D un islam textuel vers un islam contextuel : La traduction du Coran et la construction de l image de la femme
138 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

D'un islam textuel vers un islam contextuel : La traduction du Coran et la construction de l'image de la femme , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
138 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La mise en tutelle de la musulmane est-elle cautionnée par le Coran? L'idée de l'infériorité de la femme est-elle réellement inscrite dans le Coran? Telles sont les questions auxquelles l'auteure tente de répondre dans le présent ouvrage. Elle se penche sur les diverses approches adoptées par des penseurs réformistes musulmans, dont elle expose les enjeux sociaux, politiques et culturels ainsi que les finalités. Elle procède à une analyse comparative du Coran et d'un certain nombre de traductions françaises et anglaises, à l'issue de laquelle elle fait émerger une conception de la femme et du monde différente de celle proposée par les traductions. Elle explore ensuite le discours social commun, discours auquel participe la traduction, et qui se révèle empreint d'une vision androcentrique dans laquelle l'infériorité de la femme découle d'une construction humaine, inspirée par un besoin de domination. Grâce aux analyses sémiotique et sociohistorique, l'auteur démontre que le Coran peut être lu autrement et ce qui en ressort est une conception plus égalitaire de l'homme et de la femme.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 octobre 2010
Nombre de lectures 28
EAN13 9782760318717
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0600€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

D un islam textuel vers un islam contextuel : la traduction du Coran et la construction de l image de la femme
D un islam textuel vers un islam contextuel : la traduction du Coran et la construction de l image de la femme
Na ma Dib

L ES P RESSES DE L U NIVERSITÉ D O TTAWA
Les Presses de l Universit d Ottawa sont fi res d tre la plus ancienne maison d dition universitaire francophone au Canada et le seul diteur universitaire bilingue en Am rique du Nord. Fid les leur mandat original, qui vise " favoriser l panouissement de la culture sup rieure , les Presses de l Universit d Ottawa s efforcent de produire des livres de qualit pour le lecteur rudit. Les Presses publient des ouvrages, en fran ais et en anglais, en arts et lettres et en sciences sociales.

L ES P RESSES DE L U NIVERSITÉ D O TTAWA, 2009 T OUS DROITS RÉSERVÉS
Les Presses de l Universit d Ottawa reconnaissent avec gratitude l appui accord leur programme d dition par le minist re du Patrimoine canadien en vertu de son Programme d aide au d veloppement de l industrie de l dition, le Conseil des arts du Canada, la F d ration canadienne des sciences humaines en vertu de son Programme d aide l dition savante, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et l Universit d Ottawa.
R vision linguistique par Jean Ladouceur Correction d preuves par Gr goire Lahaie Correction d preuves des passages en arabe par Mustapha Ettobi Conception et r alisation des index : Anna Olivier (Ath na R daction) Maquette de la couverture par Johanna Pedersen
CATALOGAGE AVANT PUBLICATION DE BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA
Dib, Na ma, 1955- D un islam textuel vers un islam contextuel : la traduction du Coran et la construction de l image de la femme / Na ma Dib.
(Collection Regards sur la traduction, ISSN 1480-7734) Comprend du texte en arabe et en anglais. Comprend des r f rences bibliographiques et un index. ISBN 978-2-7603-0699-8
1. Coran-Traduction-Histoire. 2. Coran-Herm neutique. 3. Femmes dans le Coran. 4. Femmes dans l Islam. I. Titre. II. Collection: Collection Regards sur la traduction
BP131.14.D42 2009 297.1 226 C2009-902086-6
TABLE DES MATIÈRES

Introduction
Le r formisme ou les enjeux de la modernit
Le r formisme endog ne
Le r formisme exog ne
La pens e de Mansour Fahmy
La pens e de Chahrour
Crit res de s lection du corpus
Les langues
La diachronie, une perspective historique
Le profil des traducteurs
Le commentaire coranique
Les versets
Analyse s miotique des traductions
D marche d analyse
Quelques pr cisions sur la pr sentation
Analyse des traductions du verset 34 de la sourate 4
qaww m na al
faddala All h ba dahum al ba din
faddala
q nit
lil-gha bi
nush zahunna
iz hunna
ahjur hunna
adrib hunna
Conclusion partielle
Analyse des traductions du verset 1 de la sourate 4
ann s
nafsin
zawjah
Conclusion partielle
Conclusion de l analyse s miotique
Éloge et promesse
Remontrance et ch timent
Analyse sociohistorique
Conclusion
Bibliographie
Index
INTRODUCTION

I L EST BIEN CONNU que les textes sacr s, y compris le Coran, ont de tout temps repr sent une v ritable gageure pour les traducteurs. C est dire que ces textes se caract risent par une densit s mantique pouvant donner lieu une multitude, toujours ouverte, d interpr tations. Il suffit, en effet, d examiner les traductions pour constater la pluralit des lectures qu elles proposent. Si d un point de vue formel le Coran est un objet fini, compos de 114 sourates (chapitres) regroupant chacune un nombre pr cis de y t (versets), d un point de vue s mantique, il incarne l infinitude m me. C est la raison pour laquelle la plupart des traducteurs accompagnent leurs traductions d une tude introductive sur l islam, la vie du Proph te, les conditions de la R v lation, les nombreuses interpr tations, ex g ses ou sens possibles des versets, exposant ainsi les difficult s de traduire dans leur langue respective ce texte sacr crit en arabe.
En d pit des efforts qu ils d ploient et des pr cautions dont ils s entourent, tous s vertuent, quelles que soient leurs comp tences, souligner la densit s mantique du Coran pour exprimer les doutes qui persistent quant la restitution du message sacr dans son int gralit . Autrement dit, on ne peut traduire sans courir le risque de faire des " d rapages , de r duire ou d alt rer ce message.
L examen des traductions me para t d autant plus important que la vie priv e de la musulmane est r gie par des lois qui sont, elles aussi, des traductions du Coran, m me si celles-ci sont intralinguales. Par exemple, les diff rences qui caract risent le mode de vie des musulmanes, selon qu elles vivent en Tunisie ou en Iran, au Mali ou en Iraq, illustrent bien la multitude de lectures que l on peut faire du Coran, c est- -dire d un m me texte. Et cette multitude de lectures est parfois l indice du recul que certaines soci t s ont pris par rapport la charia 1 , qui est aussi une lecture " juridique du Coran et de la Sunna (recueil des actes et des paroles du proph te Mohammed). Ainsi, certains pays ont fait une nouvelle lecture du Coran dans le but d adapter, des degr s divers, leurs lois aux nouveaux besoins, tandis que d autres continuent d adopter des lois fond es sur une lecture ayant fait l objet d une cons cration d finitive par un certain consensus de savants juristes musulmans, vers le IV e si cle de l h gire 2 .
Pourtant, il va sans dire que, lors de l laboration de ces lois islamiques qui r gissent jusqu ce jour tous les aspects de la vie priv e de la femme dans la plupart des pays musulmans, les savants musulmans se sont appuy s sur les contingences sociales et conomiques d un contexte spatiotemporel sp cifique pour effectuer les lectures ou interpr tations du Coran. Or, le contexte actuel n tant plus celui d il y a dix si cles, la lecture ou la traduction qui s y effectue est, elle aussi, diff rente de celle de l poque en question.
D o l existence aujourd hui de deux courants, deux paradigmes - pour ne citer que les plus importants 3 - diam tralement oppos s dans le monde musulman. L un, tradi-tionaliste, pr ne le " retour aux sources , r clamant une application la lettre du Coran et de la Sunna dans le but de reproduire l organisation sociale, juridique et politique de la Umma 4 (communaut ) islamique telle qu elle se pr sentait aux premiers si cles de l islam. L autre, moderniste, aspire une r forme profonde de l islam, selon une relecture des textes fondateurs, en vue d harmoniser les valeurs v hicul es par ces derniers avec les exigences de la modernit 5 . Il convient de rappeler que cette relecture r formiste n est pas un objectif r cent. Les premiers appels dans ce sens remontent la seconde moiti du XIX e si cle. D j , cette poque, des penseurs et des r formateurs musulmans ont plaid en faveur d un renouvellement de la pens e musulmane, y compris sa vision de la femme. Il s agissait, entre autres pr occupations, de s attaquer un ensemble de lois formant la charia , telles que celles r gissant la polygamie, plus pr cis ment la polygynie 6 , la r pudiation, l imposition du voile, la r clusion, etc. 7 .
Et c est ce que les musulmans mod r s et rationalistes s efforcent de faire valoir. En effet, tous s accordent pour dire que seule une relecture du Coran, selon le principe de l ijtih d , qui signifie litt ralement " fait de se donner de la peine 8 , autrement dit de faire un effort de r flexion et de compr hension, permet-tra au monde musulman de sortir de l impasse dans laquelle il se trouve. Pour illustrer la notion d ijtih d , qui fera l objet d une pr cision ult rieure, je dirais qu une relecture par les musulmans du XXI e si cle consisterait non pas s attacher la lettre du texte, mais retenir l esprit qui le sous-tend. C est ce que je retiens du passage de l islamologue Fazlur Rahman lorsque celui-ci, tr s critique aussi l gard des traditionalistes, dit que " the real solution lay only in understanding the Qur anic injunctions strictly in their context and background and trying to extrapolate the principles or values that lay behind the injunctions of the Qur an 9 . Serait-ce donc ce quoi renvoie Benjamin lorsqu il dit que " toutes les grandes critures, mais au plus haut point l Écriture sainte, contiennent entre les lignes leur traduction virtuelle 10 ?
Cependant, au-del des pr occupations des r formistes, qui se situent un niveau sociopolitique, n y a-t-il pas lieu de m inqui ter, en tant que traductrice, de la dimension de la parole coranique consid r e comme transcendante ? Certes, les r formistes pr conisent une relecture du texte coranique, mais le probl me demeure entier quant la mani re de proc der pour parvenir faire du texte coranique un texte des pass -pr sent-futur 11 . Quels moyens donc mettre en oeuvre pour r aliser une lecture qui soit la fois en accord avec les principes du Texte et les n cessit s de notre poque ? Voil une question qui se pose moi en tant que traductrice et femme musulmane.
Le pr sent chapitre fait tat des divers regards port s sur le Coran et la Tradition, en m me temps qu il fournit un clairage la fois th ologique, sociohistorique et politique mettant en vidence l obsolescence de l ancienne lecture. Il pr cise galement mon projet qui est d entreprendre, dans une perspective traductologique, une analyse des traductions de versets en rapport avec la condition de la femme.
Mon choix d exposer ces r flexions, qui semblent premi re vue s loigner de celle que je me propose d entreprendre, est d abord motiv par l absence de travaux ou d analyses men s dans une

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents