour leur aide formidable. Il n’y a pas suffisamment de façons de dire merci à mes lecteurs. J’espère que vous apprécierez l’histoire.
 

Black Hills #1



 
Chapitre 1
 
 
 
 
Tout le monde pensait que le jour le plus chargé à Churchill Downs était celui où chevaux, jockeys, entraîneurs, propriétaires et fans descendaient pour le Kentucky Derby. Les gens venaient du monde entier pour regarder la course ; même les gens qui n’aimaient pas les chevaux étaient familiers avec ce qui avait été surnommé il y a longtemps « les deux minutes les plus excitantes du sport ».
Val Mihalic se pinça l’arête du nez entre le pouce et l’index pour tenter de se débarrasser de son mal de tête. Il éteignit son ordinateur pour la journée et recula sa chaise de son bureau. Le premier samedi de mai était peut-être le grand jour de la course, mais en réalité, c’étaient les mois suivants qui étaient les jours les plus chargés pour les gens comme Val. Il y avait des journées familiales, une foule d’autres courses, des visites et des évènements de groupe, pour n’en citer que quelques-uns. Churchill Downs était peut-être mieux connu pour le Kentucky Derby, mais pendant une bonne partie de l’année, il se passait quelque chose pour attirer les foules, et les ordinateurs s’occupaient de tout, sauf des chevaux.
Il déplia son long gabarit d’un mètre quatre-vingt-dix de sa chaise et s’étira.
— Dieu merci, cette journée est enfin terminée, dit-il aux murs de son alcôve et il se mit sur la pointe des pieds pour regarder au-dessus du mur les postes de travail entourant le sien.
D’autres personnes quittaient le département informatique, ayant l’air d’être aussi ébouriffées et fatiguées que lui.
Val desserra sa cravate, écarta ses cheveux de son visage, attrapa son sac à bandoulière et se dirigea vers le parking. Son pick-up gris était une vision bienvenue. Il glissa son téléphone dans le support du tableau de bord et alluma de la musique avant même de mettre la clé dans le contact. Il abandonna l’air conditionné en faveur des vitres baissées lorsqu’il s’engagea sur l’autoroute.
La ferme équestre où vivait Val était à mi-chemin entre Louisville et Lexington. Val préférait de loin la région de Lexington, le vrai pays des chevaux. La ville laissa place des collines verdoyantes, à des milliers de kilomètres de clôtures blanches et à un ciel bleu. Il tapa son pied libre contre le sol, se détendit contre le siège, mit le régulateur de vitesse et profita du paysage de fin d’après-midi qui défilait. Avec de la chance, il serait rentré à temps pour assister à certains des entraînements de fin de journée.
Sa sortie se profilait enfin, et à huit cents mètres plus loin se trouvait l’arche de fer et l’entrée de Spinning Star Farms. Il guida lentement son camion le long de l’allée principale. Regarder les juments et les poulains se déplacer dans le grand pâturage à sa gauche alors qu’il passait était toujours divertissant. Les trois plus jeunes poulains, sur leurs jambes et les queues ébouriffées, se poursuivirent l’un l’autre, puis opérèrent un demi-tour pour retourner vers les juments au pâturage et prendre une collation rapide.
Val continua le long de l’allée, qui ressemblait plus à une route d’accès à la ferme, allant au-delà du bâtiment des bureaux, de quatre énormes écuries, de la piste d’entraînement et des portes de départ des entraînements. Il ne s’arrêta pas avant d’être de l’autre côté d’une petite colline. Là, sous de grands arbres ombragés, se trouvait une plus petite maison avec une écurie pour deux chevaux à côté. Il y a longtemps cela avait été la maison du gardien, mais maintenant c’était la maison de Val.
Il se gara à côté de la maison, pris ses affaires et se dirigea vers la porte. Val pouvait entendre ses trois chiens de l’autre côté. Il poussa la porte et recula.
— Hé, les gars. Est-ce que je vous ai tous manqué ? Vous m’avez manqué.
Les trois chiens bondirent autour de lui, rivalisant d’attention. Ils n’étaient pas autorisés près des écuries principales ou des installations d’entraînement, mais il y avait beaucoup de place pour qu’ils puissent courir de ce côté de la colline. Il y avait un plus petit pâturage derrière son écurie et ils étaient obéissants pour rester à l’intérieur.
Il les laissa explorer et faire leurs affaires pendant qu’il rentrait à l’intérieur et se changeait en tee-shirt, short et chaussures de randonnée. Son prochain arrêt était l’écurie, pour sortir son cheval. Sig n’était pas un pur-sang ou même un cheval de course ; c’était un cheval de trait grand, doux et la raison pour laquelle Val louait cet endroit.
Val s’étira contre la clôture du pâturage avant de siffler ses chiens et de partir en randonnée autour de la propriété. Il y avait un sentier en haut de la colline qui menait à un endroit où il pouvait s’asseoir et regarder les séances d’entraînement de l’après-midi ainsi que le dressage des pur-sang. Ses chiens ne s’approchaient pas des zones d’entraînement, et de là, Val pouvait voir tout ce qu’il voulait voir. Il n’y avait pas besoin de s’inquiéter d’être un élément perturbateur pour les jeunes chevaux en cours d’entraînement.
Un des jockeys fit un signe de la main et Val lui rendit la salutation. Quand les chevaux eurent terminé de s’entraîner et qu’ils commencèrent leur promenade de récupération, le jockey lui fit un pouce levé. C’était l’indication pour Val qu’il était temps de rentrer chez lui, de mettre les chiens à l’intérieur et de cajoler Sig pour le faire revenir dans l’écurie.
Le temps que Val se dirige vers la plus éloignée des quatre écuries, les garçons d’écurie remettaient les chevaux de course dans leurs stalles. De nombreuses personnes se déplaçaient, les baignant, les pansant, leur apportant nourriture et eau, et se préparant généralement à coucher les chevaux pour la nuit. Les garçons d’écurie et les palefreniers étaient leurs principaux gardiens.
Rod Duncan était le propriétaire et l’entraîneur en chef de Spinning Star, et c’était l’écurie abritant ses chevaux dans laquelle Val s’était rendu. En règle générale, Val restait à l’écart des chevaux appartenant aux clients de Rod, bien qu’il ait accès à toutes les parties de la ferme.
Val alla dans plusieurs des stalles. Il connaissait les chevaux les plus gentils de ceux qui n’étaient pas aussi sociables. C’était toujours un ravissement de réaliser que les chevaux se souvenaient de lui et venaient à l’avant de leurs stalles, la tête penchée au-dessus des portes de ces dernières pour attirer l’attention. Il était heureux de gratter mentons et oreilles pendant qu’il attendait. Plusieurs palefreniers et garçons d’écuries avaient remarqué combien les chevaux aimaient Val. Le sentiment était mutuel.
Finalement, le cheval et le jockey qu’il attendait arrivèrent. Un palefrenier menait le cheval, et Janelle, sa cavalière pour l’entraînement ainsi que jockey, marchait à côté d’eux. Une fois que le cheval fut dans sa stalle, Janelle tapota son côté et son flanc puis s’éloigna. Val savait déjà qu’il fallait garder une distance de sécurité. Il n’était pas exclu pour Sunny de donner un coup de sabot avec ses pattes arrière musclées. Il aspira de l’eau avec enthousiasme, joua dans le bac à eau pendant une minute, puis se dirigea

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text