La Paix des collines , livre ebook

icon

163

pages

icon

Français

icon

Ebooks

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

163

pages

icon

Français

icon

Ebook

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Les Promesses du haut pays introduisait l'arrivée de la famille Mahaux dans le mont des Chirats. L'Occupation a laissé ses traces, mais, après la guerre, chacun s'efforce de reconstruire sa vie. Autour de Jean, toute la famille n'a qu'un but : faire progresser la scierie. La tâche sera rude.
Voir Alternate Text

Nombre de lectures

13

EAN13

9782812917264

Langue

Français

Originaire du massif du Pilat,Maurice Chalayerest issu d’une famille de scieurs depuis plusieurs générations. Au contact de ses aînés, il a appris à aimer le métier, dans la nature parfois hostile du haut pays. C'est donc une histoire criante de vérité qu'il relate ici, avec un talent qui ne se dément pas. Il partag e aujourd'hui son temps entre l'écriture, le journalisme et la formation…
Du même auteur
Les Promesses du haut pays Un buisson d’aubépine
Du même auteur
Aux éditions De Borée
Autres éditeurs
Retour à Rochessac En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie, 20 rue des Grands-Augustins, 75006 Paris. ©DeBorée,2000
Titre
MAURICECHALAYER
LAPAIX DES COLLINES
Dédicace
À Patricia, celle qui aiguise mes mots sur la pierre à huile de sa sensibilité.
«Ce n’est pas la facilité qui est bonne, ou du moins qui ouvre le plus à la vie: c’est la difficulté. La vie est du côté de l’effort, pourvu que l’effort soit un élan de confiance.»
Henri POURRAT
Pour mémoire
OUSSÉS PAR LA CRISE ÉCONOMIQUE, Jean Mahaux, Mélanie, son épouse, lePtour d’estive du troupeau coloré,mont des Chirats à l’automne 1930, le jour du re Antoine et Marthe, ses deux enfants, arrivent avec leur seul bien, un camion, sur emmené par Zachaïr, le berger. Comptant sur «les promesses du haut pays», ils quit tent, donc, le Beaujolais et le moulin à scier familial qui ne les nourrit plus. La issant derrière eux, Rose et Claudius, la famille Mahaux loue, entre Loire et Ardèche, une vraie scierie à Rochessac, petit village de montagne si proche du ciel et des futaie s de sapins. À proximité, la région stéphanoise, très animée par son activité industrielle–houillères, Manufrance, Manufacture d’ armes, négociants, charpentiers…offre à la scierie Mahaux de réelles perspectives d e travail. Le patron, Jean Mahaux, en habile commerçant, les s aisit et ne cesse de faire prospérer son entreprise. Très en avance sur son te mps, il réussit à imposer ses savoir-faire dans un monde rural fermé et peu encli n au développement. C’est, malheureusement, sans compter sur les rigueu rs climatiques et la noirceur des forêts qui exacerbent les rancœurs et révèlent des jalousies inextricables. On fait payer cher, par des attaques contre ceux qu’il aime , contre ses biens, à Jean Mahaux d’être l’étranger qui réussit: accident, incendie, délation, empoisonnement, emprisonnement, meurtre… Les actes de malveillance se succèdent de 1932, où les confrères jaloux tentent d’incendier la scierie, à la mort du petit Alexis, en 1935, écrasé par l’éboulement des grumes, sans oublier la délation pendant la sombre période de la guerre qui, de janvier1944 à la Libération, jette Jean en prison, derrière les murs épais de la forteresse de Sisteron. Pendant les longs mois d’in carcération, sa femme, Mélanie, ses filles Marthe et Pauline, prennent en main la desti née de la scierie et révèlent la force de leur caractère. L’épuration fait éclater la vérité et permet de dém asquer l’odieux aubergiste de Rochessac, celui qui, de sa main criminelle, provoq ua la mort du troisième enfant Mahaux, celui qui, aussi, fit arrêter Jean Mahaux e t assassiner Henri Sabot, l’ami de la première heure. Le bûcheron tombera en mars1944 sou s les balles de la milice et des Allemands, en tentant de protéger, au cœur de la fo rêt, deux Juifs, Pierre et Félix. Le délateur, Paul Courtial, après être dépossédé de se s biens, est jeté en prison sous décision de la cour de justice de Saint-Étienne, à l’automne 1944. En parallèle à ce monde rude et besogneux de la for êt et du bois, la jeunesse insouciante de l’avant-guerre, entraînée par Pierre Vandel, l’instituteur, sous l’œil vigilant du curé, skie tout l’hiver et participe à des concours endiablés. Aux beaux jours, elle danse à la moindre occasion sur les air s d’accordéon du jovial petit Didi, le menuisier, mais perd ses illusions avec la guerre e t ses atrocités. Déchirements, aussi, pour Antoine Mahaux qui, pour bâillonner son chagrin, quitte le mont des Chirats en s’engageant dans l’armée de lib ération. La guerre, en effet, lui a enlevé son soleil: Marie Sabot, la fille du bûchero n, celle qui l’initia aux plaisirs de l’amour, dans l’écrin rocheux de la chibotte des co mmunaux, alors qu’ils n’étaient que des adolescents. Mais l’amitié, la vraie, celle que la famille Mahau x partage avec le petit Didi, puis avec la famille Sabot, et ensuite avec Zachaïr, l’i diot du village, détrône la mesquinerie
et la méchanceté. Elle permet, enfin, à la Libérati on, de retrouver la sérénité sur les landes enneigées. La fin de la guerre est proche… En attendant le ret our des êtres chers sur le mont des Chirats, on peut entrer dans «la paix des collines»…
Première partie
LA PAIX SUR LE MONT DES CHIRATS
Noël 1944Décembre 1947
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text