Le Québec traduit en Espagne
268 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Québec traduit en Espagne , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
268 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Comment une « petite nation » peut-elle exister et subsister dans l’espace culturel mondialisé actuel ? Par quels mécanismes une culture minoritaire peut-elle être exportée et se tailler un créneau dans un marché culturel central surchargé ?


L’ouvrage examine les transferts culturels du Canada vers l’Espagne en analysant un corpus de 77 traductions d’œuvres littéraires québécoises traduites en Espagne, en espagnol et en catalan, entre 1975 et 2004. Les assises théoriques de cette étude reposent sur la sociologie des champs de Pierre Bourdieu appliquée à la traduction et s’appuient, d’une part, sur les études de réseaux et, d’autre part, sur la recherche dans le domaine de la diplomatie culturelle. 


L’auteure montre comment les intérêts propres à chacun des champs culturels concernés – source (canadienne et québécoise) et cible (espagnole et catalane) – se traduisent par des stratégies politiques, commerciales, éditoriales et textuelles différentiées. L’ouvrage porte en outre un regard inédit sur le rôle déterminant (mais non déterministe) des acteurs institutionnels, ici canadiens et québécois : ceux-ci développent des stratégies et des structures visant à promouvoir et à accueillir la littérature québécoise en Espagne et en Catalogne. L’auteure se penche aussi sur l’action d’autres agents (éditeurs, directeurs de collection, traducteurs, professeurs de littérature, etc.) qui jouent un rôle central dans le transfert concerné.


- Ce livre est publié en français. 


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mai 2013
Nombre de lectures 1
EAN13 9782760320789
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,1200€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

LE QUÉBEC TRADUIT EN ESPAGNE


MAR Í A SIERRA C Ó RDOBA SERRANO
Le Québec traduit en Espagne
Analyse sociologique de l’exportation d’une culture périphérique

Les Presses de l’Université d’Ottawa 2013 Collection Regards sur la traduction



Les Presses de l’Université d’Ottawa (PUO) sont fières d’être la plus ancienne maison d’édition universitaire francophone au Canada et le seul éditeur universitaire bilingue en Amérique du Nord. Fidèles à leur mandat original, qui vise à « enrichir la vie intellectuelle et culturelle », les PUO proposent des livres de qualité pour le lecteur érudit. Les PUO publient des ouvrages en français et en anglais dans les domaines des arts et lettres et des sciences sociales.
Les Presses de l’Université d’Ottawa reconnaissent avec gratitude l’appui accordé à leur programme d’édition par le ministère du Patrimoine canadien, par l’intermédiaire du Fonds du livre du Canada, et par le Conseil des arts du Canada. Elles reconnaissent également le soutien de la Fédération canadienne des sciences humaines, par l’intermédiaire des Prix d’auteurs pour l’édition savante, ainsi que du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et de l’Université d’Ottawa.
Révision linguistique : Samy Khalid
Correction d’épreuves : Amélie Cusson
Mise en page : André Vallée – Atelier typo Jane
Maquette de la couverture : Claude Dubois
Développement numérique/eBook: WildElement.ca
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada
Córdoba Serrano, María Sierra, 1979-
Le Québec traduit en Espagne [ressource électronique] : analyse 
sociologique de l'exportation d'une culture périphérique / María Sierra 
Córdoba Serrano.
(Regards sur la traduction, 1480-7734)
Comprend des réf. bibliogr. et un index.

Monographie électronique.

Publ. aussi en format imprimé.
 ISBN 978-2-7603-2077-2 (PDF) ISBN 978-2-7603-2078-9 (HTML)
1. Roman québécois--Traductions espagnoles--Histoire et critique.  
2. Roman québécois--Traductions catalanes--Histoire et critique.  3. Roman 
québécois--Appréciation--Espagne.  I. Titre.  II. Collection: Collection Regards 
sur la traduction (En ligne)
PS8099.E87C67 2013 C843'.5409 C2013-901607-4
Dépôt légal :
Bibliothèque et Archives Canada
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
© Les P resses de l’Université d’Ottawa, 2013


À Aurora et à Brian


Remerciements
J’aimerais tout d’abord adresser mes plus sincères remerciements à Clara Foz et à Dominique Bourque. Merci de vos conseils, de vos corrections minutieuses, mais surtout, merci de votre profonde qualité humaine. También me gustaría darle las gracias a Rainier Grutman por haber compartido conmigo su conocimiento y pasión por la sociología de la literatura y, con el tiempo, mucho más que eso : su amistad. A Carmen Mata quisiera agradecerle también todo su apoyo y valiosos consejos, así como su ayuda para entablar contactos con editores y escritores españoles y quebequeses. Merci à Josée Gonthier de sa fiabilité, de sa patience et de son professionnalisme, mais aussi de sa générosité. Mes remerciements vont ensuite à tous ceux et celles qui m’ont nourrie par leurs discussions, leurs commentaires et leurs critiques. J’espère qu’ils trouveront ici ma profonde reconnaissance.
Je remercie également María Jesús Bronchal, Laura Ballesteros, Catherine Montgomery, Jesús Espiro, Maria Ángels Vilana et David Zabala, qui ont bien voulu m’accorder de leur temps précieux pour des entrevues. Merci à tous ceux qui ont répondu à mes questionnaires et à mes courriels : Lídia Anoll, Anik Lapointe, Mari Jose Ruiz, Joan Pau Hernàndez, Nicole Brossard, Madeleine Gagnon, Beatriu Cajal, Marisa Calés, Marta Tey, Alix Leveugle, Silvia Duso, Patricia Claxton, Pilar Giralt Gorina, Lluís Maria Todó, Ezequiel Ruiz, etc.
Merci aux membres de l’équipe des Presses de l’Université d’Ottawa de faire confiance à une nouvelle auteure et de leur enthousiasme et professionnalisme. Merci également aux revues qui m’ont donné l’autorisation de reproduire des parties du texte publiées ailleurs, et aux maisons d’édition qui m’ont donné la permission de reproduire toutes les couvertures des livres en annexe. Que tous et toutes trouvent ici l’expression de ma profonde reconnaissance.
Pour l’appui financier, merci à la Faculté des études supérieures et à l’École de traduction et d’interprétation de l’Université d’Ottawa ainsi qu’au CRSH, sans lesquels l’accomplissement de cette recherche n’aurait pas été possible. Enfin, la phase finale de rédaction et la publication de cet ouvrage n’auraient pu se faire sans le soutien financier du Monterey Institute of International Studies.
Last but certainly not least, gracias a mi familia, quien ha sabido creer en mí. Este libro se la dedico a mi madre, que ha sabido transmitirme su tesón, coraje y su espíritu de lucha, and to Brian, without whom I couldn’t have finished this adventure.


Les petites nations. Ce concept n’est pas quantitatif ; il désigne une situation ; un destin : les petites nations ne connaissent pas la sensation heureuse d’être là depuis toujours et à jamais ; elles sont toutes passées, à tel ou tel moment de leur histoire, par l’antichambre de la mort ; toujours confrontées à l’arrogante ignorance des grands, elles voient leur existence perpétuellement menacée ou mise en question ; car leur existence est question.
( Testaments trahis , Milan Kundera)
La représentation que se fait un peuple de lui-même se construit par des renvois de l’image qu’il projette sur les autres peuples.
(Jean-Roch Côté)


Avant-propos
T out projet de recherche, à quelques exceptions près, comporte un élément autobiographique. Celui que le lecteur s’apprête à lire ne fait pas exception à la règle. L’itinéraire transatlantique parcouru par les biens culturels dont nous suivrons la piste dans ce livre est loin de nous être étranger.
Le trajet Ottawa-Madrid s’effectuera via Montréal et Barcelone, arrêts obligatoires pour observer les points de convergence entre divers groupes culturels dont les relations asymétriques sont source de conflits sur le plan politique, mais aussi sur le plan symbolique. En choisissant d’examiner les échanges littéraires du Québec vers l’Espagne, nous voulions non seulement explorer un univers social nouveau à nos yeux, l’espace canadien, avec toutes ses contradictions et sa complexité, mais aussi redécouvrir, en tant qu’observatrice « externe », notre espace d’origine : le champ social espagnol.
Le traductologue irlandais Michael Cronin rappelle souvent qu’il lui a fallu aller au Québec pour redécouvrir l’Irlande. La présente recherche tient du même principe. Normalement, nous découvrons la nouveauté en y appliquant le schéma du connu, et c’est ainsi que nous nous rendons compte des limites de ce que nous connaissions déjà, et donc de la nécessité de le redécouvrir. Dans ce sens, la traduction constitue une alliée de taille, puisque la rencontre frontale qu’elle entraîne avec l’Autre nous en apprend autant sur le Soi que sur l’Autre.
L’idée de ce projet est ainsi née d’une simple curiosité : à peine arrivée au Canada, habituée au discours en vertu duquel la meilleure traduction est celle où le lecteur oublie qu’il s’agit d’une traduction, nous avons été confrontée, dans une classe de théorie de la traduction, à la traduction féministe à la canadienne . D’intrépides auteures québécoises ne se contentaient pas de jouer avec la langue pour déconstruire le langage patriarcal, mais s’amusaient à faire traduire leurs « acrobaties linguistiques » : celles-ci étaient complètement recréées par d’autres auteures-traductrices féministes anglophones, ce qui leur permettait ainsi de réfléchir à la différence linguistique et culturelle. Il s’agissait de textes incompréhensibles pour quiconque autre que leurs auteures.
Notre réaction immédiate a été de déterminer si ce type d’acrobaties formelles féministes existait en Espagne… Nous n’avons pas trouvé de pratiques de traduction semblables entre les diverses langues de la Péninsule, mais en cherchant une réponse

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents