J'ai fait Dodo... , livre ebook

icon

40

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2019

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

40

pages

icon

Français

icon

Ebook

2019

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Alors qu’elle ne trouve pas le sommeil la veille d’un départ vers le Grand Caucase, Nic Sirkis reçoit un mail du réseau des Oulipotes l’invitant à participer à un jeu littéraire : il s’agit de composer pour le concours Jacques Theillaud & Rididine des textes de 2000 à 8000 caractères dans lesquels faire figurer la phrase Un matin, j’arrive à la boucherie de Dédé pour y prendre mes andouillettes, tirée de Le pied du chameau, le 4e livre dudit Theillaud.
Ne parvenant pas à faire dodo ce soir-là, Nic se lance dans la rédaction d’une fiction inspirée par la visite l’été 2018 en Provence d’un surnommé Dodo (par Nicolas Bouvier, coauteur avec Thierry Vernet de L’usage du monde).
Sur son élan, elle compose d’autres nouvelles obéissant à la contrainte – la 1re de 8000 caractères (sans compter les espaces, par étourderie...) la 2e de 5937 caractères, les suivantes de 8000 caractères, espaces comprises. Les voici regroupées dans ce recueil !

Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

19 août 2019

Nombre de lectures

0

EAN13

9782414370832

Langue

Français

Couverture
Copyright
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cet ouvrage a été composé par Edilivre
194 avenue du Président Wilson – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
 
Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,
intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
 
ISBN numérique : 978-2-414-37084-9
 
© Edilivre, 2019
Du même auteur
Du même auteur :
Littérature générale
Crocs-Nic – Edilivre – 2019.
L’amer noir – roman, éd.chèvre-feuille étoilée – 2017.
Sur la route de Van Gogh – Edilivre – 2017.
Totémisés – roman, éd.chèvre-feuille étoilée – 2014.
L’Odyssée du Grand Moka – road-movie – Edilivre –2014.
Villes – recueil d’acrostiches – Edilivre – 2014.
Attention ! – roman, éd.chèvre-feuille étoilée – 2013.
Les clés de la rue Charlot − éd.chèvre-feuille étoilée – 2012.
Poèmes, nouvelles, dans revues Sorcières, Voyelles, La Nouvelle Proue, Types/paroles d’hommes (numéro mixte), A&A/Mémoire future sur le fil, Bacchanales, Le Dauphiné libéré, Le Provençal, Étoiles d’Encre, La Crue Poétique (1 er n° de Sin Licencia éd. Paris) & dans n° de L’Intranquille à paraître (« Villes-Fantômes »)
Photos de couverture © Sandra Grossi, mont Kazbek & Tbilisi, avril 2019.
Dédicace
 
À Tina & Zviad,
À Alex, Aneta, Anri, Azad, Cali, Dato, Dario, Dodo, Eka, Estelle, Gaïa, Giorgi, Ice, Irene, Kamal, Karin, Kattarina, Levan, Liako, Maka, Marina, Natacha, Natalia, Natia, Nia, Niko,
Nils, Nino, Nugzar, Olga, Otar, Paata, Pharhad, Revaz, Roman, Sandro, Shaista,
Tsisia, Valentina, Vlad, Victor,
Au Tamada de la Soupra de Koutaïsi
et au vendeur de lilas de la rue Leselidzé
(… et à tous les chiens libres de Géorgie !)
 
 
… Les voyages forment la vieillesse !
Introduction
Début avril, alors que je m’apprête à repartir dans le Caucase, en Géorgie – pays découvert au printemps dernier et tant aimé ! –, je reçois un mail des Oulipotes proposant un exercice rigolo. J’ai entrepris depuis six mois la conversion en livres électroniques de mes romans publiés aux éditions Chèvre-feuille étoilée, – tâche qui s’avère très ardue pour moi néophyte en informatique – et je piétine depuis une heure en guettant sur mon écran le mail qu’un ami expert en la matière va me renvoyer… quand il aura réussi à reconvertir en version Word un tapuscrit PDF pour que j’y apporte des corrections. Je suis donc bloquée sur mon ordi dans l’attente de son courrier-retour et fatiguée par nombre de nuits blanches, depuis l’automne, à bûcher sur ce projet de e-books, et en manque de sommeil.
– « Profitons-en pour faire la sieste », me dis-je…
C’est le milieu de l’après-midi, heure inhabituelle pour aller au lit. Je ferme le rideau, je ferme mes paupières. Cette sieste me semble mal partie… Je me tourne d’un côté, de l’autre dérangeant Crapule – ma chatte en rond à mes pieds –, je vérifie l’heure à ma montre, allume le transistor, musique douce en fond sonore pour m’ouvrir les bras de Morphée… mais un titillement me chatouille, un trafic de questions se bousculant dans ma tête, une cacophonie sous mon crâne, des auto-tamponneuses d’idées saugrenues qui se poursuivent allègrement en klaxonnant dans ma caboche…
– Tranquille… respirer, expirer, souffler… – me sermonne-je – tu as du sommeil à récupérer ! [Tant d’amis m’ont conseillé en vain la pratique du yoga, ou de la méditation !]
Sous le regard sévère de Crapule, je renonce au repos diurne, rouvre les yeux, rouvre les rideaux, me relève, éteint la radio, rallume la lumière puis l’ordinateur. Nous y voilà. Je rouvre le mail annonçant ce challenge oulipien qui m’a amusée et empêchée de m’assoupir… Les idées qui me sont venues à l’esprit sur l’oreiller s’adapteraient-elles aux consignes de ce défi littéraire ?
L’été dernier, j’ai pris des notes quand un vieil ami de mon père, passant dans la Vaucluse, nous a raconté son jeu de piste surréaliste à travers les départements. Lesdites notes traînent sur un papier coincé dans le cadre du grand miroir de ma chambre, en attente… Je n’ai pas eu le temps de faire quoique ce soit à partir des confidences de celui que Nicolas Bouvier a baptisé « Dodo », dans sa correspondance avec Thierry Vernet, son coéquipier dans l’« Usage du monde ». Voyons voir… Je relis le règlement du « PRIX 2019 JACQUES THEILLAUD & RIDIDINE ».
Article 1
L’association de fait des oulipotes et amis de Jacques Theillaud organise annuellement un concours d’écriture ouvert à toute personne âgée de 18 ans et plus (Ça va : je suis sexygénaire…)
Jacques Theillaud aimant l’écriture sous contrainte, la liberté de râler et les potes, le présent concours donnera lieu à la remise de trois prix :
• Le Prix Jacques Theillaud ...

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text