Expérience magique 4 , livre ebook

icon

305

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2021

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

305

pages

icon

Français

icon

Ebook

2021

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Je m’apprête à entamer ma troisième et ultime année d’étude de la sorcellerie. En deux ans, ma vie a été chamboulée. En tant que sorcière issue d’une famille décriée par tous, je suis devenue la cible des plus puissants. Et, maintenant, je suis unie à l’un d’eux.
J’essaye encore de me convaincre que c’est un moindre mal par rapport aux derniers événements, mais tout est lié, je le sens.


Parmi la multitude de problèmes qui gravitent et se multiplient joyeusement autour de moi, une seule question me taraude : Grégoire m’aidera-t-il à réaliser la prophétie des Dumont et à briser les chaînes actuelles du pouvoir ?

Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

24 novembre 2021

Nombre de lectures

2

EAN13

9782819107699

Langue

Français

Suzanne Williams


POUVOIRS partie 1


Expérience magique 4
Du même auteur aux Editions Sharon Kena
Tombola Surnaturelle l’intégrale
Intelligence et Sentiments
Promenons-nous dans les bois, loup y es-tu ?
Expérience magique 1 à 3
Sorcières et chasseurs
« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l’article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »


© 2021 Les Editions Sharon Kena
www.skeditions.fr
« Le savoir, c’est le pouvoir. »
Table des matières
Du même auteur aux Editions Sharon Kena
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre 20
Chapitre 21
Chapitre 22
Chapitre 23
Chapitre 24
Chapitre 25
Chapitre 1
J’ouvre ma valise sur mon lit en poussant un soupir. À l’intérieur se trouve le communiqué de l’administration à la suite des meurtres dans les écoles du monde entier. Je l’ai reçu par courrier et laissé de côté pendant deux mois, mais mes pensées n’ont eu de cesse de revenir sur ce sujet inévitable. Après ce réveil de notre organisation, du fait des tragiques événements, les décrets se sont mis à pleuvoir et je me suis habituée à consulter les informations chaque jour. Même si je sais que tout ce qui y est raconté au sujet des sans-pouvoirs n’est qu’un tissu de mensonges, je m’applique à suivre chaque élément. Il y a eu beaucoup de mesures préventives contre les soi-disant coupables. Beaucoup sont si absurdes qu’elles montrent combien les sorciers méconnaissent ceux qui n’abritent pas de magie en eux. Qui pourrait croire qu’on peut se protéger de sa voisine, madame Tout-le-Monde, avec du banal romarin attaché autour du cou ? Bref, pour le moment, les décrets et changements n’ont pas trop d’impacts, mais je doute qu’on demeure encore bien longtemps sur cette note légère.
Au-delà des actions ridicules promues par notre organisation, il y a les arrestations. Les sorciers mis sous pression dénoncent des sans-pouvoirs sans preuve, pour un simple regard trop appuyé. Résultat, ces pauvres malheureux sont enlevés et l’on n’entend plus jamais parler d’eux. Je ne veux même pas imaginer ce qu’il leur arrive. Surtout que je ne perds pas de vue la manière cruelle dont les inquisiteurs sont punis depuis des siècles. Ces hommes n’étaient probablement pas des enfants de chœur, mais méritent-ils de vivre une éternité comme esclave entre les murs de l’administration ? Après tout, ils ont bien servi à Hugues Clément pour prendre le pouvoir sur le monde des sorciers. Ils devraient avoir une remise de peine.
Je me saisis de l’article et le brûle avec un sort. Je ne veux pas que mes parents tombent dessus si je me contente de le jeter à la poubelle. Le seul point positif qui ressort de tout ça, c’est qu’il n’y a plus de meurtres de Mineurs. Enfin, il n’y en a plus qui sont étalés dans la presse. Je reste méfiante sur ce qui filtre dans la mesure où ceux qui donnent les informations ne sont que quelques pantins supplémentaires dans l’univers d’Alexandre Clément.
L’usage de ma magie fait ouvrir un œil à Biscuit, avant qu’il ne replonge dans le sommeil. Je dépose un bisou léger sur son crâne. Mon protecteur a été d’une efficacité redoutable quand il a été question de nous sortir du combat inégal que nous livrions à l’école lors du bal de fin d’année. Comme le bienheureux qu’il est, mon chien-dragon se met à ronfler doucement, la respiration régulière. J’aimerais pouvoir m’octroyer une petite sieste à mon tour, mais je dois boucler ma valise.
Je commence par vider mon tiroir à sous-vêtements dans le bagage, puis je m’attaque aux jeans. En tombant sur mon pantalon noir, des souvenirs de la cérémonie organisée à la mémoire des sorciers Mineurs tués dans les établissements scolaires me reviennent. Je n’ai jamais vécu un moment si hypocrite de ma vie. Comment ceux qui ont ordonné ces meurtres peuvent-ils aussi rendre honneur aux victimes ? Quand Alexandre Clément a pris la parole pour dérouler son discours larmoyant, assurant que l’administration avait l’intention de protéger les siens, j’ai bien cru que j’allais vomir. Nous étions des milliers réunis dans chaque village du monde pendant ces quelques heures, et beaucoup se sont laissé duper. Rien que de repenser à ce moment, mon pouvoir s’échauffe et fait couiner mon chien dans son sommeil.
Je me calme, mais l’image qui reste en moi n’aide pas. Au final, hormis le culot sans borne de l’homme qui tient notre organisation entre ses mains, il y a cette crédulité des sorciers qui m’attriste autant qu’elle m’exaspère. Au fil des semaines, nombreux sont les Mineurs qui se replient dans les villages magiques. Ils se placent volontairement sous la coupe protectrice de notre institution suprême sous couvert de craintes infondées vis-à-vis des sans-pouvoirs dont ils s’éloignent encore plus. Rien que le mot « sans-pouvoir » fait maintenant frémir ceux qui sont jugés comme les plus faibles d’entre nous. Tout ceci est la preuve que l’emprise de l’administration sur les sorciers est effrayante.
Pour se montrer au top de la situation, les journaux corrompus, ou ignorants, c’est selon l’avis, ont relayé l’enquête sur les meurtres des Mineurs. Quand on sait réellement qui est à l’origine des assassinats, il est intolérable de lire ces ramassis de bêtises. Mes amis qui étaient présents lors du combat à l’école éprouvent une forme de colère avancée, tout comme moi. Mais nous ne sommes qu’une poignée d’élèves et nous n’avons pas la possibilité de propager la vérité. Cet état de frustration ne cesse de grimper à chaque nouvelle parution d’un élément d’enquête mettant en avant un sans-pouvoir prétendument coupable et qui termine exécuté.
Je prends de longues inspirations en chargeant ma valise. Au moment de récupérer des affaires qui traînent sur mon bureau, je tombe sur les lettres que j’ai reçues cet été. La dernière est de Simon. Je n’ai pas eu le courage de la jeter parce que j’apprécie toujours le puissant. S’il n’était pas un Clément, nous pourrions être des amis proches. Au lieu de ça, je me retrouve à refuser ses demandes pour que nous nous voyions pendant les vacances. J’ai décidé que, lors de ces deux mois, je devais prendre du recul et en profiter pour me tenir éloignée des Clément et de l’organisation. Ma seule entorse a été pour assister à la cérémonie des Mineurs où je n’ai pas pu faire autrement que croiser Simon. J’ai écourté cet instant, surtout lorsque son père m’a adressé une menace visuelle. Je me fichais bien qu’il trouve ma présence gênante, il était hors de question que je ne rende pas hommage aux victimes. Je ne m’écraserai jamais parce qu’il en a décidé ainsi.
Lors des semaines écoulées, j’ai aussi découvert à travers la presse que Simon fréquentait tout un tas de sorcières pour faire son choix de future compagne. J’aurais été heureuse de cette nouvelle s’il n’avait pas l’air si triste sur toutes les photos des journaux, et s’il ne m’indiquait pas dans ses lettres qu’il faisait cela uniquement pour satisfaire les exigences de son père. Il garde espoir qu’un jour je romprai mon attache avec Grégoire. Pourtant, je me suis davantage engagée en assurant à ce dernier que je ne chercherai pas de solution pour nous séparer en échange d’une protection pour mes amis lors de ces vacances d’été. En me liant à Grégoire, j’ai brisé le cœur de Simon. J’en ai conscience, sans compter que mon choix le concernant est fait, mais il continue de s’accrocher malgré mon comportement distant. Je ne sais plus quoi faire pour qu’il comprenne qu’entre nous c’est impossible. Seul le temps pourra aider.
En triant les lettres, je tombe sur celles d’Alexis. Elles contiennent beaucoup de banalités à cause de la surveillance potentielle des courriers, mais je les apprécie parce qu’elles contribuent à nous rapprocher toujours plus. Notre lien d’amitié en est renforcé à chaque mot échangé. Le sorcier californien et moi nous sommes revus plusieurs fois pendant les vacances pour des journées dans diverses villes du monde. J’ai profité de ces moments pour lui raconter ce qu’il s’est passé au bal de fin d’année, mais également lui parler de tous les doutes qui m’envahissent. Alexis est mon confident, et j’ai une confiance aveugle en lui. L’inverse est aussi vrai. Il m’a dit qu’il n’est au courant de rien sur le complot de l’administration, mais il espère avoir des informations maintenant qu’il a fini ses études et rentre dans la vie active.
Il m’a également révélé qu’il avait surpris une conversation sur les créateurs dans les couloirs de l’organisation. Apparemment, beaucoup de sorciers ont effectué des tests de dépistage pour savoir s’ils en étaient, et cette campagne de recensement est loin d’être terminée. J’ignore ce qu’on réserve aux gens comme Ethan et moi, mais ça ne sent pas bon pour nous.
J’ai profité de ces vacances pour passer beaucoup de temps avec Jenny et les créatures de sa boutique lorsque mes parents travaillaient. Nous nous sommes beaucoup rapprochées et j’ai commencé à apprendre quelques vérités à la pâtissière, qui les a acceptées sans remettre en question ma parole. J’ai la sensation que je peux lui faire confiance, mais je ne veux pas non plus la heurter avec la noirceur de notre univers. D’un autre côté, je me re

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text