Sanctifiée , livre ebook

icon

207

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2013

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

207

pages

icon

Français

icon

Ebook

2013

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Durant des mois Clara Gardner s’est exercée à affronter le feu de ses visions, mais n’était pas préparée au choix qu’elle a dû faire ce jour-là. De plus, après coup, elle a découvert qu’être en partie un ange n’avait rien de simple. À présent, déchirée entre son amour pour Tucker et ses sentiments confus à propos des rôles qu’elle et Christian semblent destinés à jouer dans un monde à la fois beau et dangereux, Clara se débat avec une révélation troublante: quelqu’un qu’elle aime va mourir dans l’intervalle de quelques mois. Avec un avenir aussi incertain, tout ce qui est sûr pour Clara, c’est que le feu n’était qu’un commencement. Dans cette suite fascinante de Céleste, Cynthia Hand nous parle de la joie d’un premier amour, de l’angoisse de la perte et de la confusion qui accompagne la création d’une identité.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

28 août 2013

Nombre de lectures

84

EAN13

9782897332198

Langue

Français

Copyright © 2012 Cynthia Hand
Titre original anglais : Hallowed
Copyright © 2013 Éditions AdA Inc. pour la traduction française
Cette publication est publiée en accord avec HarperTeen, une division de HarperCollins Publishers
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.

Éditeur : François Doucet
Traduction : Danielle Champagne
Révision linguistique : Isabelle Veillette
Correction d’épreuves : Katherine Lacombe, Nancy Coulombe
Conception de la couverture : Sasha Illingworth
Montage de la couverture : Matthieu Fortin
Photo de la couverture : © 2012 Howard Huang
Mise en pages : Matthieu Fortin
ISBN papier 978-2-89733-217-4
ISBN PDF numérique 978-2-89733-218-1
ISBN ePub 978-2-89733-219-8
Première impression : 2013
Dépôt légal : 2013
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque Nationale du Canada

Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7
Téléphone : 450-929-0296
Télécopieur : 450-929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com

Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99

Imprimé au Canada



Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Hand, Cynthia, 1978-

[Hallowed. Français]

Sanctifiée

(Série Céleste ; 2)
Traduction de : Hallowed.
Pour les jeunes de 13 ans et plus.

ISBN 978-2-89733-217-4

I. Champagne, Danielle, 1958- . II. Titre. III. Titre : Hallowed. Français.

PZ23.H36Sa 2013 j813’.6 C2013-941463-0
Conversion au format ePub par: www.laburbain.com
À Carol, ma mère
Alors que les hommes avaient commencéà se multiplier sur la surface du sol et que des filles leur étaient nées, les fils de Dieu virent que les filles d’homme étaient belles et ils prirent pour femmes celles de leur choix.
— Genèse 6,1-2
Prologue
Dans le rêve, il y a de la tristesse. C’est le sentiment dominant, une terrible peine qui m’étouffe, m’aveugle, alourdit mes pas alors que j’avance dans l’herbe haute. Je marche parmi les pins et monte une pente douce. Ce n’est pas la colline de ma vision, ni l’incendie de forêt, ni aucun lieu que j’ai déjà vu. C’est nouveau. Là-haut, le ciel est d’un bleu pur, sans nuages. Le soleil brille. Les oiseaux chantent. Une brise chaude agite les arbres.
Une Aile Noire est sans doute proche, très proche, si la peine ressentie en est un signe. Je jette un coup d’œil autour de moi. Et je vois alors mon frère qui marche à côté de moi. Il porte un costume, veston noir et tout le reste : chemise boutonnée gris foncé, chaussures luisantes, cravate argentée rayée. Il regarde droit devant, sa mâchoire trahissant une détermination, de la colère ou autre chose que je ne peux interpréter.
— Jeffrey, murmuré-je.
Il ne me regarde pas. Il dit :
— Finissons-en.
J’aimerais savoir ce qu’il veut dire.
Puis, quelqu’un prend ma main. La chaleur de sa peau m’est familière, les doigts effilés mais masculins qui enferment les miens. Une main de chirurgien, ai-je déjà pensé. Celle de Christian. J’ai le souffle coupé. Je ne devrais pas le laisser me tenir la main. Pas maintenant, pas après toute cette situation. Mais je ne la retire pas. Mon regard remonte sa manche jusqu’à son visage, ses yeux verts sérieux, piquetés d’or. Et pendant un instant, la tristesse s’apaise.
Tu peux le faire, chuchote-t-il dans mon esprit.
1
À la recherche de Midas
Jacinthe n’est plus bleue. Le feu a transformé la Chevy luv 1978 de Tucker en un mélange de noir, de gris et de rouille. La chaleur a fait éclater les fenêtres, il n’y a plus de pneus et, à l’intérieur, ne reste plus que de l’affreux métal noirci et tordu, un tableau de bord et du rembourrage fondus. Difficile de croire qu’il y a quelques semaines, l’une de mes activités préférées consistait à me balader dans ce vieux camion, fenêtres baissées, doigts exposés au vent, décochant des regards à Tucker juste parce que j’aimais bien le regarder. C’est là que tout est arrivé, moi appuyée contre la banquette usée de Jacinthe, qui sentait le moisi. C’est là que je suis tombée amoureuse.
Maintenant, tout a brûlé.
Tucker examine ce qui reste de Jacinthe de ses yeux bleus attristés et troublés, une main appuyée sur le capot calciné, comme s’il lui faisait ses adieux. Je prends son autre main. Il n’a pas dit grand-chose depuis que nous sommes arrivés ici. Nous avons passé l’après-midi à errer dans la section brûlée de la forêt, à la recherche de Midas, le cheval de Tucker. Une partie de moi trouvait que c’était une mauvaise idée de revenir ici, mais quand Tucker m’a demandé de l’emmener, j’ai dit oui. Je comprends : il adorait Midas, pas seulement parce que c’était un champion de rodéo, mais parce qu’il avait assisté à sa naissance un soir et l’avait vu faire ses premiers pas chancelants, qu’il l’avait dompté et entraîné et l’avait chevauché sur presque toutes les pistes équestres de Teton County. Il veut savoir ce qui lui est arrivé. Il veut boucler la boucle.
Je sais ce qu’il éprouve.
Tout à coup, nous tombons sur la carcasse d’un wapiti, pratiquement réduit en cendres, et un instant j’ai cru que c’était Midas avant de voir les bois. C’est tout ce que nous avons trouvé.
— Je suis désolée, Tuck, dis-je à présent.
Je sais que je n’aurais pas pu sauver Midas. Ce jour-là, jamais je n’aurais pu transporter Tucker et un gros cheval en volant au-dessus d’une forêt en feu, mais j’ai encore l’impression que c’est ma faute d’une certaine manière.
Sa main se raidit dans la mienne. Il se tourne, arborant un début de fossette.
— Eh, ne t’en fais pas, dit-il.
Je passe un bras autour de son cou tandis qu’il m’attire vers lui.
— C’est moi qui devrais être désolé de t’avoir traînée jusqu’ici aujourd’hui. C’est déprimant. J’ai l’impression qu’il faudrait célébrer ou quelque chose comme ça. Tu m’as sauvé la vie, après tout.
Il sourit. Cette fois, c’est un vrai sourire, plein de chaleur, d’amour et de tout ce que je pourrais souhaiter. J’attire son visage à moi, trouvant moult consolations dans le mouvement de ses lèvres sur les miennes, le battement de son cœur dans ma paume, la stabilité et la force pures de ce garçon qui a volé mon cœur. Pendant une minute, je m’abandonne en lui.
J’ai échoué ma mission.
J’essaie de repousser cette pensée, mais elle s’accroche. Une torsion me broie intérieurement. Un grand coup de vent nous fouette et la pluie qui nous aspergeait doucement se met à tomber plus fort. Trois jours entiers de pluie, depuis les incendies. Il fait froid ; une humidité frisquette qui traverse mon manteau. La brume défile entre les arbres noircis.
En fait, cela me rappelle l’enfer.
Je me dégage de Tucker, tremblante.
Mon Dieu, je crois que j’ai besoin d’une thérapie.
Bien sûr. Comme si je pouvais m’imaginer en train de raconter mon histoire à un thérapeute, allongée sur un divan, révélant que je suis en partie ange, que tous les descendants d’anges viennent sur Terre pour accomplir une mission et que le jour de la mienne, je suis tombée par hasard sur un ange déchu. Qui m’a littéralement fait vivre l’enfer durant cinq minutes environ. Qui a essayé de tuer ma mère. Que j’ai combattu avec une sorte de lumière magique sacrée. Qu’ensuite j’ai dû m’envoler pour aller sauver un garçon dans une forêt en feu, sauf que je ne l’ai pas sauvé. J’ai sauvé mon petit ami à la place. Qu

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text