Confusion , livre ebook

icon

341

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

341

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus


Les gens disent que le cœur a ses raisons que la raison ignore. Ce sont des idiots.


Les cicatrices que je porte sont invisibles pour tous sauf pour moi, et je m’en sers pour soutenir les murs que j’ai construits autour de moi. Je me cache du monde entier.



Mais il a bouleversé ma vie.


Le contrôle que je maintiens est au point de rupture, et depuis que nos yeux se sont croisés, tout est chamboulé.


Je ne peux pas l’avoir, et il ne peut pas m’avoir. Nous le savons tous les deux. Pourtant je ne suis pas sûre que Tarrant Reigns ait jamais suivi les règles de qui que ce soit.


Tout et tout le monde est contre nous.


Même son frère.


Caden nous a réunis, désormais il se met en travers de notre chemin.

Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

05 janvier 2023

Nombre de lectures

10

EAN13

9782384403219

Langue

Français

Publié par
JUNO PUBLISHING
2, rue Blanche alouette, 95550 Bessancourt
Tel : 01 39 60 70 94
Siret : 819 154 378 00015
Catégorie juridique 9220 Association déclarée
http://juno-publishing.com/
 
 
 
Confusion
Copyright de l’édition française © 2023 Juno Publishing
Copyright de l’édition anglaise © 2017 Maria Macdonald
Titre original : Dazed
© 2017 Maria Macdonald
Traduit de l’anglais par Oaso
Relecture et correction par Anthony Meugnier, Isa JW
 
Conception graphique : © Francessca Webster pour Francessca’s PR & Design
Tout droit réservé. Aucune partie de ce livre, que ce soit sur l’ebook ou le papier, ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing :
http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-38440-321-9
Première édition française : janvier 2023
Première édition : avril 2017
 
Édité en France métropolitaine
 
 
Table des matières
Avertissements
Dédicace
Prologue
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre 20
Chapitre 21
Chapitre 22
Chapitre 23
Chapitre 24
Chapitre 25
Chapitre 26
Chapitre 27
Chapitre 28
Épilogue
Extraits du point de vue de Tarrant
Extrait N° 1
Extrait N° 2
À propos de l’Auteur
Résumé

 
 
 
 
Avertissements
 
 
 
 
 
Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur, ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
 
Ce livre contient des scènes sexuellement explicites et un langage adulte, ce qui peut être considéré comme offensant pour certains lecteurs. Il est destiné à la vente et au divertissement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous avez effectué votre achat. Merci de stocker vos fichiers dans un endroit où ils ne seront pas accessibles à des mineurs.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dédicace
 
 
Pour Laura,
Tu me tiens debout et tu me fais avancer. Et tu es l’âme la plus douce que je connaisse.
 
 
Confusion
Délivrance #1
 

 
Maria Macdonald
 

 
Prologue
 
 
 
 
Je ne peux pas bouger.
D’énormes mains musclées serrent mon cou. Je peux sentir des bouts de doigts s’enfoncer dans ma gorge, ses ongles creuser en moi comme s’il essayait de percer ma peau.
— Devin, dis-je d’une voix rauque, mais c’est tout ce que j’arrive à faire jaillir alors qu’il serre encore plus fort, mettant fin à tout espoir de m’en sortir par la discussion.
— Ferme ta putain de gueule. Je ne t’ai pas donné le droit de parler.
Il crache ces mots et quelques gouttes de salive atterrissent sur mon visage.
— Tu penses pouvoir te balader dans l’école, habillée comme ça, à essayer d’attirer l’attention de tous les hommes que tu peux ? Que ça ne finirait pas par arriver un jour ? Tu es encore plus stupide que les pétasses du club de cheerleading, ricane-t-il avec une lueur menaçante dans les yeux.
Il adore ça. Je peux sentir son pénis étirer son caleçon alors que je tente de contenir la bile qui remonte de mon estomac.
— C’est ta faute, c’est toi qui me fais faire ça. Tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même.
Son sourire est aussi sombre que ses yeux alors qu’il me toise de haut avec un plaisir non dissimulé.
À ce moment-là, je sais que je regarde le visage du mal incarné.
 
 
Je me redresse tout d’un coup dans mon lit, ma respiration laborieuse et mon cœur battant anormalement vite. De la sueur coule le long de mon dos tandis que j’essaie de me ressaisir. Je ne crie plus lorsque je me réveille. À la place, je regarde Morgan et soupire, soulagée, en voyant qu’elle est toujours endormie. On ne peut pas définir ses murmures doux comme étant des ronflements, mais il est clair qu’elle fait partie des gens qui respirent par la bouche.
Une fois mon cœur calmé, je me traîne hors du gouffre où mon cauchemar persiste, m’accrochant aux recoins de ma mémoire. Mon réveil relaie ce que je soupçonnais déjà, étant donné que la pièce est plongée dans l’obscurité ; il est un peu plus de cinq heures du matin et les cours ne commencent pas avant neuf heures.
Autant se lever.
Sur cette pensée, je soupire de frustration. Il n’y a aucun moyen de retrouver le sommeil, maintenant.
Silencieusement, j’attrape mes affaires de toilette et me dirige vers la salle de bain, jetant un dernier regard désireux vers mon lit en sortant de la pièce. Les draps ont besoin d’être changés, ma sueur infusée de peur les a trempés, une fois de plus.
Morgan sait pour mes mauvais rêves. Nous dormons dans la même pièce donc il n’y a aucun moyen de cacher leur férocité, surtout lorsque je hurle pendant mes cauchemars. Je ne lui ai jamais parlé des horreurs qui les emplissent, en revanche, et comme elle est une très bonne amie, elle ne m’a jamais posé de questions.
En soupirant, j’étire mon cou et me demande si j’arriverai un jour à passer à autre chose.
Devin a mis fin à la vie que j’ai autrefois menée, et à cause de lui, j’ai changé. L’image que me renvoie tous les jours le miroir m’est maintenant inconnue. Je sais qui est la vraie moi. Celle que j’ai fuie est toujours quelque part, là-dedans, mais elle est soumise, dominée, et je ne suis pas sûre de trouver, un jour, un moyen de la ressusciter.
Je ne me fais pas facilement d’amis ces derniers temps. J’ai du mal à accorder ma confiance, même Morgan a dû se battre pour l’obtenir et devenir ma meilleure amie. Après ce qu’il m’est arrivé, j’étais heureuse d’avancer toute seule. Je me sentais plus en sécurité ainsi, mais aujourd’hui, je suis incapable d’imaginer ma vie sans elle à mes côtés. Sincèrement, ça aussi, cela me fait peur, car je sais que, parfois, je me raccroche à elle et je ne veux pas être dépendante de Morgan quant à mon propre bonheur. Je ne veux être dépendante de personne.
À l’école, les gens ont tendance à m’éviter. Ils me voient comme froide ; apparemment, je tiens tout le monde à distance. Morgan m’a dit que les gens pensaient que j’avais un problème comportemental. Mon ancien thérapeute m’a expliqué que certaines personnes dans ma situation continuaient à vivre comme les victimes qu’elles avaient été autrefois. Elles devenaient apeurées et bien trop conciliantes, mais je suis différente, « conflictuelle » et « ergoteuse » sont des mots qu’elle a utilisés pour me décrire. Je pense m’être un peu adoucie depuis que je suis entrée à l’université il y a deux ans, et maintenant, on me voit plus comme « réservée », bien que l’on m’ait traitée de pire, de froide, coincée, même haineuse. Ces noms m’auraient dérangée si j’avais toujours été capable de me soucier des petites choses comme l’ancienne moi. Ce n’est plus le cas, il a tout ruiné.
La vérité est que j’aime bien avoir des amis – si seulement je pouvais être sûre que les gens étaient sincères. Mon cerveau me dit que si j’étudie quelqu’un assez sérieusement, peut-être que je serai capable de voir quel genre de personne il est. Je serai capable de voir s’il est bon ou mauvais. Le seul problème est que j’ai arrêté de faire confiance à mon propre jugement, il y a des années de cela. Si je pense que quelqu’un est honnête, je deviens son amie et reste loyale jusqu’à la fin. Cependant, ce n’est pas comme s’il y avait une file d’attente devant la porte de ma chambre, et heureusement, Morgan n’a pas l’air de se soucier que je sois accrochée à sa hanche.
J’ai arrêté ma thérapie six mois après l’attaque et je trouve toujours les nouvelles personnes un peu effrayantes.
 

 
Chapitre 1
 
 
 
 
— Donc. J’ai écouté la conversation des reines des potins un peu plus tôt, souffle Morgan en trottinant à mes côtés alors que je me rends d’un cours à l’autre.
Je lui jette un regard, mais ne dis rien.
— Elles parlaient des entraînements de cheerleading. Lors de leur séance matinale, Gina a dit qu’il y avait un nouveau garçon dans le gymnase.
— Ah oui ? réponds-je, pas intéressée.
Morgan attrape mon bras, m’arrête et je me retrouve face à elle.
— Sérieusement, ce mec est supposément B.G. beau gosse, me dit-elle, excitée en sautillant sur place.
— B.G. beau gosse par opposition à quoi ? G.B. gars banal ? rétorqué-je en roulant des yeux, mes lèvres tressaillant.
— Ha ha, très drôle, Laura.
Morgan se penche en avant en serrant sa poitrine.
— Oh, je n’arrive pas à m’arrêter de rire. Et voilà, j’ai perdu une côte, siffle-t-elle, impassible, son visage de marbre tandis qu’elle hausse un sourcil en me regardant.
Ses mimiques me font éclater de rire. Le temps que je me calme, Morgan se penche en avant et croise les bras. Je me mords la lèvre inférieure pour essayer de m’empêcher de rire à nouveau.
— Tu ne peux pas me dire que tu n’es pas, ne serait-ce qu’un peu, curieuse. Enfin, si les cheerleaders parlent de lui, c’est qu’il doit être vraiment beau !
Je lui souris.
— Morgan, je suis sûre qu’il est beau, et je suis aussi sûre que toutes les filles vont baver en le voyant. Je ne doute pas qu’il va tenter de jouer à qui a la plus longue avec les autres garçons, et qu’ils vont tous se jeter à ses pieds pour devenir son ami parce qu’il sera automatiquement « un de ces mecs », dis-je en mimant des guillemets avec mes doigts. Ce que je ne vois pas, c’est pourquoi cette

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text