Kiam Tasgall , livre ebook

icon

257

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2013

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

257

pages

icon

Français

icon

Ebook

2013

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Telle est la mission des troupes d’Ilandar auxquelles se joindra Kiam dès son arrivée sur Fumervar. Or, si le plan d’action semble simple, nombreuses embûches compliqueront leur voyage, conduisant Kiam et ses compagnons sur des sentiers truffés de pièges, d’êtres machiavéliques et de créatures malodorantes. Conscients du temps jouant contre eux, parviendront-ils malgré tout à contrecarrer les vils desseins de Rothgar, et ainsi empêcher que la funèbre vision de l’oracle d’Éodès ne se concrétise? La flamme d’Araltar, dernier volet de la série Kiam Tasgall, vous fera découvrir l’univers explosif du royaume du feu, là où Kiam devra non seulement affronter l’ennemi, mais également le cours impétueux du destin qui s’acharne sur lui.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

30 septembre 2013

Nombre de lectures

6

EAN13

9782897333539

Langue

Français

Copyright ©2013 Nadine Bertholet
Copyright ©2013 Éditions AdA Inc.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Révision linguistique : Féminin pluriel
Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Katherine Lacombe
Design de la couverture : Matthieu Fortin
Illustrations de la couverture : ©Thinkstock
Mise en pages : Sylvie Valois
ISBN papier 978-2-89733-351-5
ISBN PDF numérique 978-2-89733-352-2
ISBN ePub 978-2-89733-353-9
Première impression : 2013
Dépôt légal : 2013
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque Nationale du Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7
Téléphone : 450-929-0296
Télécopieur : 450-929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750, Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada
Participation de la SODEC.


Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Conversion au format ePub par: www.laburbain.com
Pour Sandrine et Vincent.Que le vent porte vos voiles,que la terre nourrisse votre âme,que les océans bercent votre cœur,que le feu embrase vos passions.
1
Les cavernes d’Argor
Un cri perçant déchira le silence de la lande aride. Au loin, un énorme volatile décrivait des cercles dans le ciel, son piège se refermant graduellement sur une proie que Kiam ne pouvait voir. L’oiseau plongea enfin vers le sol puis, en quelques battements d’ailes, reprit de l’altitude, emportant dans ses serres son festin du soir.
Le dos appuyé contre le tronc d’un arbre mort, Kiam le regarda s’éloigner vers la chaîne de montagnes qui découpait l’horizon, massif rocheux d’où pointaient plusieurs volcans. Des volutes de fumée s’échappaient de leur sommet, alors qu’un seul d’entre eux crachait de façon discontinue des gerbes de liquide incandescent.
Jamais Kiam n’avait vu de paysage aussi désolé. S’étirant au pied de l’escarpement rocheux sur lequel il se tenait, la plaine asséchée n’était autre qu’un vaste territoire sillonné de profondes crevasses. Le manque flagrant d’eau rendait l’endroit peu propice à l’épanouissement de la vie. Seuls quelques animaux adaptés à des conditions aussi difficiles pouvaient y survivre, et encore là, ces derniers n’abondaient pas.
Son départ d’Oméros remontait à près de quarante-huit heures déjà. Le paysage qu’il contemplait depuis son arrivée sur le royaume du feu ne le rassurait guère. Il espérait que le reste du territoire de Fumervar se révélerait plus hospitalier, sans quoi leur mission serait franchement pénible. Encore faudrait-il qu’ils se mettent en branle…
Leur inaction l’exaspérait. Cinq jours s’étaient écoulés depuis l’enlèvement de Flarente. Une éternité aux yeux de Kiam. Compte tenu du climat instable régnant sur Fumervar, la menace d’une guerre imminente s’avérant plus réelle que jamais, il importait de ne pas agir spontanément. Serbert et Urkiel avaient donc insisté pour prendre le temps d’élaborer une stratégie visant à secourir la demoiselle.
Même s’il comprenait les raisons poussant les deux mages à ne pas intervenir de façon irréfléchie, Kiam sentait l’urgence de la situation, conscient de l’importance de chaque minute qui passait. S’ils tardaient trop, il n’y aurait peut-être plus personne à sauver…
D’après les paroles entendues par Pottam lors de l’affrontement au pied des falaises du col d’Aralvone, Keltor et Izarath auraient emmené Flarente à Ulthès, bourgade située à flanc de montagne dans le sud des territoires de Fumervar. Toutefois, rien ne confirmait qu’ils s’y trouvaient encore. S’ils avaient quitté l’endroit, comment parviendraient-ils à les retrouver ?
Pendant que, cloîtrés dans le bureau d’Urkiel, les deux mages planifiaient le départ pour Fumervar, l’arrivée d’Abélone et de Darius avait à la fois réconforté et troublé Kiam. Quand il avait vu sa tutrice, un mélange de soulagement, de rancœur et d’appréhension l’avait assailli. L’ambivalence de ses sentiments l’avait laissé de glace lorsque cette dernière l’avait serré fortement contre elle.
Étonnamment, Abélone n’avait pas manifesté la colère à laquelle il s’était attendu. Au contraire, elle lui avait semblé plus pénitente que courroucée, malgré l’audacieux périple de Kiam sur Oméros.
La déconcertante attitude d’Abélone ne lui avait laissé aucun doute : elle savait qu’il connaissait désormais la vérité sur son frère jumeau. Confirmant ses doutes, Abélone l’avait abordé en s’excusant qu’il ait eu à apprendre cette troublante vérité d’une façon si pénible. Darwen lui avait fait promettre de ne jamais lui révéler l’existence d’Ulik, et ce, peu importe ce qu’il adviendrait.
La culpabilité dans les yeux d’Abélone avait touché Kiam. Toutes ces années, elle avait été déchirée de ne pouvoir répondre à ses légitimes questions, en raison du serment fait à Darwen, promesse devant être respectée même après la mort de ce dernier.
Grâce aux explications apportées par sa tutrice à son arrivée sur ­Oméros, Kiam avait enfin compris les raisons de sa vive réticence à le voir visiter les autres royaumes. Elle avait craint qu’il en vienne à découvrir la vérité au sujet de sa naissance en tombant sur une personne qui reconnaîtrait en lui son frère jumeau, si ce dernier était toujours en vie.
N’eût été la permission de Serbert, jamais Kiam n’aurait quitté ­Airazeth. Le mage n’avait pas cru dangereux qu’il visite Kildaroc, ne voyant aucun élément sur Terzirus lié au passé de Kiam. Il aura toutefois fallu qu’un conseiller corrompu de Fumervar l’entraîne de façon bien involontaire dans une mésaventure au terme de laquelle, en Kiam, il avait cru reconnaître Ulik, le protégé de Rothgar. Personne n’aurait pu deviner que ce voyage serait l’élément déclencheur d’une spirale d’évènements toujours plus terrifiants.
Kiam en avait voulu à Abélone et à Serbert de lui avoir caché la vérité. Il s’était senti trahi, et pour cause. Pour quiconque vivant pendant douze années dans le mensonge, la pilule serait difficile à avaler. Or, malgré le ressentiment qui l’avait d’abord assailli en apprenant la nouvelle, il avait fini par comprendre les raisons de leur silence et leur pardonner.
Le soir de leurs retrouvailles sur Oméros, Abélone et lui avaient longuement discuté. Pour la toute première fois, sa tutrice répondait à chacune des questions qu’il lui posait, sans détour ni mensonge. Il n’avait pas nécessairement appris davantage de détails sur son passé, mais de pouvoir parler librement, sans essuyer le moindre refus, l’avait apaisé.
Bien entendu, lorsqu’était venu le temps de quitter le confort du magistère d’Elséos pour les contrées hostiles de Fumervar, la jawobe s’était farouchement opposée à ce que Kiam joigne l’armada rassemblée par Urkiel. Conscient du danger de la mission, Serbert avait néanmoins insisté pour que Kiam les accompagne. S’ils parvenaient à retrouver Ulik, Kiam serait peut-être le seul à pouvoir le sauver des griffes du mal. À force de persuasion, Serbert avait convaincu Abélone du bien-fondé de la présence de Kiam.
Dès le lendemain matin, un branle-bas de combat avait agité les ruelles de la citadelle d’Elséos, de nombreux citoyens désirant rejoindre les rangs de l’armée d’Oméros, constituée majoritairement de lycopriens.
Voyageant par groupes de six, les membres de la troupe avaient utilisé un tupafier pour se rendre sur le mont Argor qui s’élevait au cœur

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text